Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Programme PReSS : Le panel de Fara présente un plaidoyer au conseil (...)

Programme PReSS : Le panel de Fara présente un plaidoyer au conseil municipal

Le panel de la commune de Fara a organisé, le 15 juin 2020 dans la commune de Fara, une journée de dialogue entre l’exécutif local, les Organisations de la société civile et les services techniques. Cette rencontre a été le lieu pour le panel de présenter un plaidoyer à l’endroit du conseil municipal de ladite commune.

Conduite par le Laboratoire Citoyennetés et soutenu par le bureau de l’UNICEF, le Programme d’appui à la redevabilité sociale en faveur de l’accès aux services sociaux de base dans 35 communes du Burkina Faso (PReSS) vise à contribuer à une amélioration de l’accès des communautés locales aux services sociaux de base à travers le contrôle citoyen et la redevabilité sociale. Pour ce faire, le programme appuie et soutient les initiatives de veille et de contrôle citoyen par les Organisations de la société civile locale.

C’est dans cette optique que le panel de Fara a mis en œuvre des activités d’investigation dans trois 3 secteurs, notamment celui de la santé, l’éducation, l’eau potable et l’assainissement. Les résultats de ces investigations ont permis au panel de formuler des recommandations afin de les présenter au conseil municipal de la commune.

Suite à la collecte de données effectuée auprès des acteurs concernés sur le terrain, le panel a, dans un premier temps au cours de la rencontre, présenté les constats par secteur, à savoir la santé, l’éducation, l’eau potable et l’assainissement. Ainsi :

Au niveau de la santé :
• Effondrement de l’incinérateur du CSPS de Fara quelques mois après sa réception en 2017
• Dépôt MEG fonctionnel 24/24h, mais manque de produits régulièrement depuis la mise en place de la gratuité

Au niveau de l’éducation :
• La quantité des manuels et fournitures scolaires est insuffisante dans les écoles A, C, D, école des secteurs 04 et 05 de Fara, les écoles primaires de Kabourou A et Toné A,
• Insuffisance de ressources humaines (Instituteurs/Enseignants) au public, environ 24 classes à plus de 75 élèves par classe, selon la CEB

Au niveau de l’eau potable et assainissement :
• L’existence de cas de maladies liées à l’eau (dysenterie, typhoïde et autres maladies diarrhéiques), dans les eaux de puits et des marigots près des villages polluées et même dans les villes contaminées par la défécation à l’air libre et les produits de cyanure, le mercure, etc.
• Manque d’assainissement, de caniveaux dans la ville de Fara (parfois les latrines sont faites à l’aide de bois d’arbres coupés soutenant la fosse, où l’eau des douches se déverse sur la voie publique, d’autres eaux stagnantes abritant des nids de moustiques)
• Le coût des latrines est très élevé pour les paysans (Ton et Dakaye)

Le panel, sans vouloir s’aventurer davantage dans le champ des compétences de l’exécutif local, ou se substituer à lui, a proposé une ébauche d’actions, à titre indicatif, qui résume en quelques points des recommandations/propositions au regard des constats ci-dessus énumérés.

Au niveau de la santé :
• Construire un nouvel incinérateur au CSPS de Fara, mais surtout veiller à la qualité du matériau utilisé
• Prévoir des mesures d’avertissement puis des amendes à tout contrevenant sur le site du CSPS avec le soutien des forces de l’ordre
• Interpeller le gouvernement sur les difficultés de fonctionnement des dépôts MEG depuis la gratuité mais aussi les besoins pour la satisfaction de la demande

Au niveau de l’éducation :
• Augmenter l’offre en fonction des effectifs d’élèves par année et en étroite collaboration avec la CEB, et aussi impliquer le panel pour une meilleure qualité des fournitures scolaires
• Que la livraison des fournitures scolaires soit faite au plus tard un (1) mois avant la rentrée pour permettre aux élèves de bien suivre les cours et réduire ainsi les dépenses inutiles aux parents
• Que le fournisseur soit choisi dans la transparence et qu’il veille aux respects des délais
• Que la mairie, en collaboration avec la CEB, fasse le point des besoins en ressources humaines (Instituteurs/Enseignants) et le soumette au ministère.

Au niveau de l’eau potable et assainissement :
• Des sensibilisations grand public par la commune sur les maladies liées à l’eau telles que la dysenterie, la typhoïde et les autres maladies diarrhéiques, et aussi la pollution des eaux due à la défécation à l’air libre, les produits d’extraction de l’or
• Que la mairie envisage le recrutement d’un agent communal d’hygiène et assainissement
• Sensibilisation sur les méfaits de la défécation à l’air libre et recherche de partenaires pouvant subventionner les latrines
• Sensibiliser les populations sur le code d’hygiène et d’assainissement
• Rechercher des partenaires afin de réduire le coût du pouvoir d’achat des latrines des populations paysannes (Ton et Dakaye)

Guiaboado COMBARY, Membre du panel de Fara

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Rencontre d’amendement du PCD provisoire de la commune de Diapangou

10 juillet 2020.

Journée de redevabilité du Conseil régional du Centre-Ouest

02 juillet 2020.

Journée de dialogue et d’interpellation citoyenne de l’année 2019

Organisée par le conseil municipal de la commune de Fada, le mardi 30 juin 2020.

 

Visiteurs connectés

3 visiteurs en ce moment

Total visite: