Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Formation professionnelle au Nord : DSF renforce les capacités des (...)

Formation professionnelle au Nord : DSF renforce les capacités des acteurs

L’association Développement sans Frontières DSF, en partenariat avec la direction régionale de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’entrepreneuriat des jeunes du Nord, a organisé les 72 heures de la formation professionnelle dans la région du Nord. la série d’activités des 72 heures de formation, qui avait pour thème « Renforcement des capacités des centres de formation professionnelle de la région du Nord », s’est tenue les 25, 26 et 27 juin 2020. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le conseiller technique du gouverneur du Nord.

Contribuer à renforcer les capacités des acteurs de la formation professionnelle de la région du Nord en matière de gestion administrative, pédagogique, financière des structures de formation professionnelle, tel est l’objectif de la tenue de ce cadre de concertation. Selon Salif SODRÉ, coordonnateur de DSF, cette formation des acteurs de la région du Nord permettra à l’ensemble des acteurs professionnels de renforcer leurs capacités afin que chacun joue son rôle et que les différents centres soient opérationnels et aient les capacités d’assumer leurs missions. Cette activité, dénommée 72 heures de la formation professionnelle, est à sa deuxième édition. C’est une initiative de l’association Développement sans Frontière, en partenariat avec la direction régionale de la jeunesse et de l’entrepreneuriat des jeunes du Nord. Pour le coordonnateur, c’est dans une perspective de tisser un réseau avec l’ensemble des acteurs de la formation professionnelle dans la région du Nord que ce cadre est initié. D’abord pour leur permettre de comprendre le principe du réseautage, qui est qu’en matière de réseautage il faut que les uns et les autres comprennent qu’il faut de la complémentarité entre les différents acteurs, et c’est cette complémentarité que DSF veut développer pour que les différentes structures puissent s’accompagner mutuellement, au regard des difficultés que tout le monde connaît de la formation professionnelle. En effet, il est difficile pour une seule structure d’avoir toutes les compétences, pour pouvoir accomplir pleinement sa mission.

Salif SODRÉ rassure que lorsque les actions sont unies, de bons résultats pourront être atteints. « Dans l’esprit de complémentarité on peut s’entraider pour permettre quand même de sortir des produits qui soient adaptés au marché de l’emploi » , dit-il.

Cette deuxième édition des 72 heures se veut être une pérennisation de l’activité qui devrait se tenir depuis mars, mais malheureusement la pandémie du coronavirus a fait repousser l’activité jusqu’aujourd’hui. Néanmoins un cadre idéal a été trouvé avec tous les acteurs concernés de la région, pour permettre à ces acteurs d’avoir une bonne compréhension sur la gestion administrative, pédagogique, financière, le suivi des activités et aussi la recherche de financement afin de leur permettre d’être assez autonomes. A en croire le coordonnateur de DSF, ce n’est toujours pas facile d’avoir des partenaires financiers pour toutes les activités. « En tant que structure responsable, si nous sommes bien organisés nous pourrons par la suite prendre en charge nos activités » . C’est donc pourquoi tous les acteurs sont réunis pour partager leurs expériences et apprendre davantage.

Plusieurs activités entrent dans le cadre de ces 72 heures. En plus des ateliers de formation, il y a eu des émissions radio, des théâtres-forums, qui ont consisté à sensibiliser les parents non seulement à voir clair dans la formation professionnelle, mais aussi à permettre aux acteurs de la formation professionnelle de se convaincre qu’ils sont sur le bon chemin, parce qu’aujourd’hui la demande est trop forte, les populations ayant bien compris son bien-fondé.

Le représentant du gouverneur, Issouf SAWADOGO, a salué l’initiative, surtout la pertinence du thème. Il a par ailleurs remercié DSF et ses partenaires tels que Wilde Ganzen fondation et Stichting WOL voor onderwijs in Burkina Faso pour le travail abattu dans la région.

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

0 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits