Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Campagne agricole 2020-2021 au Burkina Faso : le pays veut assurer la (...)

Campagne agricole 2020-2021 au Burkina Faso : le pays veut assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle malgré la Covid-19

L’objectif est clair au pays des Hommes intègres en ce début de saison hivernale : bannir la faim, et ce en dépit de la crise sanitaire et ses corollaires sur le secteur.
Selon un rapport du ministère en charge de l’Agriculture faisant l’état des lieux de la situation alimentaire et nutritionnelle du pays, 16 provinces seraient sous pression et 12 autres en phase de crise. De plus, environ 2 millions de personnes seront en insécurité alimentaire et plus de 130 000 en situation sévère.

La pandémie pourrait avoir plusieurs conséquences sur le déroulement de la campagne agricole déjà enclenchée et aggraver la situation déjà préoccupante, à en croire l’économiste agricole Marius YARO. Il structure son analyse sous trois angles :
Du côté de l’offre : « L’agriculture du Burkina dépend des financements publics. Or le budget de l’État a connu un rajustement à cause de la Covid-19 ; et le financement public à destination de l’agriculture a été sérieusement touché. Cela aura une conséquence à court et à long terme sur la production agricole. »

Malgré les aléas climatique et sécuritaire, le Burkina Faso se bat résolument contre la faim.

Du côté de la demande : « Il y a un risque de baisse de la consommation globale, puisque des entreprises ont été arrêtées, du personnel mis au chômage… Tout cela entraîne une baisse des revenus, donc de la consommation. »

Au plan international : « Le Burkina exporte la matière première. Pourtant les grandes entreprises importatrices ont revu leur commande à la baisse ou l’ont reportée, puisque la production mondiale était aux arrêts. C’est le cas de la filière anacarde… Donc le Burkina connaît une baisse des exportations avec toutes les conséquences qui en découlent. »

Conscient justement de l’impact de la maladie sur le monde agricole, le ministère a lancé la campagne 2020-2021 avec pour thème : « Campagne agricole de saison humide 2020-2021 : quelles stratégies d’adaptation pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle dans un contexte de pandémie de la Covid-19 ? »

C’est clairement un appel du ministre Salifou OUÉDRAOGO au monde agricole pour trouver les voies et moyens pour améliorer la production agricole, malgré le contexte de la pandémie.

Ainsi, l’objectif global escompté est la production de plus de 8 millions de tonnes de denrées alimentaires et de culture de rente combinés. L’accent sera mis sur la production du riz à travers la mise en œuvre de l’initiative présidentielle « Produire un million de tonnes de riz paddy. »

Afin de contribuer à l’atteinte de l’objectif fixé et en guise de stratégie, le gouvernement subventionne fortement les producteurs du pays :
Des intrants agricoles composés de 39 659 tonnes d’engrais, 14 126 tonnes de semences améliorées, 24 000 litres de pesticides…

De l’équipement, à savoir 400 tracteurs, 132 motoculteurs, 4 000 charrues, 200 semoirs et 1 020 animaux de trait…

Mais aussi la mise en place et le renforcement de nouveaux paquets technologiques.

Outre l’État, d’autres acteurs s’inquiètent de la réussite de cette campagne post-Covid. C’est le cas de la FAO, qui a mobilisé environ 9 322 500 000 F CFA pour soutenir la production agro-sylvo-pastorale et halieutique, foi de Daouda SAU, le représentant pays de l’organisation onusienne.

Du côté des organisations paysannes, la Confédération paysanne du Faso (CPF) rassemblera ses efforts dans l’encadrement et l’accompagnement des exploitants ainsi que dans les luttes pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

En clair, toutes les forces sont réunies pour relever le défi de la sécurité alimentaire et nutritionnelle lors de cette campagne agricole humide. «  Je pense que nous allons faire une bonne campagne cette année », se veut rassurant Bassiaka DAO, président de la CPF.

Dieudonné Edouard SANGO, Journaliste agricole

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier de formation des agents, des officiers d’état civil, des officiers d’état civil délégués sur les dispositions réglementaires des enregistrements et de gestion des actes d’état civil de la mairie de Lèba

Les 26 et 27 janvier 2021, dans la salle des fêtes de la mairie de Lèba.

Première Session du cadre de concertation de la commune de Lèba

Lundi 25 janvier 2021, dans la salle des fêtes de la mairie.

1ère session du cadre de concertation sur le PCD de Piéla

8h30

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits