Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Réo : l’éducation à la citoyenneté des jeunes au cœur d’un camp organisé par (...)

Réo : l’éducation à la citoyenneté des jeunes au cœur d’un camp organisé par l’ONG Asmade

L’Association Songui Manégré/Aide au Développement Endogène (ASMADE) a entamé, ce 29 août 2020 à Réo, avec des jeunes venus de Ouagadougou, de Saaba et de Koudougou, un camp d’éducation à la citoyenneté. Une activité qui, une semaine durant, va se proposer de participer à la construction de citoyens engagés pour le développement de leur pays. La cérémonie d’ouverture du camp dénommé « Do it with Africa » s’est déroulée en présence du directeur provincial de la jeunesse du Sanguié, du représentant du haut-commissaire de la province du Sanguié et du maire de la commune de Réo.

Organisé chaque année, le camp - qui est une immersion - regroupe des jeunes issus majoritairement de différents établissements scolaires qui, après avoir été sensibilisés sur les enjeux mondiaux, sont choisis sur la base de leur motivation à prendre une part active au développement de leur pays. Il s’inscrit en droite ligne du projet d’Education à la Citoyenneté mondiale solidaire que l’ONG Asmade met en œuvre au Burkina Faso depuis quelques années grâce au soutien technique et financier de Défi Belgique Afrique (DBA). Cette année, malgré un contexte sanitaire qui a porté un coup dur à la bonne marche des actions des différentes structures, Asmade n’a pas voulu manquer le rendez-vous annuel avec les jeunes, qui a pour objectif de faire d’eux des citoyens conscients, et donc des acteurs de développement et de changement de leurs localités respectives.

Pendant une semaine, les jeunes seront formés à être de véritables acteurs de développement.

« Quand on parle de jeunesse, c’est non seulement pour le présent, mais également pour le futur. Il s’agit d’amener les jeunes à prendre conscience des enjeux de développement, et qu’ils arrivent par la suite à mener la réflexion pour voir comment, à leur niveau, ils peuvent contribuer à les résoudre un tant soit peu. A long terme, nous voulons que ces jeunes soient de véritables acteurs de développement. Pour cela, nous tentons de leur insuffler cette culture du développement et du leadership », explique le responsable en charge de la mise en œuvre du projet, Jean Urbain KOMBASSÉRÉ.

Une initiative saluée et soutenue
Ravi de voir des jeunes qui se regroupent pour conduire des activités qui concourent à leur propre épanouissement, le directeur provincial de la jeunesse du Sanguié, Evariste CONGO, a dit tout le bien qu’il pense de l’initiative avant d’ajouter : « En tant qu’aînés, nous ne pouvons que les accompagner avec notre savoir, nos compétences, pour qu’ils soient conscients du rôle clé qu’ils ont à jouer pour le développement de la Nation. » Quant au département dont il a la charge, il a assuré qu’il sera toujours disponible pour apporter, dans la mesure du possible, des réponses aux éventuelles préoccupations des jeunes.

Tous les intervenants ont loué l’initiative de l’ONG Asmade et de ses partenaires.

Dans l’organisation de ce camp, Asmade a pu compter également sur l’accompagnement de l’Association les amis de la nature du Sanguié, un autre partenaire de DBA depuis plus de 20 ans. Pour le président de cette association, Eugène BAMOUNI, en regroupant ces jeunes, c’est un pas de plus qui contribue à éveiller leur conscience sur tous les plans, car, dit-il, « un pays qui met ses moyens, sa vision sur le plan de l’éducation, de l’éveil des consciences est véritablement un pays qui est sur la bonne voie du développement ». Tout en se disant donc heureux de voir ces jeunes très engagés, il n’a pas manqué de les inviter à persévérer dans cette dynamique.

Au cours du camp, un accent sera mis sur la formation des jeunes autour de plusieurs thématiques. Il sera également question d’une phase pratique qui comprendra essentiellement le reboisement, l’assainissement, mais aussi la sensibilisation des populations de Réo sur les enjeux de l’environnement. Débuté à Koudougou en 1991, c’est à partir de 2012 que la région du Centre, plus précisément Saaba et Ouagadougou, a été prise en compte par le projet. Au-delà du Burkina Faso, il est aussi présent au Sénégal, au Bénin, au Maroc, à Madagascar et en Belgique. A noter que le top départ de ce camp a été aussi marqué par le don de poubelles au Lycée provincial, hôte des campeurs, suivi de la mise en terre de plants.

Mise en terre d’un plant par les autorités provinciales et communales.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, région du Centre-Ouest

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

4 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits