Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Commune de Koudougou : un nouveau programme pour améliorer la santé sexuelle (...)

Commune de Koudougou : un nouveau programme pour améliorer la santé sexuelle et reproductive des femmes, des adolescents et des jeunes

C’est au cours d’un point de presse animé ce 31 août 2020 en son sein que la mairie de Koudougou a présenté aux hommes de médias son nouveau programme de renforcement de la Planification familiale et de la Santé sexuelle et reproductive des Adolescents et des Jeunes (PJ/SSRAJ). Ledit programme, qui s’étend sur une période de 12 mois, bénéficie de l’accompagnement du projet The Challenge Initiative (TCI). Etaient présents à la rencontre une équipe de la mairie, le médecin-chef du district de Koudougou, la direction régionale de la santé, la gestionnaire programme pays par intérim de l’ONG TCI et des responsables de services de la commune.

La rencontre a eu pour objectif de présenter le contenu du nouveau programme que la commune de Koudougou, en partenariat avec TCI, compte mettre en œuvre au profit des adolescents et des jeunes. L’objectif général du programme est de contribuer à l’amélioration de la santé sexuelle et reproductive des femmes, des adolescents et des jeunes de la ville de Koudougou. Et pour y arriver, l’amélioration du leadership et l’appropriation de la mise en œuvre efficace des pratiques de PF et de SSRAJ par la ville se présente comme un premier pas à franchir. Il sera question également de l’accroissement d’au moins de 2% du taux d’utilisation des méthodes contraceptives modernes chez les femmes en âge de reproduction dans la ville de Koudougou, avec un accent sur les adolescents et les jeunes de 15 à 24 ans.

Selon le maire Maurice Mocktar ZONGO, beaucoup de jeunes filles scolarisées se retrouvent malheureusement dans l’obligation de mettre un terme à leur parcours scolaire pour cause de grossesse non désirée. « Ce projet vise donc à la conscientisation des jeunes, des parents, des pairs éducateurs, et tous les acteurs. Il faut arriver à briser le tabou, à faire en sorte que les parents éduquent leurs enfants en matière de santé sexuelle et reproductive. Il faut faire en sorte aussi qu’au niveau de nos établissements scolaires la question soit prise en compte. »

Un programme qui vient consolider les acquis d’un précédent projet
Le nouveau programme, qui est la phase 2 d’un projet qui été conduit de mai 2018 à avril 2019, se propose de consolider les acquis de ce dernier. D’un coût global de 116 millions de francs CFA avec plus de 15 millions de contribution locale, ce premier projet, qui n’a pas pris en compte l’aspect santé sexuelle et reproductive, a été mis en œuvre dans la commune de Koudougou et les chefs-lieux des six (06) communes du district sanitaire de Koudougou, à savoir Bingo, Imasgho, Kokologho, Nandiala, Poa et Ramongo. Il a obtenu un taux d’exécution physique de 71,48% et 66,76% de taux d’exécution financière. En termes de résultats, 8 426 nouvelles utilisatrices de PF ont été recrutées sur une prévision de 8 261, soit un taux de 102%. A noter également que 10 530 anciennes utilisatrices de PF ont bénéficié de services. Et c’est au regard de ces bons résultats que ce nouveau projet a été élaboré.

En rappel, l’histoire d’amour entre la mairie de Koudougou et TCI remonte à février 2017 à Dakar, lors d’une rencontre de plaidoyer pour le compte de l’Association internationale des maires francophones (AIMF). TIC est un modèle de « Business Unusual » basé sur la demande, c’est-à-dire faire les choses autrement pour plus d’efficience. L’initiative a pour objectif d’intensifier les programmes efficaces conduisant à une utilisation accrue des méthodes modernes de contraception chez les femmes en âge de procréer dans les zones urbaines pauvres. Elle met davantage l’accent sur les jeunes mariés et non mariés et les parents pour la première fois, âgés de 15 à 24 ans. La plateforme d’accélération de TCI en Afrique de l’Ouest francophone, placée sous la coordination d’IntraHealth International, a pour ambition d’appuyer les pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Niger, Mali, Mauritanie, Sénégal et Togo) du partenariat de Ouagadougou dans l’atteinte de l’objectif d’offrir la PF à 2,2 millions de femmes additionnelles en 2020.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, région du Centre-Ouest

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Formation des jeunes du Conseil régional de l’Est en entrepreneuriat agricole financier par le PSAE/MAA

Du 30 novembre au 4 décembre 2020, au ministère de l’Agriculture.

Atelier régional de vulgarisation de la plateforme Civitac et de formation en communication publique multimédia

Du 24 au 27 novembre 2020 à Fada.

Atelier de production capitalisation radio, contrôle citoyen et reddition des comptes

Du 12 au 13 novembre 2020 à Koudougou.

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits