Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Maraîchage au Nord : 100 jeunes formés par ADEBF pour accroître la production
Maraîchage au Nord : 100 jeunes formés par ADEBF pour accroître la production

L’Association pour le développement et le bien-être de la famille (ADEBF) a tenu sa cérémonie de lancement officiel de la formation de 100 jeunes en maraîchage le mardi 6 octobre 2020. Cette cérémonie a été placée sous la présidence de sa Majesté le Naaba Kiiba, patronnée par le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles et parrainée par le président de la Fédération nationale des groupements Naam.

C’est au siège de ladite association que cette cérémonie de lancement de la formation de 100 jeunes venus des provinces du Bam, du Passoré, du Zondoma, du Lorum et du Yatenga en maraîchage s’est tenue.

Risnata OUÉDRAOGO, Présidente de ADEBF.

Pour la présidente de l’association, Risnata OUÉDRAOGO, son association œuvre depuis 2019 au bien-être de la population de la région du Nord. L’ADEBF ne fait pas de discrimination dans la prise en compte des cibles dans son intervention. Depuis sa création, ADEBF s’est donné pour mission d’aider les populations, en particulier les femmes, à sortir de l’extrême pauvreté. Elle s’est donné pour mission d’occuper les femmes pendant la saison sèche.

Les femmes déjà formées par ADEBF en tissage.

C’est ainsi que l’association forme les femmes dans le tissage du faso danfani. De 2019 à 2020, l’association a pu former plus de 7 742 femmes sur le tissage en faso danfani. Le nombre de formés étant élevé, ADEBF a des difficultés pour les équiper tous. Cependant, plusieurs femmes à la fin de leur formation ont bénéficié de la part de l’association des équipements pour le démarrage de leurs activités. « Nous ne comptons pas nous arrêter là, car nous voulons toucher plus de monde, nous voulons rendre les femmes autonomes », a dit la présidente. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, avec le ministère de l’Agriculture et la Fédération nationale des groupements Naam, ADEBF lance cette formation de 100 jeunes, dont 49 femmes et 51 hommes en maraîchage, pour une fois de plus renforcer les capacités des acteurs du domaine afin qu’ils puissent produire davantage en qualité et en quantité pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire au Burkina Faso.

Joèl OUÉDRAOGO, Président de la Fédération nationale des groupements Naam, Parrain de la cérémonie.

Pour Joël OUÉDRAOGO, président de la Fédération des groupements Naam, l’initiative est salutaire car la connaissance est ce qui reste lorsqu’on a tout perdu. A l’en croire, le renforcement de capacités que l’ADEBF a initié ne peut que renforcer le rendement au niveau de la production agricole de la région. Le président se fait sienne la citation du président Thomas SANKARA, qui dit : « Nous encourageons l’aide qui nous aide à nous passer de l’aide. » Cette citation rassure son accompagnement et ses encouragements à l’endroit de cette jeune association qui intervient utilement dans le renforcement des capacités et le développement du capital humain.

Abdoul Karim OUÉDRAOGO, Directeur régional de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, représentant le ministre de l’Agriculture.

Selon Abdoul Karim OUÉDRAOGO, directeur régional de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles, représentant son ministre de tutelle, patron de la cérémonie, le Nord est une région de production maraîchère par excellence, en témoignent les statistiques de la saison sèche passée. En effet, la superficie totale emblavée par la province du Yatenga pour toute spéculation confondue était de 6 100 hectares sur un total par région de 9 578 hectares, soit un taux de 63,68%. Ces superficies emblavées ont donné une production totale de 156 555 tonnes pour le Yatenga, contre une production totale régionale de 237 546 tonnes. En 2018, selon une étude réalisée par la DGESS du ministère de l’Agriculture, la vente de certains produits maraîchers a procuré aux producteurs de la région du Nord plusieurs milliards. Oignon bulbe : 24,027 milliards, chou : 8,432 milliards, tomate : 5,134 milliards, pour ne citer que ces produits. Ces résultats très satisfaisants sont l’effort des braves jeunes et femmes. De ce fait, le ministre, par la voix de son directeur régional, salue l’initiative de ADEBF à renforcer les capacités de ces personnes afin qu’elles puissent accroître la production. Il se dit ouvert et disponible pour accompagner ADEBF dans ses sentiers de développement agricole. Sa majesté le Naaba Kiiba, roi du Yatenga, a félicité l’association pour sa vision et souhaite que les différents partenaires techniques et financiers soutiennent cette jeune association qui contribue au développement socio-économique de toute la région et du Burkina en général.

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
Le 17 juillet 2024, la Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la société (…) Lire la suite
Toute l'actualité