Vous êtes ica: Accueil > Actualité > "Journalisme amateur" : clap final de la deuxième édition

"Journalisme amateur" : clap final de la deuxième édition

La deuxième édition du concours de journalisme amateur a rendu son verdict dans l’après-midi de ce 24 octobre 2020 du côté de l’Université Norbert-ZONGO. Organisée par l’Association Jeunesse Vivante (AJV) en partenariat avec le journal « Le Quotidien », la compétition a vu la participation d’une centaine de jeunes qui veulent développer leur passion pour l’écriture journalistique. A la touche finale de cette édition, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna KABORÉ, le gouverneur de la région du Centre-Ouest, Irène COULIBALY, le président de l’Université Norbert ZONGO, Pr Frédéric OUATTARA, le Directeur général du Fonds national de la finance inclusive (FONAFI), Fidèle YAMÉOGO, et le P-DG de Salsabill Batiment, Ali BOUNKOUNGOU, ont bien voulu associer leurs images.

C’est un concours qui a vu le jour en 2014 dans la cité du Cavalier rouge au profit des jeunes désireux de s’intéresser au monde de la presse en général et de la presse écrite en particulier. La présidente de l’AJV, Sita DIALLO, née TRAORÉ, confie : « Nous sommes partis du constat selon lequel les jeunes aiment le métier au regard de leur engouement sur les réseaux sociaux. Mais ils n’ont pas reçu de formation dans le domaine. Nous nous sommes alors dit que nous pouvons leur donner l’opportunité de s’initier à ce métier qu’ils aiment. »

C’est sur le tas que la présidente de l’AJV a appris le journalisme.

Partant de sa propre expérience - elle a fait ses pas dans le journalisme sans passer par une école de formation -, elle a la ferme conviction que de futurs grands journalistes peuvent se démarquer à l’occasion de cette compétition.

Le patron de la cérémonie a félicité l’association qui a eu l’idée d’organiser cette compétition qui met à l’épreuve des jeunes qui veulent apprendre le journalisme. « Ça leur permet de se préparer aux rudiments du métier mais aussi à l’environnement. On a espoir que dans les années à venir on retrouvera des participants dans des médias de la place », s’est voulu confiant le ministre Harouna KABORÉ, avant de rassurer qu’il se tiendra toujours aux côtés de l’association afin que l’initiative puisse être perpétuée.

Les quatre meilleures productions primées
Après la série de formation, une phase éliminatoire s’en est suivie. A l’issue de celle-ci, une cinquantaine de participants ont été retenus pour la production d’article sur un sujet de leur choix, mais ayant un intérêt général. Le jury, composé de journalistes professionnels, a pu évaluer les œuvres d’une trentaine de personnes, dont quinze (15) filles. Après appréciation, ce sont les quatre premiers qui ont été retenus pour être distingués pour la qualité de leur production.

Ils étaient plus de cent participants à cette deuxième édition.

Jacob COMPAORÉ, avec son article sur la situation des déplacés internes sur le site de Pazanni, un quartier périphérique de la ville de Ouagadougou, qui a obtenu la note de 16, 04/20, remporte le premier prix, composé d’un ordinateur portable et d’une attestation de participation. Avec 14,64/20, Lamine KABRÉ occupe la deuxième place. Il est suivi à la troisième place par Perpétue BATIONO, qui obtient la note de 14,4/20. Salimata OUÉDRAOGO referme la marche avec sa note de 13/20. Ils reçoivent chacun une tablette et une attestation de participation.

Pour Jacob COMPAORÉ, c’est le résultat d’un travail de longue haleine qui a été mené non seulement lors des formations, mais également sur le terrain, et c’est tout naturellement avec joie qu’il reçoit ce premier prix. Selon lui, le choix de travailler sur la situation des déplacés internes est parti du constat des conditions précaires dans lesquelles vivent ces hommes et femmes qui ont fui leurs localités d’origine pour se réfugier dans la capitale.

Jacob COMPAORÉ recevant son prix des mains du ministre Harouna KABORÉ.

Après le pari réussi de cette deuxième édition, l’AJV nourrit une ambition, qui est d’aller au-delà du journalisme amateur pour organiser le concours de journalisme professionnel dans les éditions à venir dans la région du Centre-Ouest. Mais, déjà, les lauréats de cette édition peuvent avoir le sourire aux lèvres, car, grâce à l’association, ils pourront obtenir des stages dans des médias de la place afin de découvrir davantage les réalités du métier de journaliste.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Centre-Ouest

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier régional de vulgarisation de la plateforme Civitac et de formation en communication publique multimédia

Du 24 au 27 novembre 2020 à Fada.

Atelier de production capitalisation radio, contrôle citoyen et reddition des comptes

Du 12 au 13 novembre 2020 à Koudougou.

Journée de dialogue OSC-élus locaux

Le 12 novembre 2020 à Titao.

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits