Vous êtes ica: Accueil > Actualité > 72h de l’entrepreneuriat féminin : des projets innovants bénéficient de (...)

72h de l’entrepreneuriat féminin : des projets innovants bénéficient de l’accompagnement de l’Association Her Rising et de GRAAD

A l’occasion des 72 heures de l’entrepreneuriat féminin initiées par l’Association Her Rising, en collaboration avec l’Agence Professionnelle des Filles Leaders et Entrepreneures (APFLE) et le Groupe de recherche et d’analyse appliquées pour le développement (GRAAD), une soirée a été consacrée à des idées de projets qui se distinguent des autres par leur innovation. Au total, cinq (05) projets ont été retenus pour être financés et cinq (05) autres pour être suivis.

Compétition sur des idées de projets, cérémonie d’ouverture suivie de panel sur la promotion de l’entrepreneuriat féminin, match de football entre les jeunes filles, telles sont les activités qui ont marqué ces 72 heures de l’entrepreneuriat féminin dans la belle Cité du Cavalier rouge, avant que l’on assiste à la touche finale, à savoir cette soirée qui a été organisée pour magnifier l’excellence des porteuses d’idées de projets. Et c’est donc une responsable de l’Association Her Rising, toute émue, qui s’est voulue reconnaissante vis-à-vis des partenaires sans lesquels l’initiative n’aurait pas vu le jour.

Roukiatou OUÉDRAOGO, co-fondatrice de l’Association Her Rising.

« Notre sincère gratitude à GRAAD Burkina pour avoir cru à l’initiative de l’association et de l’Agence professionnelle de jeunes filles leaders et entrepreneures et d’avoir manifesté son engagement sans faille à nos côtés », a dit Roukiatou OUÉDRAOGO, avant de rappeler que les 72h visent à créer un espace de réseautage entre les femmes et les jeunes filles et à renforcer leurs capacités pour la création d’entreprises innovantes et compétitives. Le Secrétaire exécutif du GRAAD, Gountiéni LANKOANDÉ, a, pour sa part, réitéré son admiration face à ces jeunes qui se distinguent par leur dynamisme.

Le Directeur régional du commerce, de l’industrie et de l’artisanat du Centre-Ouest, par ailleurs représentant du président de l’activité, en la personne de Harouna KABORÉ, son ministre de tutelle, a apporté son appui technique au projet des 72h dès le début de son élaboration. Il a rendu un vibrant hommage aux deux associations pour le pari réussi. « J’ai trouvé l’idée noble dès le départ parce qu’il est question d’entrepreneuriat et de secteur privé. Et étant le département régional en charge des questions du secteur privé, c’était un défi pour moi d’apporter mon soutien », estime Christophe NONGUIERMA, avant d’ajouter qu’il a été émerveillé par la présentation des projets et des échanges lors de la conférence. Il a rassuré les différentes candidates de l’entière disponibilité de son département à les accompagner si elles venaient à en manifester le besoin.

La soirée a mobilisé un grand nombre de personnes.

Dix projets retenus pour bénéficier d’un accompagnement
Cinquante (52) femmes et jeunes filles à prendre part à la compétition, elles sont dix (10) à être retenues par le jury. Les cinq premières sont accompagnées financièrement et techniquement tandis que les cinq autres seront en incubation. Mais, pour arriver à ces résultats, les projets ont été soumis à cinq (05) critères : la nature du projet, c’est-à-dire le caractère innovant, la maîtrise du projet par la candidate, l’expérience dans le domaine, l’impact direct et indirect du projet, et le nombre d’emplois créés.

Avec son projet de livraison à domicile, Naimata ZIDA, qui s’est fait représenter à cette soirée par son mari, ravit la première place aux autres candidates. Et c’est avec plein de reconnaissance que ce dernier est venu recevoir le prix de sa femme. « L’idée de notre projet repose sur la logistique urbaine, c’est-à-dire que nous faisons de la livraison à domicile. Cela est parti du constat que beaucoup de personnes ont des difficultés pour faire leurs courses, surtout par manque de temps. Nous nous proposons donc de récupérer les colis de ces dernières », explique Wilfried BABINE, qui félicite au passage l’association et ses partenaires pour l’appui.

Wilfried BABINE, représentant de Naimata ZIDA.

A la fin de la soirée, la co-fondatrice de l’Association Her Rising a exprimé toute sa satisfaction pour l’objectif atteint. Et l’occasion pour elle de remercier toutes les personnes physiques et morales qui ont accompagné l’association pour la réussite de l’événement. Elle a aussi souhaité que les partenaires renforcent leur soutien pour l’entrepreneuriat féminin et l’employabilité de la jeunesse afin que des réponses réelles soient apportées aux problèmes chroniques qui touchent les jeunes filles et la femme tels que la pauvreté et le chômage. Elle a invité la jeunesse féminine à s’armer de motivation et de confiance en elle dans tout ce qu’elle entreprendra.

Une photo de famille a marqué la fin de la soirée.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Centre-Ouest

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier régional de vulgarisation de la plateforme Civitac et de formation en communication publique multimédia

Du 24 au 27 novembre 2020 à Fada.

Atelier de production capitalisation radio, contrôle citoyen et reddition des comptes

Du 12 au 13 novembre 2020 à Koudougou.

Journée de dialogue OSC-élus locaux

Le 12 novembre 2020 à Titao.

 

Visiteurs connectés

2 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits