Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Elections couplées 2020 : Ollé Hervé Issam PALM invite ses camarades jeunes à (...)

Elections couplées 2020 : Ollé Hervé Issam PALM invite ses camarades jeunes à une prise de conscience

Ces dernières semaines, l’actualité du Burkina tourne autour des préparatifs des élections présidentielle et législatives. Les différents candidats ont jusqu’au 20 novembre pour battre campagne en vue de convaincre l’électorat à travers des projets de société. Comment les jeunes appréhendent-ils cette campagne ? Ollé Hervé Issam PALM, communicateur, donne son avis sur la question.

Pour M. PALM, il y a un vrai engouement autour de cette campagne, du moins du côté des sympathisants des différents partis politiques, qui s’affrontent pour les législatives et la présidentielle. Chacun y va de son meeting, de sa campagne de communication sur les réseaux sociaux pour les plus aguerris. De la mauvaise expérience vécue par certains pays lors des campagnes et des élections, il y a des pratiques à condamner impérativement afin de garantir des élections apaisées au Burkina. Il s’explique : « Tout d’abord, il faut que ces élections soient sérieuses, pas comme ces mascarades qu’on a connues les années passées. Par là, je veux parler des campagnes mensongères avec des promesses à dormir débout, ce qui est un manque total de respect envers l’électorat. Aussi, j’ai toujours été contre l’implication des chefs coutumiers dans la politique, ce sont des pratiques à bannir. Pour finir, le placardage anarchiques des affiches et flyers à l’effigie des candidats est à bannir également ». Pour ce faire, ajoute-t-il, il est important pour tous les candidats d’agir de façon responsable et réaliste.

Ollé Hervé Issam PALM, communicateur.

En tant que jeune patriote, M. PALM « attend du futur président qu’il se penche plus sur la problématique du chômage des jeunes avec des actions concrètes et pertinentes ». Parce que, pour lui, sans paix et sans sécurité aucun développement, quel qu’il soit, n’est possible. Donc, « j’attends de lui qu’il mène des actions fortes qui aboutiront à la sécurisation de tout le territoire burkinabè, ce qui permettra aux populations déplacées de regagner leurs habitats ». Il termine son propos en lançant un message à la jeunesse : « A mes camarades jeunes, j’en appelle à leur prise de conscience. Ils doivent être des leaders et ne pas se laisser manipuler par les politiques. Il est plus que temps que les jeunes prennent leur destin en main. Les jeunes ont du talent et des compétences à faire valoir, ne laissons plus des personnes décider à notre place, allons chercher par nous-mêmes les plus hautes sphères de décision de notre pays. »

Propos recueillis par Anaïs MONÉ, Observatrice Civitac, Plateau central

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier régional de vulgarisation de la plateforme Civitac et de formation en communication publique multimédia

Du 24 au 27 novembre 2020 à Fada.

Atelier de production capitalisation radio, contrôle citoyen et reddition des comptes

Du 12 au 13 novembre 2020 à Koudougou.

Journée de dialogue OSC-élus locaux

Le 12 novembre 2020 à Titao.

 

Visiteurs connectés

3 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits