Vous êtes ica: Accueil > Actualité > L’ONG ASMADE outille des enseignants des écoles de santé pour une prise en (...)

L’ONG ASMADE outille des enseignants des écoles de santé pour une prise en compte de l’Assurance maladie universelle et de la couverture sanitaire universelle dans les curricula de formation

Des enseignants des Ecoles Nationales de Santé Publique (ENSP) des différentes régions sont, depuis le 25 novembre 2020, au centre d’une formation sur la protection sociale, la couverture sanitaire universelle, l’assurance maladie universelle et les mutuelles sociales. Une initiative de l’Association Songui Manégré/Aide au Développement (ASMADE), qui vise à outiller ces acteurs afin qu’à leur tour ils puissent définir des méthodes d’insertion de l’information dans les modules actuels pour la formation des élèves sortants, notamment les infirmiers diplômés d’Etat, les sages-femmes et les maïeuticiens d’Etat.

Trois jours, c’est la durant du temps choisi par l’ONG ASMADE pour cet atelier de partage d’information avec ces acteurs qui sont en première ligne de la formation des prestataires de soin de santé au profit des populations. L’idée part du constat que les nouveaux agents affectés sur le terrain se retrouvent désarmés face aux patients bénéficiaires de la couverture sanitaire de par les différents dispositifs.

Les participants sont venus des différentes écoles nationales de santé publique du pays.

Une situation due au fait que leurs prédécesseurs ont été soit affectés dans d’autres zones, soit admis à des concours professionnels, ou admis à la retraite. Toute chose qui ne favorise pas la mise en place effective du système déployé par l’Etat et ses partenaires visant à permettre à tout Burkinabè de bénéficier d’une couverture sanitaire qui le sécurise et lui permet de s’invertir sur les chantiers de développement.

« La gratuité des soins, l’assurance maladie universelle, la couverture sanitaire sont des voies par lesquelles les populations peuvent accéder à des soins de santé de qualité. Malheureusement, les acteurs qui doivent apporter les prestations aux malades ne savent pas toujours ce que c’est que la protection sociale. Ils n’ont peut-être jamais entendu parler de la couverture sanitaire universelle ni d’assurance maladie, ni les mutuelles de santé. Nous avons donc pensé qu’il était bon que les enseignants des écoles de formation soient informés sur tous ces thèmes », explique Gabriel COMPAORÉ, chef du département plaidoyer et communication de l’ONG ASMADE.

Gabriel COMPAORÉ, chef du département plaidoyer et communication de l’ONG ASMADE.

D’où cette série de communications, lors de cette formation, sur la politique nationale de santé publique en lien, d’une part, avec l’accès aux soins de santé et, d’autre part, avec les modules de formation dans les ENSP. Une présentation est également consacrée à la couverture sanitaire universelle et à ses enjeux, et à l’assurance maladie universelle avec un clin d’œil sur son état de mise en œuvre. Tout cela suivi d’une comparaison avec les modules de formation dispensés aux futurs agents de santé.

Des participants à propos de la formation
Alfred ZANZÉ, Directeur régional de l’ENSP de Kaya, se dit satisfait de bénéficier de cette formation qui va permettre à ses participants de servir de relais pour que les futurs prestataires de santé aient l’information dès la base. Il confie : « Ce sont des notions qui ne sont pas intégrées dans notre dispositif de formation. Même si personnellement vous avez l’information, vous ne pouvez pas l’enseigner parce que les textes n’ont pas prévu ce contenu. Ce qui fait que du point de vue opérationnel les agents de santé que nous mettons sur le terrain n’ont pas d’information sur l’assurance santé et les mutualités. »

Le souhait de M. ZANZÉ, c’est aussi de voir la mise en place effective du processus aboutir.

Au regard de ce constat, M. ZANZÉ ne doute pas que, grâce à ce renforcement de capacités, ils auront désormais les rudiments nécessaires pour les transmettre aux futurs agents de santé à travers la prise en compte de ces modules dans les curricula de formation. Un optimisme partagé par Assèta KABORÉ, née KAGAMBÈGA, qui a laissé entendre que même si elle avait des notions en lien avec les concepts qui sont abordés, sa connaissance n’était pas assez approfondie. Et la conseillère de santé à l’ENSP de Dédougou de saluer l’initiative d’ASMADE, qui donne l’occasion de mieux comprendre et de cerner tous les aspects en lien avec les différents thèmes.

Les participants peuvent compter sur l’appui de l’association pour l’élaboration de nouveaux modules répondant au besoin de formation des agents.

A la suite de la formation, ASMADE prévoit l’accompagnement des ENSP pour l’élaboration de modules qui permettent que tout sortant d’une école de santé puisse être bien informé. Une fois ces modules finalisés, l’association veillera à leur maîtrise, tout en n’oubliant pas de se désengager progressivement pour l’appropriation entière des formations par les enseignants des ENSP.

Rappelons qu’ASMADE travaille depuis un certain nombre d’années dans le domaine de la protection sociale avec le souci majeur de faciliter l’accès aux soins de santé aux populations par l’organisation de mutuelles de santé. Et pour cela, elle a toujours pu compter sur l’accompagnement de Solidarité Socialiste Belgique.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Centre-Ouest

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

14e édition du Festival Dilembu au Gulmu (FESDIG)

Du 1er au 04 avril 2021.
Thème : "Les arts et la culture au cœur de la résilience dans la région de l’Est : quelle synergie d’action pour relever le défi ?"

Panel d’information et de sensibilisation des leaders communautaires sur l’extrémisme violent, la cohésion sociale et la promotion des droits humains

le 23 mars 2021 à partir de 9 h.

Rencontre d’échange sur les mesures sécuritaires dans la commune de Diapaga

Les 22 et 23 mars 2021.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits