Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Fada N’Gourma : les collectivités à l’école de la communication (...)

Fada N’Gourma : les collectivités à l’école de la communication publique

Le Laboratoire Citoyennetés, dans le cadre du Programme d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne, avec l’appui financier du Bureau de la Coopération Suisse, a organisé, dans la cité de Yendabri, un atelier régional de vulgarisation de la plateforme Civitac et de formation des acteurs du développement local en communication multimédia et sur la problématique de communication publique.

96 heures durant, soit les 24, 25, 26 et 27 novembre 2020, les premiers responsables des 16 communes partenaires au programme DEPAC, des OSC et des radios communautaires ont vu leurs capacités renforcées en communication publique et multimédias. L’atelier s’est ouvert le mardi 24 novembre 2020 dans l’enceinte de L’ENEP de Fada N’Gourma et a connu la participation d’une cinquantaine de personnes.

Annick NABI-SORGHO, chargée de communication au Laboratoire Citoyennetés, a, dans son mot d’ouverture, rappelé l’importance de cette activité. Pour elle, la tenue de cette formation constitue une aubaine d’échange et de partage d’expérience sur l’utilisation des outils multimédias comme instruments d’information, de contrôle citoyen et de reddition des comptes dans les collectivités.

Mme NABI-SORGHO du LC et Dr Oually exhortent les participants.

Elle rappelle toutefois que cette communication n’est pas maîtrisée, d’où l’importance de ce cadre de renforcement de capacités pour que « … la communication joue le rôle qui est le sien dans la participation active des populations aux processus de développement et de démocratisation ».

Il ressort de la communication du formateur, Dr Germain OUALLY, enseignant-chercheur à l’Université de Koudougou, que la communication multimédia, dans sa globalité, est une opportunité pour l’administration publique de se rapprocher du citoyen et d’instituer un cadre permanent d’échange.

Après avoir défini les concepts de communication multimédia, il a précisé les principes nécessaires à une communication efficace. A l’en croire, l’écoute active et la sincérité dans la relation sont nécessaires à une communication réussie. Les collectivités devraient donc être constamment à l’écoute du citoyen.

Séances de travaux en groupes.

Dr OUALLY n’a pas manqué de mettre à contribution les participants pour faire un état des lieux des offres d’outils et d’espace de communication multimédia disponibles et accessibles au niveau local. Des travaux de groupe, on relève, entre autres, que les outils et espaces de communication entre l’administration et l’usager existent au niveau local. On note entre autres les cadres de concertation, les communiqués, les radios, etc. Les médias sociaux y occupent aussi une place importante. Mais l’absence d’un responsable en charge de la communication est pointée comme un handicap majeur. Certains groupes ont également analysé les forces et les faiblesses de leur machine actuelle de communication et proposé des perspectives. « Notre diagnostic permettra de mieux intégrer des outils multimédias comme outils de gouvernance au niveau local. », prévient Dr OUALLY.

Cet atelier était vivement attendu, de l’avis de certains participants. Pour Charles SAMPALGOU, maire de la commune de Thion, « Cette formation est la bienvenue, elle m’a permis de comprendre davantage l’univers de la communication publique et les outils adéquats à utiliser pour informer nos citoyens. Je pense qu’à l’issue de cette formation on est suffisamment outillé pour exploiter toutes les opportunités qui s’offrent à nous en matière de communication ».

Même son de cloche du côté d’Apollinaire WALLY, membre d’une Organisation de la société civile à Diapaga : « Civitac est une plateforme que je découvre à travers cette formation. Elle a été très bénéfique pour nous. Nous sortons de cet atelier outillés et confiants pour améliorer notre collaboration avec les collectivités. C’est le même et seul combat : celui du développement. »

Il faut préciser également qu’une présentation de la plateforme Civitac a été faite par l’Observateur Civitac pour la région de l’Est, Jean Damase ROAMBA.

Le programme DEPAC-2, à travers cet atelier de formation, participe sans nul doute à la visibilité des actions de développement et à la participation du citoyen au développement local dans la région de l’Est. C’est au tour des régions du Nord, du Sahel et du Centre-Ouest de bénéficier de cette formation les jours à venir.

Tûwênd-Nooma Jean Damase ROAMBA, Observateur Civitac, région de l’Est

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

1ère session du cadre de concertation sur le PCD de Piéla

8h30

Lancement des activités du Plan de Travail Annuel de l’Association pour la Protection et le Soutien à l’Enfance Défavorisée (APROSED)

22 janvier 2021 à 9h00, à la mairie de Koudougou.

Cadre de concertation des jeunes de la commune de Koudougou

21 janvier 2021 à 9h00.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits