Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Entrepreneuriat agricole : le PAPEA se dévoile aux jeunes et femmes de la (...)

Entrepreneuriat agricole : le PAPEA se dévoile aux jeunes et femmes de la région du Centre-Ouest

C’est à la faveur de conférences organisées à Léo, province de la Sissili, à Sapouy, province du Ziro, et à Réo, province du Sanguié, que les opportunités du Programme d’Appui à la Promotion de l’Entrepreneuriat Agricole (PAPEA) ont été présentées à des jeunes et femmes exerçant dans la chaîne de valeur de l’entrepreneuriat agricole. Elles visent à inciter plus de jeunes à s’investir dans des activités agricoles, sources de création de richesses et d’emplois. Exécuté par Helvetas Burkina Faso en partenariat avec l’ONG néerlandaise SNV, le programme, qui en est à sa première phase, bénéficie du financement de la Coopération suisse. Les travaux de ces conférences ont été conduits par l’équipe PAPEA (conduite par Aïda KONÉ) et le bureau d’étude Business Innovation Palace, co-facilitateur du programme dans la région, et ce avec l’appui du Conseil régional de la jeunesse du Centre-Ouest, fortement impliqué dans la mobilisation des jeunes.

A travers l’organisation de ces conférences provinciales, c’est un contact plus rapproché que le programme a voulu établir avec ses bénéficiaires. Promouvoir l’entrepreneuriat agricole afin de générer des revenus et créer de l’emploi au profit des populations rurales et péri-urbaines, en particulier les jeunes et les femmes, tel est l’objectif global que le PAPEA s’est assigné. C’est pourquoi il a jugé bon de conduire ces rencontres d’information et de sensibilisation sur les opportunités de création d’emplois qu’il offre aux jeunes et aux femmes.

Le PAPEA se propose d’accompagner les jeunes dans leurs initiatives entrepreneuriales dans le domaine agricole.

Il a été question également de présenter des bonnes pratiques en matière d’entrepreneuriat agricole, des success stories dans le domaine pour susciter l’engouement des jeunes à s’y lancer, et mettre en réseau des jeunes entrepreneurs agricoles. « Depuis le lancement du programme, l’on a constaté que les jeunes ne sont pas beaucoup imprégnés de ses activités, d’où ces conférences pour leur donner l’information, et aussi les sensibiliser et les exhorter à s’impliquer davantage », a justifié Salfo BADIAL, co-facilitateur au nom de Business Innovation Palace, structure en charge du pilotage des activités du PAPEA dans la région du Centre-Ouest.

Une initiative appropriée par les autorités locales et les jeunes
C’est Léo, chef-lieu de la province de la Sissili, qui a été choisi pour abriter la première étape de ces conférences. Cinquante (50) participants attendus au départ, c’est plus de 100 jeunes et femmes qui ont effectué le déplacement dans la cuvette de la salle des fêtes de la mairie de Léo pour faire connaissance avec le PAPEA. Du côté des autorités, le préfet du département de Léo, le 1er adjoint au maire de la commune et les directeurs provinciaux de la jeunesse et de l’agriculture de la Sissili sont de ceux ayant répondu présent à l’invitation du Conseil régional de la jeunesse à travers son démembrement au niveau provincial.

Les autorités avec les jeunes présents à la conférence de Léo.

Le directeur provincial de la jeunesse, Antoine KABORÉ, a salué l’opportunité qui est offerte aux jeunes de la Sissili qui, selon lui, sont en proie au chômage et au sous-emploi ». Et ce dernier d’inviter les participants à s’approprier véritablement le programme. Il a aussi souhaité que le PAPEA puisse intensifier ses actions au niveau de la province, qui reste une importante zone agro-sylvo-pastorale. Quant au préfet, Moctar ILBOUDO, par ailleurs représentant le Haut-commissaire de la Sissili, il a rappelé combien la province dispose de terres exploitables et d’une pluviométrie assez importante, le tout couronné d’une jeunesse très active. D’où sa satisfaction de la démarche du PAPEA visant la promotion de l’entrepreneuriat agricole, qui se trouve être une réponse efficace aux questions de chômage au Burkina Faso, et par conséquent une solution à beaucoup de problèmes.

Après Léo, c’est Sapouy qui a accueilli l’équipe du PAPEA et du Conseil régional pour la deuxième conférence provinciale. Ici, c’est le Haut-commissaire du Ziro himself, Boureima TIENDRÉBÉOGO, qui a assuré la présidence de la cérémonie d’ouverture avec, à ses côtés, le 1er adjoint au maire de la commune. « La jeunesse est touchée par le chômage alors que l’agriculture est un secteur à fort potentiel de création de richesses et d’emplois. En dépit des efforts d’investissements de l’Etat et de ses partenaires, le secteur reste sous-exploité, avec des initiatives entrepreneuriales agricoles faibles chez les jeunes notamment. Pour valoriser les initiatives existantes des jeunes dans plusieurs domaines, il est judicieux que des cadres d’expression et de partage d’expérience soient créés », a dit le Haut-commissaire. La conférence de Sapouy a été suivie par celle de Réo, qui a connu également une forte mobilisation des jeunes et des échanges tout aussi riches.

La photo de famille avec les jeunes de Réo.

Des conférences qui ont tenu toutes leurs promesses
Les conférences organisées dans ces trois provinces de la région du Centre-Ouest ont été une réussite non seulement du point de vue de la mobilisation, mais aussi du point de vue de la participation aux échanges et aux partages de connaissances. Après la présentation du PAPEA qui a permis aux uns et aux autres de découvrir les opportunités qui leur sont offertes, c’est le passage des success stories qui a constitué le moment fort de ces rencontres. Des histoires de réussite aussi poignantes les unes que les autres qui ont de quoi motiver les participants à se lancer dans l’entrepreneuriat agricole, tout en gardant à l’esprit les difficultés qui peuvent survenir dans cette quête d’un mieux-être ou encore de réalisation de leur passion.

Moments de partage d’expérience à Sapouy.

Emmanuel TAGNAN, entrepreneur dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage, fait partie de ceux qui ont partagé leurs expériences avec les jeunes de la province du Ziro. Selon lui, le programme a su trouver les opportunités qui correspondent aux réalités de la province. A la suite de plusieurs participants, il dit espérer que l’accompagnement du PAPEA sera effectif, ce qui évitera de décourager la jeunesse. En effet, la raison de cette inquiétude est que, disent-ils, par le passé il leur a été donné de voir des projets et programmes qui ne sont pas allés jusqu’au bout de leurs promesses. Etudiant en fin de cycle en sciences économiques et de gestion, option économie agricole et environnementale, Jean-Baptiste BAKO est un participant à la conférence du Sanguié. C’est tout satisfait qu’il repart chez lui avec plus de motivation, lui qui nourrit le rêve de se lancer dans la culture maraîchère et dans la production du maïs et de l’arachide.

Cette satisfaction des participants est également partagée par les organisateurs, à l’image de M. BADIAL. La forte mobilisation des autorités locales et des jeunes est pour lui le signe de la volonté de tous de faire bouger les lignes. A l’issue de ces différentes conférences, les prochains pas du programme seront de travailler à intégrer les jeunes dans les groupes qui sont développés dans la région, à savoir le miel, le porc, le maïs et l’arachide. Des actions de renforcement de capacités, de sensibilisation et d’accompagnement pour avoir des fonds auprès d’institutions de micro-finance seront également entreprises au profit de ces jeunes. La conférence de Koudougou, prévue pour se tenir le 17 décembre 2020, viendra clore cette série de rencontres avec les jeunes de la région.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Centre-Ouest

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

1ère session du cadre de concertation sur le PCD de Piéla

8h30

Lancement des activités du Plan de Travail Annuel de l’Association pour la Protection et le Soutien à l’Enfance Défavorisée (APROSED)

22 janvier 2021 à 9h00, à la mairie de Koudougou.

Cadre de concertation des jeunes de la commune de Koudougou

21 janvier 2021 à 9h00.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits