Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Diabo : une foire agro-sylvo-pastorale pour propulser le secteur

Diabo : une foire agro-sylvo-pastorale pour propulser le secteur

La commune de Diabo a vibré, du 10 au décembre 2020 passé, au rythme de la deuxième édition de la foire agro-sylvo-pastorale, qui avait pour thème : « Défis de l’organisation des producteurs afin d’assurer l’autosuffisance alimentaire et pour conquérir les marchés sous-régionaux et internationaux ». C’est dans une atmosphère de fête populaire que cette grand-messe de promotion des produits de la chaîne de valeur des secteurs agro-sylvo-pastoraux de la commune s’est tenue. Un chapelet d’activités, dont une conférence paysanne, un théâtre-forum, la foire commerciale et une distinction des participants ont marqué les temps forts de cet évènement.

C’est l’espace de la gare et la nouvelle salle de réunions de la mairie de Diabo qui ont abrité les activités de la 2e édition de la foire agro-sylvo-pastorale. Située dans la province du Gourma, dans la région de l’Est du Burkina Faso, la commune de Diabo regorge d’un fort potentiel agro-sylvo-pastoral. Et c’est pour promouvoir les produits agro-sylvo-pastoraux de la commune en offrant une opportunité aux acteurs de nouer des partenariats, susciter le partage d’expérience dans les domaines des productions agricoles, pastorales et sylvicoles, que la mairie, avec l’appui de ses partenaires, a initié cette vitrine.

Au deuxième jour de l’activité, il y avait 63 stands montrant à voir des produits locaux divers et diversifiés, dont, entre autres, du vin et des liqueurs (à base de mangue, de goyave, etc.), du riz étuvé, des plants et des légumes, de la volaille, des tubercules de manioc, des biscuits de sésame, etc. Ces 63 stands, dont 35 en agriculture, 15 en élevage et 13 en produits forestiers non ligneux, sont tenus par des coopératives ou des personnes physiques.

Du miel, du moringa et du beure de karité sont transformés en savon.

« La filière patate est la plus importante avec une production record pour la région de l’Est, suivie des filières riz, bétail-viande avec des productions assez importantes, puis la filière maïs avec une production satisfaisante », explique Golbert ZOUNGRANA, secrétaire général de la mairie (SGM). Toujours selon le SGM, par ailleurs SG du comité d’organisation, la foire a prioritairement été organisée au profit de ces filières principales de concert avec leur structure faîtière communale. « Pour nous, ces atouts sont forts appréciables, mais doivent être mieux connus aussi bien aux niveaux régional, national qu’international. »

Il espère qu’à l’issue de cette foire Diabo relèvera le défi de l’organisation des producteurs en filières reconnues tant aux niveaux communal et provincial.

M. Golbert Zoungrana, SG de la mairie et SG du comité d’organisation de la foire.

« C’est évident que s’ils sont organisés en filières ça sera une plus- value. La vision de notre PCD est de faire de Diabo un pôle de croissance agro-sylvo-pastoral d’ici à 2025 et l’axe 1 stipule clairement de promouvoir les produits agro-sylvo-pastoraux. »

Une grande joie pour les bénéficiaires
« Je rends grâce à Dieu et traduis ma reconnaissance aux organisateurs. J’ai amené une petite quantité de 65 canards pour exposer et j’ai déjà vendu 37. Vraiment je suis très satisfait », confie Oumarou YOUGBARÉ, exposant venu de Nlouroulay, un village situé à une quarantaine de kilomètres de Diabo.

Même son de cloche du côté de Honorine YOUGBARÉ, présidente du Groupement des femmes de Silmioudgou. Elle est venue vendre le « birba de haricot », un couscous conditionné de maïs. Elle explique : « C’est le haricot issu de nos cultures que nous avons transformé. Nous avons d’abord enlevé le son, lavé, puis séché. Après nous avons fait moudre les grains et le produit fini donne les boulettes cuites à la vapeur.

Mme Honorine Yougbaré se dit satisfaite des activités génératrices de revenus qu’elle mène avec les membres de son groupement.

Celui-ci est enfin conditionné et vendu dans les différents marchés des villages. » Et de préciser que cette activité joue un rôle économique important dans la vie des foyers des trente membres.

La délégation béninoise en appelle à la pérennisation de la foire
Pour Richmy Fidèle GNACADJA, le responsable du groupement Medjro qu’il représente est composé de 13 femmes et est basé à Dasso, au Bénin. « Cette foire est une opportunité d’affaire pour nouer de nouvelles relations pour l’avenir pour notre groupement spécialisé dans la transformation du gari et du Tapioka à partir du lait de coco, d’ananas, etc. Nous sommes satisfaits de notre participation à ce rendez-vous. Le seul bémol c’est que l’arrivée de nos marchandises a accusé un retard et sont arrivées au deuxième jour. J’espère que cette activité va se pérenniser et se tiendra chaque année au lieu de deux ans. Des contacts d’affaires ont été noués entre des groupements du Burkina pour échanger des marchandises. »

M. Richmy est venu exposer ses produits et partager l’expérience du groupement béninois avec les transformateurs de Diabo.

En plus de la foire commerciale, des conférences étaient organisées sur l’état des lieux des filières porteuses ainsi que des leviers à actionner pour faire de Diabo un pôle de développement agro-sylvo-pastoral, dynamiser davantage les différentes filières et créer des opportunités de débouchés durables Et ce afin de booster rapidement l’économie locale, valoriser la production locale et permettre aux producteurs d’écouler leurs produits et d’engranger des économies pour financer leurs activités.

M. ZOUNGRANA n’a pas manqué de remercier les partenaires qui les ont soutenus, et d’inviter par ailleurs les producteurs à s’approprier cette foire et ses retombées, pour faire de Diabo un pôle agro-sylvo-pastoral à l’horizon 2025.

Tûwênd Nooma Jean Damase ROAMBA, Observateur Civitac, Région de l’Est

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

1ère session du cadre de concertation sur le PCD de Piéla

8h30

Lancement des activités du Plan de Travail Annuel de l’Association pour la Protection et le Soutien à l’Enfance Défavorisée (APROSED)

22 janvier 2021 à 9h00, à la mairie de Koudougou.

Cadre de concertation des jeunes de la commune de Koudougou

21 janvier 2021 à 9h00.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits