Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Koudougou : l’association Action pour l’Education et le Développement Durable (...)

Koudougou : l’association Action pour l’Education et le Développement Durable invite des jeunes à l’école de la participation citoyenne

Dans sa dynamique de contribution à la mise en œuvre du projet « Jeunesse Engagée et Responsable pour une Participation démocratique effective » (JERP), l’association Action pour l’Éducation et le Développement Durable (AEDD) a initié, du 28 au 30 décembre 2020, une formation sur la participation citoyenne à l’endroit de près d’une trentaine de jeunes de la ville de Koudougou. Le projet JERP, faut-il le rappeler, est mis en œuvre par Terre des Hommes Italie et l’Association des Scouts du Burkina Faso grâce au financement de l’Union européenne.

Cette formation fait partie d’une série d’actions entamées par l’AEDD en faveur des jeunes de la Cité du Cavalier rouge afin de contribuer au renforcement de la participation citoyenne. Des initiatives fortement appréciées au plus haut niveau, comme en témoigne la présence du directeur régional des Droits Humains et de la Promotion Civique du Centre-Ouest à la cérémonie d’ouverture. Pour ce dernier, l’intérêt de cette activité n’est plus à démontrer en ce sens que la participation citoyenne est un des éléments clés du développement local. Léon YAKNABA a également salué les énormes efforts de l’association en matière de civisme et de citoyenneté malgré la modestie de ses moyens.

Les participants à cette formation sont composés de bénévoles de l’AEDD et des jeunes d’autres associations de jeunesse.

Pour Jean Urbain KOMBASSÉRÉ, président de l’AEDD, renforcer les capacités d’action des jeunes va leur permettre d’être des citoyens qui jouent bien leurs rôles. Et c’est ce que cette formation vise comme objectif à travers le développement de modules sur la décentralisation et la participation citoyenne, la redevabilité et le suivi citoyen, le plaidoyer, les objectifs du développement durable, les enjeux et les opportunités de l’entrepreneuriat vert pour les jeunes, et la prise de parole en public.

Une sortie de terrain pour joindre la théorie à la pratique
Après deux jours de formation, les jeunes ont fait le déplacement de Réo le troisième jour à la rencontre d’Eugène BAMOUNI, président de l’association Les Amis de la Nature du Sanguié, pour une journée riche en découvertes sur l’environnement. D’une superficie d’environ 15 hectares, le site protégé du Club CPN est situé dans le village de Sanguié, à 8 km de la ville de Réo. Avec une soixantaine d’espèces d’arbres et d’arbustes, il a été, selon M. BAMOUNI, aménagé en 2003 afin de préserver les ressources de la zone et également lutter contre l’érosion hydrique. Et si l’association y est parvenue, c’est aussi et surtout grâce à certains citoyens locaux qui ont accepté volontiers de céder leurs terres pour cette expérience, devenue aujourd’hui une référence en matière d’exemples d’écocitoyenneté.

Les visiteurs du jour arpentant des réalisations sur le site, comme cette digue mise en place pour retenir l’eau des pluies.

Très curieux, c’est le moins que l’on puisse dire de ces jeunes qui n’ont pas hésité à assaillir de questions le guide du jour. Soutien financier de cette excursion, Initiative pour le Développement Durable (IDD) était également de la partie avec une délégation venue apporter une touche particulière à la visite. Une visite qui aura duré plus d’une heure de temps et qui est marquée par beaucoup d’étonnement des jeunes face aux prouesses qu’il leur a été donné de voir. M. BAMOUNI, qui a pris un réel plaisir à faire découvrir aux villégiateurs l’importance de protéger la nature, les a invités à garder à l’esprit que tout ce qui est posé comme acte aujourd’hui doit tenir compte de l’avenir dont ils constituent la pierre angulaire.

M. BAMOUNI en pleine séance d’explication des vertus d’une plante.

En décidant de sortir de leur confort de la ville pour passer la matinée sur ce site, les jeunes de l’AEDD ont pu non seulement s’imprégner des réalités du terrain, mais aussi trouver des actions positives concrètes à même de les guider pour leur avenir et pour leur envie de changer ce monde rempli de mauvais comportements. Et Soumaïla OUÉDRAOGO, agent technique à IDD Burkina, de confier que c’est un plaisir de voir des jeunes qui manifestent de l’intérêt pour les questions environnementales. Sur la prouesse du Club CPN, il dira ceci : « Lorsque vous intervenez dans un domaine et voyez des exemples venus d’ailleurs, vous ne pouvez qu’être satisfait. Ce qu’il nous a été donné de voir nous motive davantage à continuer dans la protection de l’environnement. »

Une satisfaction unanimement partagée
Les deux jours de formation et la visite de terrain ont été de forts moments d’apprentissage pour ces jeunes. « C’est un sentiment de satisfaction générale au vu de la qualité des intervenants et des thèmes développés lors de la formation. Nous sommes sûrs qu’ils en sortent grandis à travers cette capacitation », se réjouit le président de l’AEDD, M. KOMBASSÉRÉ, avant de se prononcer sur la sortie : « Nous avons intégré cette activité afin de permettre aux jeunes de concilier théorie et pratique. Ce sont également des perspectives que nous leur donnons pour investir dans l’entrepreneuriat vert. »

M. KOMBASSÉRÉ s’est voulu très reconnaissant envers les partenaires qui ont permis la tenue de ces trois jours d’activité.

Mohamine ZOUBGA, comme beaucoup d’autres participants, n’avait pas une grande connaissance sur les enjeux de la participation citoyenne, ou encore, il ne savait pas que la question environnementale revêtait une importance capitale. La formation théorique et la pratique qui s’en est suivie ont donc été une véritable école pour lui. Cette vision est aussi partagée par Florentine YAMÉOGO, une autre bénéficiaire des initiatives de l’AEDD, et ses partenaires. « Nous avons appris beaucoup de choses qui vont sans doute nous être utiles plus tard dans nos milieux de vie », déclare celle qui pense que les jeunes ont besoin d’exemples pour avancer. Après ces trois jours d’activité, l’AEDD compte poursuivre avec la sensibilisation par le théâtre qu’elle a commencée en mi-décembre 2020 dans des établissements scolaires de la ville de Koudougou.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Centre-Ouest

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

14e édition du Festival Dilembu au Gulmu (FESDIG)

Du 1er au 04 avril 2021.
Thème : "Les arts et la culture au cœur de la résilience dans la région de l’Est : quelle synergie d’action pour relever le défi ?"

Panel d’information et de sensibilisation des leaders communautaires sur l’extrémisme violent, la cohésion sociale et la promotion des droits humains

le 23 mars 2021 à partir de 9 h.

Rencontre d’échange sur les mesures sécuritaires dans la commune de Diapaga

Les 22 et 23 mars 2021.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits