Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Un plaidoyer pour la prise en compte de la Réduction des Risques de (...)
Un plaidoyer pour la prise en compte de la Réduction des Risques de Catastrophe

La prise en compte de la Réduction des Risques de Catastrophe (RRC) dans les Plans Communaux de Développement (PCD) a fait l’objet d’un atelier, le jeudi 11 février 2021 à Ouahigouya. Cet atelier de plaidoyer auprès de 4 communes du Nord et de signature des chartes sur la RRC a été organisé par le Réseau MARP-Burkina, dans le cadre de son partenariat avec le Réseau Mondial des organisations de la société civile pour la Réduction des Catastrophes (GNDR.

La Réduction des Risques de Catastrophe (RRC) occupe une place importante dans les activités du Réseau MARP-Burkina Faso. Le plaidoyer qu’il a mené le 11 février dernier vise à obtenir la prise en compte effective de la RRC dans les Plans Communaux de Développement de quatre communes du Nord, à savoir Gourcy, Lèba, Oula et Ouahigouya. Il s’inscrit dans la mise en œuvre du projet « Gestion à Base Communautaire des Risques de Catastrophe (GBCRC) au Burkina Faso et vise à améliorer le niveau d’analyse des risques de catastrophe et de faciliter l’engagement des autorités à l’intégration des acteurs et des connaissances locales, dans les politiques et plans de développement.

Pour relever ce défi, le Réseau MARP-Burkina a échangé longuement avec les responsables des quatre communes sur l’intérêt d’intégrer la RRC dans les plans et projets de développement communautaire. Toute chose qui vise à susciter au niveau des communes concernées la prise de mesures politiques et budgétaires pour soutenir la Gestion à Base Communautaire des Risques de Catastrophe. Cet objectif est atteint car les responsables des collectivités locales invités se sont engagés par la signature, séance tenante, de chartes municipales qui contiennent leurs engagements à intégrer la RRC dans les initiatives de développement local.

De quoi donner des motifs de satisfaction au président du Réseau MARP-Burkina, Mathieu M. OUÉDRAOGO, qui a invité les conseils municipaux à inscrire des lignes budgétaires suffisantes pour soutenir les activités pouvant contribuer à la RRC.

En réponse, les présidents des conseils municipaux présents à la rencontre ou leurs représentants se sont engagés à prendre une délibération de concert avec leurs pairs élus locaux pour intégrer la GBCRC comme approche efficace pour accroître la résilience des communautés face aux risques de catastrophe. Ces autorités municipales ont dégagé, par la même occasion, des mécanismes d’appui et de suivi des engagements qu’ils ont pris et matérialisés par les signatures de chartes municipales.

Elles ont relevé la pertinence du projet « Gestion à Base Communautaire des Risques de Catastrophe (GBCRC) » financé par GNDR, et salué l’initiative du plaidoyer sur la RRC. Pour le maire, Sidi Mohamed SAWADOGO, président du Conseil municipal de Oula, le plaidoyer mené par le Réseau MARP-Burkina constitue une belle initiative car il participe à accroître la résilience des communautés face aux risques de catastrophe. C’est pourquoi il a invité les responsables des communes à s’engager dans la dynamique de protection et de préservation de l’environnement, gage de développement durable.

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Valorisation du patrimoine culturel du Burkina : ACT ÉCOLE fait découvrir les trésors touristiques du Kourittenga
Dans le cadre de son programme triennal, l’association Action pour la culture et le tourisme à l’école « ACT-ECOLE » a organisé, le mardi 18 juin 2024, deux activités majeures : une formation des guides (...) Lire la suite
Rentabilité du secteur touristique au Burkina : Le ministère en charge du Tourisme prône la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme
Le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme a tenu, le mardi 11 juin 2024, une session de sensibilisation sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le (...) Lire la suite
Musée national du Burkina Faso : exposition des « Masques : au-delà du visible »
Le Musée national du Burkina Faso (MNBF) a procédé, dans l’après-midi de ce vendredi 14 juin 2024 à Ouagadougou, au vernissage de son exposition permanente : « Masques : au-delà du visible ». La (...) Lire la suite
Toute l'actualité