Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Renforcement du capital humain : APABUFAD pose la première pierre d’un centre (...)

Renforcement du capital humain : APABUFAD pose la première pierre d’un centre municipal polyvalent de formation aux métiers à Ouahigouya

L’Association Arbre à Palabre pour le Développement au Burkina Faso (APABUFAD) a organisé la cérémonie de la pose de la première pierre du Centre municipal polyvalent de formation aux métiers de Ouahigouya. Cette action, qui s’inscrit dans la dynamique de renforcement du capital humain, est financée par l’Ambassade du Japon au Burkina.

Présente dans le domaine de la formation professionnelle depuis 2008, l’association Arbre à Palabre a fait le constat que malgré les multiples efforts du gouvernement, plusieurs jeunes non scolarisés ou déscolarisés restent en marge de la formation aux métiers. Ces jeunes sont de facto astreints au chômage. C’est pourquoi, à en croire son premier responsable, l’association s’est lancée dans la dynamique d’accompagner le gouvernement dans la réalisation d’un centre polyvalent de formation aux métiers.

Selon le Secrétaire permanent de l’association, Mahamady OUÉDRAOGO, la construction de ce centre est une manière significative et profonde pour son association de contribuer au développement de la commune, et partant du Burkina Faso. « Nous sommes animés par un sentiment de joie et du même coup par un sentiment de responsabilité. Pour cela, nous ferons de la gestion adéquate de ces infrastructures et des équipements notre préoccupation quotidienne et la formation aux métiers des jeunes et des femmes une lutte permanente. S’il en est ainsi, et pour réussir ce pari, la collaboration avec les services techniques de la région devient pour nous un impératif », a conclu le Secrétaire permanent.

Pour le deuxième adjoint au maire de Ouahigouya, Mady OUÉDRAOGO, cette initiative de l’association et son partenaire est de résorber le chômage des jeunes et de lutter contre la délinquance juvénile et le terrorisme. Il rassure par ailleurs l’engagement de la commune à soutenir la pérennisation de cette réalisation en facilitant l’insertion professionnelle des apprenants en fin de formation.

Martin ZOUNGRANA, chargé de programme à la Direction générale de la coopération, quant à lui, certifie que le fonctionnement du centre sera bien encadré par un document juridique clarifiant son utilisation. A en croire ses propos, la DGCOOP jouera sa partition pour permettre l’atteinte des objectifs et servira d’intermédiaire entre l’APABUFAD et l’Ambassade du Japon.

En rappel, le bâtiment dont la première pierre vient d’être posée est composé de sept classes, un bâtiment administratif, des latrines, une cuisine, un magasin pour abriter le matériel. Le coût de la réalisation de ce bâtiment est estimé à 80 millions de francs CFA, et la réception est prévue dans 12 mois. Le centre prévoit accueillir 210 jeunes par an.

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

14e édition du Festival Dilembu au Gulmu (FESDIG)

Du 1er au 04 avril 2021.
Thème : "Les arts et la culture au cœur de la résilience dans la région de l’Est : quelle synergie d’action pour relever le défi ?"

Panel d’information et de sensibilisation des leaders communautaires sur l’extrémisme violent, la cohésion sociale et la promotion des droits humains

le 23 mars 2021 à partir de 9 h.

Rencontre d’échange sur les mesures sécuritaires dans la commune de Diapaga

Les 22 et 23 mars 2021.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits