Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Journée internationale de la femme : l’inclusion financière des femmes du (...)

Journée internationale de la femme : l’inclusion financière des femmes du Sahel par le numérique au cœur d’une conférence à Dori

Journée internationale de la femme : l’inclusion financière des femmes du Sahel par le numérique au cœur d’une conférence à Dori
La Journée internationale de la femme a été célébrée en différé du 24 au 27 mars 2021 dans la région du Sahel par la Coordination régionale des organisations féminines avec, au programme, plusieurs activités, dont une conférence sur l’inclusion financière des femmes par le numérique. Organisée ce 27 mars à Dori, la conférence a regroupé des centaines de femmes venues des quatre provinces de la région.

La Coordination régionale des organisations féminines du Sahel a opté de célébrer la 164ème Journée internationale de la femme en différé à travers une formation des femmes déplacées internes sur la fabrication de savon et le nettoyage du Centre hospitalier régional de Dori. La dernière grande activité a été une conférence publique qui a vu la présence du Pr Alkassoum MAÏGA, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, par ailleurs patron de cette journée, mais également de la marraine, en la personne de Ganou Hountondji Baïlaou Aïssa. La conférence a porté sur le thème : « Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives ».

Sabine OUÉDRAOGO (au milieu), pendant son discours.

Selon Sabine OUÉDRAOGO, présidente de la Coordination, ce moment d’échange vise à permettre aux femmes ainsi qu’aux hommes de s’approprier cette nouvelle donne. « Les femmes ne doivent pas être en reste des nouvelles technologies. Quand on dit inclusion financière par le numérique, il est bien vrai que beaucoup ne saisissent pas la portée, mais avec les explications, ils peuvent comprendre son importance et ainsi s’intégrer dans cette nouvelle façon de procéder. Nous sommes dans une région à haute insécurité. Si les femmes arrivent à maîtriser ces nouveaux outils, elles pourront faire leurs transactions en toute sécurité. Travailler avec le numérique, c’est plus sécurisant et rapide », a fait savoir Mme OUÉDRAOGO.

La marraine, quant à elle, a tenu à rendre un hommage aux femmes mais aussi à tous les hommes qui n’ont cessé de lutter pour un monde où les femmes et les filles peuvent exercer leurs choix. Pour Ganou Hountondji Baïlaou Aïssa, « la Journée internationale de la femme est une occasion d’évaluer les avancées enregistrées pour l’autonomisation des femmes sur tous les plans ». Se prononçant sur le thème de la journée, elle explique que l’inclusion financière par le numérique peut changer la donne pour les ménages à faibles revenus qui ne sont pas servis ou mal servis ainsi que les petites entreprises de la région du Sahel.

« Elle peut réduire les risques de pertes, de vols ou d’autres délits financiers que posent les transactions en espèces ainsi que les coûts qui y sont liés. Les services financiers numériques ont des avantages et peuvent faciliter la vie des femmes en leur permettant d’effectuer localement des transactions qui portent sur de petits montants », poursuit-elle. A son tour, le patron de la journée, Alkassoum MAÏGA, a souligné l’important rôle que les femmes ont à jouer dans la société. « Malgré les adversités, les femmes du Sahel n’ont pas baissé les bras. Elles sont sur tous les chantiers. Elles font tous les efforts pour que la vie soit encore possible. Je tiens à les féliciter pour cet engagement. »

Les hommes ont accompagné les femmes dans la commémoration.

La conférence a été suivie par une visite du site d’accueil des déplacés internes qui se trouve au quartier Wendou de la ville de Dori. Là, c’est un repas communautaire qui a été servi à 300 femmes en présence des autorités. Yanrala et Petit-Paris, les autres sites d’accueil, avec 150 femmes chacun, ont bénéficié également de ce repas. Il faut souligner que, toujours dans le cadre de ses activités du 8-Mars, la Coordination régionale des femmes a bénéficié auparavant de l’appui de la Direction régionale de la santé avec une conférence sur le cancer du col de l’utérus et du sein, suivie d’un dépistage au CHR de Dori pendant trois jours. Après toutes ces actions commémoratives, les prochains pas de la Coordination, à en croire sa présidente, c’est l’actualisation de son plan d’action, afin de pouvoir répondre aux attentes des femmes de la région du Sahel.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Centre-Ouest

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

14e édition du Festival Dilembu au Gulmu (FESDIG)

Du 1er au 04 avril 2021.
Thème : "Les arts et la culture au cœur de la résilience dans la région de l’Est : quelle synergie d’action pour relever le défi ?"

Panel d’information et de sensibilisation des leaders communautaires sur l’extrémisme violent, la cohésion sociale et la promotion des droits humains

le 23 mars 2021 à partir de 9 h.

Rencontre d’échange sur les mesures sécuritaires dans la commune de Diapaga

Les 22 et 23 mars 2021.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits