Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Sahel : des réseaux de champions pour promouvoir les droits des (...)

Sahel : des réseaux de champions pour promouvoir les droits des femmes

Le Ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire a, à travers la Direction de la Protection et de la Promotion des Droits de la Femme, organisé, le 12 avril 2021 à Dori, une rencontre de cadrage avec des acteurs clés dans la protection et la promotion des droits de la femme. Une rencontre qui entre en droite ligne des activités du projet « Santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes au Burkina Faso », et qui vise à recueillir les avis des uns et des autres sur l’initiative des réseaux de champions pour l’animation d’espaces de dialogue que compte mettre en place le département en charge de la Femme dans le cadre dudit projet.

Le Ministère de la Femme, en collaboration avec l’UNFPA, s’est engagé, à travers la réalisation des produits 3 et 4 du 8e Programme de coopération (2018-2022), à développer une approche innovante consistant en la mise en place de réseaux de champions pour l’animation d’espaces de dialogue (hommes-femmes et parents-enfants) sur des thématiques de promotion des normes sociales favorables aux femmes et aux jeunes dans les régions de la Boucle du Mouhoun, de l’Est, du Nord, du Sahel et du Centre-Nord.

Cette rencontre se veut donc un cadre d’échange et de partage d’informations sur la philosophie, le but et les objectifs poursuivis par la mise en place de ces réseaux. « Il était nécessaire que nous venions échanger avec l’ensemble des acteurs sur ce qu’on prévoit de réaliser comme activités et recueillir surtout les attentes et les propositions afin d’améliorer la mise en œuvre de ces actions », explique Kadré OUÉDRAOGO du service Suivi des engagements en faveur des femmes à la Direction de la Protection et de la Promotion des Droits de la Femme (DPPDF).

Plusieurs missions assignées aux réseaux de champions
Les réseaux de champions qui seront créés auront entre autres missions de : mettre en place des espaces de dialogue constitués de 30 membres chacun dans 10 villages, organiser des activités d’animation des espaces de dialogue pour le plaidoyer en faveur des normes sociales favorables aux femmes et aux filles, organiser dans les villages identifiés, des séances de sketchs et de théâtres-fora, animer des émissions radio sur les droits de la femme, la santé sexuelle des jeunes et des filles, l’éducation des filles, la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles.

Au regard des responsabilités qui incombent aux réseaux de champions, les critères pour leur identification sont les suivants : être résident dans un secteur ou un village de la commune urbaine, être de bonne moralité, être disponible, être sensible et adhérer aux questions de promotion des droits de la femme, de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles et de promotion de l’égalité des sexes, être influent dans la localité, avoir des facilités en communication et relations personnelles, avoir au moins 25 ans.

A l’issue de la présentation des missions des réseaux de champions, des échanges ont été entamés avec les participants. Les uns soulevant des préoccupations et les autres apportant des suggestions pour la réussite de l’initiative. De quoi rassurer le représentant de la DPPDF quant à la bonne conduite des actions sur le terrain. Le directeur régional de la femme du Sahel, Lassané OUÉDRAOGO, pour sa part, dit apprécier la démarche du ministère qui a consisté à impliquer les différents acteurs concernés par la question.

« La vision, c’est de travailler à ce qu’on ait des actions favorables pour la protection de la femme. Je pense que ce sont les acteurs qu’il faut pour discuter de questions qui concernent la femme. Les uns et les autres ont compris les réseaux de champions et cela permettra à tout un chacun de jouer pleinement sa partition lorsque le moment sera venu de mettre en place ces réseaux », indique M. OUÉDRAOGO. Des représentants des directions régionales de la santé, de la jeunesse, de l’action sociale, des coordinations provinciale et régionale des femmes et des leaders communautaires sont entre autres les participants à cette rencontre. Le prochain pas du projet sera les sorties d’identification des champions qui seront ensuite installés et formés pour dérouler des programmes d’activité.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Sahel

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du plan d’action opérationnel financé par le Laboratoire Citoyennetés au profit de la commune de Manni, des séances de formation sont prévues au profit des élus locaux sur le processus d’élaboration du budget participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 9h à Manni

Commune de Manni : Séances de formation des élus locaux et agents de l’administration communale de la mairie sur le processus d’élaboration du Burkina participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 09h à Manni.

Prévention et gestion des conflits : le Programme DEPAC-2 forme des observateurs de l’APDG sur l’outil « KoboCollect »

Du 17 au 22 août 2021 à Fada N’Gourma

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits