Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Coopération Suisse-Burkina Faso : le Président du Conseil de la Fédération (...)

Coopération Suisse-Burkina Faso : le Président du Conseil de la Fédération suisse à Fada N’Gourma

Le Président du Conseil national de la Fédération helvétique, Andreas AEBI, a foulé, ce mercredi 21 avril 2021, la terre de la cité de Yendabri. En visite de travail au Burkina Faso depuis le 19 mars dernier, Andreas AEBI et sa délégation ont tenu à visiter la commune de Fada N’Gourma pour toucher du doigt les réalités de cette commune-là même que le peuple suisse accompagne depuis quarante-sept ans. Une visite de courtoisie au gouverneur de la région de l’Est, suivie d’un dépôt de gerbe de fleurs en mémoire des héros du Gulmu et une rencontre d’échange avec le Collège de dialogue et de médiation (CDM) ont ponctué le séjour de l’illustre hôte.

Un partenaire au développement en visite à Fada N’Gourma, rien d’original à première vue, bien des responsables d’organismes ayant visité cette commune en cette année 2021. Mais cette visite est bien un événement au regard du contexte sécuritaire difficile, de la qualité de l’hôte et du poids de ses investissements dans la commune. La Suisse est en effet reconnue comme un partenaire historique et de choix de la commune de Fada dans ses efforts de développement.

Il est exactement 8 h 32 mn lorsqu’un hélicoptère du Programme alimentaire mondial (PAM) se pose sur la piste d’atterrissage de l’aérodrome de Fada N’Gourma. Une délégation forte d’une dizaine de membres, avec à sa tête M. Andreas AEBI, est accueillie par les autorités locales, dont le gouverneur de la région, le Colonel Toussaint Prosper SANOU, le maire de la commune de Fada, Yendifimba Jean-Claude LOUARI. Après une brève escale au Gouvernorat de l’Est, le cortège a rallié le Mémorial des héros du Gulmu pour un dépôt de gerbe de fleurs en « hommage aux Forces de défense et de sécurité, aux Volontaires pour la défense de la Patrie, morts sur le champ d’honneur, pour le juste combat contre le terrorisme et pour honorer la mémoire de toutes les victimes civiles du terrorisme ». La cérémonie a été sobre mais pleine de symbolique.

Monsieur Andréas s’est incliné devant la mémoire des disparus.

Après les honneurs militaires au drapeau des « deux pays amis », le gouverneur, dans son allocution, a présenté la région de l’Est dont il a la charge, avec ses potentialités et ses défis. Il a notamment égrené les réalisations à fort impact de développement de la Coopération suisse dans la commune de Fada depuis plusieurs années. « La gare routière, le marché à bétail, le marché central, l’aménagement et l’exploitation de terres arables, le soutien à la mise en place d’espaces de dialogue sont entre autres des réalisations de votre pays au profit de la commune de notre région et dont les résultats sont papables sur le terrain », indique-t-il. Le bilan de ce « partenariat » est indéniablement positif. C’est pourquoi il a, au nom de l’Etat burkinabè, décerné la Médaille d’honneur des collectivités territoriales au Conseil national et au gouvernement fédéral helvétique en « témoignage de la gratitude et de l’amitié » du Burkina Faso.

Il n’est pas courant en Suisse pour un politique de bénéficier d’une médaille, a signifié M. AEBI. Il a reçu, avec M. Jean-Michel Limat, le chef du Bureau de la Coopération suisse au Burkina, cette distinction respectivement au nom du Parlement et du Gouvernement suisse.

Monsieur AEBI a, à son tour, traduit la reconnaissance de son pays pour l’accueil chaleureux et la distinction dont ils ont bénéficié. Il se dit fier de continuer cette collaboration vieille de 47 ans avec le Burkina Faso pour les cinq prochaines années. « Cette médaille n’est pas pour moi, mais pour le Parlement suisse et pour la Commission des affaires étrangères qui est chargée des questions concertant l’aide internationale au Parlement. »

Projection documentaire suivie d’échange avec le Collège de dialogue et de médiation
L’ultime étape du séjour de la délégation suisse est intervenue dans une salle des fêtes de la mairie de Fada N’Gourma pleine à craquer. Au programme, la projection d’un film documentaire du Laboratoire Citoyennetés sur les origines, les actions et les défis du Collège de dialogue et de médiation (CDM), suivie d’échange avec les invités. Issu des recommandations des Journées de dialogue intercommunautaire pour la paix (JDIP) tenues les 13 et 14 juillet 2020, le Collège de dialogue et de médiation (CDM) de la commune de Fada travaille au renforcement de la cohésion entre les communautés et un retour d’une paix durable dans la région.

Le maire LOUARI a saisi l’occasion pour rendre un vibrant hommage à M. AEBI pour avoir pris le risque de braver toutes sortes d’incertitudes pour aller jusqu’à Fada N’Gourma. « Vous auriez pu, comme le font beaucoup d’autres, vous contenter des informations relayées par les médias internationaux et vous faire une opinion sur ce qu’est la région de l’Est. Mais vous avez tenu à être physiquement présent », a-t-il notifié. Il a rappelé que la problématique de la recherche de la paix à laquelle le CDM se consacre est cruciale et d’actualité parce que touchant directement la vie de milliers d’hommes et de femmes confrontés aux multiples effets dévastateurs de l’extrémisme violent. Il a réitéré la reconnaissance de son Conseil municipal à la Suisse, qui a accepté de s’associer à eux pour participer à cette séance de réflexion et de partage d’idées sur leurs efforts communs de construction de la paix. Le film documentaire a fait la synthèse de la genèse du CDM en tant qu’instrument au service de la paix.

Les responsables du CDM ont expliqué à leurs hôtes les actions en cours dans le Conseil et se sont prêtés aux différentes questions.

Après des questions notamment sur la place des femmes et des jeunes dans le processus, la délégation helvétique a réitéré ses félicitations aux initiateurs, son soutien et ses encouragements au Pasteur Albert YONLI et à son équipe. « Nous n’allons pas reculer. Nous avancerons toujours car l’ensemble des populations ont soif de cette paix », rassure M. YONLI, avant de confier à ses hôtes que le CDM est à pied d’œuvre pour l’identification et l’inhumation de toutes les victimes avant la saison des pluies.

Des échanges de cadeaux et la photo de famille ont été les dernières actions de cette brève visite mais combien productive. « Mes collègues et moi allons rentrer à la maison avec de bons souvenirs », a laissé entendre l’illustre hôte, M. AEBI.

En plus du Président Andreas AEBI, la délégation helvétique à Fada N’Gourma a été composée entre autres de trois autres parlementaires suisses, du chef du Bureau de la Coopération suisse et des agents du ministère des Affaires étrangères suisse.

Tûwênd Nooma Jean Damase ROAMBA, Observateur Civitac, région de l’Est

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Journée de rédevabilité du Conseil municipal de Réo

Vendredi 30 juillet 2021, à Réo, province du Sanguié.

L’Association Retour aux Sources (ARAS) organise la nuit de reconnaissance des établissements citoyens dénommée "Lycée Citoyen de Koudougou"

Samedi 31 juillet 2021, à l’hôtel Ramongwendé de Koudougou.

Rencontre d’échange et de concertation avec les membres du comité de gestion des infrastructures marchandes de la commune de Partiaga (boutiques des marchés, boutiques de rue, marché à bétail) et le bureau du Conseil municipal sur l’optimisation des infrastructures marchandes.

Du 18 au 19 juillet à Diapaga.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits