Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Crise sécuritaire et chaîne de solidarité : quand des femmes transformatrices (...)

Crise sécuritaire et chaîne de solidarité : quand des femmes transformatrices des amandes de karité volent au secours des personnes déplacées internes et familles hôtes à Diapaga

La coopérative simplifiée Yanbuama de transformation d’amandes de karité de Diapaga (SCOOPS/YTAKD) a fait don de vivres et de matériel d’une valeur de cinq millions de francs CFA aux personnes déplacées internes (PDI) et aux familles hôtes de Diapaga. Sensible à la souffrance de ces populations qui expérimentent les dures conséquences de l’insécurité, cette jeune coopérative simplifiée Yanbuama et son partenaire Les Amis du Burkina Faso aux USA entendent à travers ce don atténuer la souffrance de ces « personnes qui ont tout laissé derrière elles. »

Cinquante (50) sacs de maïs, de mil et de riz, 50 cartons de spaghetti, 50 cartons de savon, 50 bidons d’huile, 50 marmites, 50 nattes, 50 seaux, 50 kits scolaires. C’est l’exhaustivité du don opéré par la SCOOPS. La cérémonie de remise officielle s’est tenue le samedi 20 mars 2021 dans les locaux de la mairie de Diapaga et a connu la présence du maire de la commune urbaine de Diapaga, des autorités administratives et coutumières, des personnes déplacées internes bénéficiaires et de la société civile à travers le Comité de veille Bualihamu de la Tapoa. C’est tout heureux que le bourgmestre Augustin TANKOANO a traduit sa reconnaissance aux bienfaiteurs pour cette action de solidarité qu’il qualifie de « noble » et de « profondément humaine ».

Réception symbolique d’un carton de spaghetti pour l’autorité communale.

Il a salué la jeune société coopérative Yanbuama qui, en plus de contribuer à l’amélioration des conditions de vie économiques des femmes à travers la transformation des produits forestiers non ligneux, est solidaire des couches vulnérables. Il a nourri le vœu que d’autres structures ou personnes physiques emboîteront le pas de la coopérative Yanbuama. C’est le même satisfécit qu’ont exprimé les bénéficiaires et les membres de la société civile présents.

Pour Mme Céline LANKOANDÉ, représentante des donateurs, ce don est une goutte d’eau dans la mare, tant les besoins restent immenses et les perspectives de retour des déplacés dans l’immédiat sont faibles. C’est pourquoi elle a également appelé à la solidarité des bonnes volontés.

Faut-il le rappeler, le Burkina Faso fait face à une crise humanitaire sans précédent avec 1,2 million de personnes qui ont besoin d’une assistance humanitaire. Le nombre de personnes déplacées à l’intérieur a dépassé le million de personnes réparties dans les régions du Sahel, du Nord, du Centre-Nord et de l’Est, dont 95% se trouvent dans les communautés hôtes.

Tûwênd Nooma Jean Damase, Observateur Civitac, région de l’Est

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Rencontres-débats d’ARGA Burkina sur " Les processus démocratiques face à la persistance des crises institutionnelles et au retour des coups d’états

Vendredi 26 Novembre 2021 à Ouagadougou.

Le Laboratoire Citoyennetés reçoit une délégation de Solidar Suisse conduite par son Président Carlo Sommaruga

17 novembre 2021.

Formation des acteurs communaux sur la gestion des crises humanitaires dans un contexte sécuritaire difficile

Du 17 au 19 novembre 2021, dans la commune de Yamba (Est).

Thème : « Rôle et responsabilités des communautés, stratégies de résilience pour les femmes et prise en charge des enfants. »

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits