Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Fada N’Gourma : le ministre de la Santé, en visite au CHR, annonce la (...)
Fada N’Gourma : le ministre de la Santé, en visite au CHR, annonce la construction d’un Centre hospitalier universitaire régional en 2022

Une délégation du ministère de la Santé conduite par le ministre Charlemagne OUÉDRAOGO himself est venue à Fada Gourma ce 27 avril 2021. Il dit être venu « ausculter » le Centre hospitalier régional en vue de proposer un plan d’urgence. Après une visite guidée dans les différents services de cette enseigne sanitaire, le chef du département de la Santé a tenu une rencontre de concertation avec les parties prenantes de la région. Il a annoncé le début des travaux de construction d’un Centre hospitalier universitaire régional (CHUR) dès le premier trimestre de 2022 pour un coût global de 35 milliards de francs CFA.

« Nous avons lancé le processus pour l’érection du Centre hospitalier universitaire régional (CHUR) de Fada N’Gourma pour un coût global de 35 milliards de francs CFA, dont une contribution de la Coopération néerlandaise à hauteur de 20 milliards. » C’est la plus grande information issue de la visite du ministre Charlemagne OUÉDRAOGO à Fada N’Gourma.

En effet, après quelques heures de visite des services de ce CHR fadalais, le Pr Charlemagne OUÉDRAOGO a constaté des infrastructures vétustes et des équipements en souffrance. Et même « un chantier inachevé » vieux de plusieurs années à l’intérieur même du CHR. « Ce n’est pas du tout responsable », a-t-il fustigé. C’est pourquoi il a pris des engagements pour la modernisation de ce centre sanitaire régional. A ce titre, rassure-t-il, tous les besoins du CHR en équipement seront pris en compte dans le plan d’urgence des hôpitaux en cours de finalisation par le ministère et qui sera soumis au Conseil des ministres. Un plan qui permettra de doter le CHR de Fada N’Gourma d’équipements suffisants et de qualité, expliquant dans ce sens que le directeur général des soins effectuera une prochaine mission sur Fada pour une prise en compte effective des besoins non identifiés dans la fiche initialement renseignée par le CHR.

Le ministre de la Santé entouré des autorités locales de l’Est pendant la rencontre d’information.

Le Pr OUÉDRAOGO a rappelé indiquer l’effectivité d’une affectation de huit médecins spécialistes au CHR de Fada N’Gourma et indiqué que les centres médicaux qui n’ont pas encore reçu leur ambulance seront progressivement dotés. C’est la quintessence de la rencontre d’information tenue dans la salle de réunions du Gouvernorat de Fada N’Gourma entre le ministre et les différentes parties prenantes de la région au cours de laquelle le ministre a fait le point de sa mission d’évaluation.

Emmanuel OUOBA, du Mouvement « U Gulmu Fi », a dit sa reconnaissance au Chef de l’Etat pour le respect de son engagement à travers cette venue du ministre de la Santé. Il a relevé cependant l’absence d’engagements en faveur des autres formations sanitaires à l’intérieur de la région, en l’occurrence les Centres de santé et de Promotion sociale (CSPS), les Centres médicaux (CM) et les Centres médicaux avec Antenne chirurgicale (CMA). Il a aussi fait remarquer le manque de précision et l’absence de délai dans certaines annonces faites par le ministre. Ce dernier a dit prendre bonne note et a réitéré sa volonté d’amélioration de l’offre sanitaire à l’échelle de la région.

Emmanuel OUOBA (au milieu) promet que « U Gulmu Fi » veillera jusqu’au bout.

Pour rappel, le Mouvement « U Gulmu Fi » a organisé une grande marche de protestation le 24 avril passé où il appelait à plus d’égards et d’actions concrètes en faveur de la région. Le Président du Faso avait donc rencontré la Coordination de ce mouvement et avait pris des engagements, parmi lesquels le déplacement du ministre de la Santé au CHR de Fada N’Gourma « pour rencontrer ses acteurs pour qu’ensemble ils fassent l’état des lieux du CHR et proposer un plan d’urgence de résolution du problème », a confié M. OUOBA, avant de conclure que le Mouvement « U Gulmu Fi » « ne saura marquer sa pleine satisfaction qu’à la concrétisation effective des annonces faites, ainsi que la résolution des problèmes réels sur le terrain. Il assurera de ce fait un suivi minutieux de la réalisation de ces engagements et avisera en temps opportun. »

Tûwênd Nooma Jean Damase ROAMBA, Observateur Civitac, Région de l’Est

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Boucle du Mouhoun/Dédougou : un nouveau cimetière pour répondre aux besoins funéraires croissants de la ville
L’inauguration officielle du cimetière municipal de Dédougou a eu lieu ce lundi 03 juin 2024 sous le patronage du président de la Délégation spéciale régionale de la Boucle du Mouhoun, représenté par son (...) Lire la suite
Boucle du Mouhoun/examens scolaires session de 2024 : le clap de départ donné dans les écoles Centre de Dédougou
Le Gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babou Pierre BASSINGA, a donné le clap de départ le mardi 4 juin 2024, de l’administration des des épreuves écrites des examens scolaires de la (...) Lire la suite
Développement local : le panel de Fara fait le point de ses activités sur les réalisations du PUDTR
Le mardi 28 mai 2024, la salle de réunion des producteurs de coton de Fara a abrité la journée de dialogue OSC/autorités locales de la commune de Fara sur les réalisations du PUDTR. Cette activité a (...) Lire la suite
Toute l'actualité