Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Attaques armées dans la commune de Seytenga : les autorités régionales en (...)

Attaques armées dans la commune de Seytenga : les autorités régionales en réconfort aux familles des victimes

Dans la nuit du 26 avril 2021, le village de Yattakou et le hameau de Koumbré, dans la commune de Seytenga, province du Séno, ont subi des attaques armées ayant entraîné la mort de près d’une vingtaine de personnes selon un communiqué du gouverneur de la région du Sahel. Cette situation a occasionné un déplacement massif des populations vers le chef-lieu de la commune. Ce 4 mai 2021, les autorités régionales, avec à leur tête le gouverneur du Sahel, le colonel-major Salfo KABORÉ, se sont rendus à Seytenga afin non seulement d’apporter du réconfort à ces populations meurtries dans leurs chairs par ces événements tragiques, mais également de prêter une oreille attentive à leurs attentes.

La cour de la mairie de Seytenga grouillait de monde lorsque le gouverneur et sa délégation sont arrivés. Des groupes de personnes par-ci et par-là, majoritairement constitués de femmes et d’enfants, les uns assis à même le sol, les autres débout, le regard perdu dans le vide, en train de se poser sans doute mille et une questions sans pour autant parvenir à en trouver une quelconque réponse. Voilà le triste constat qui s’impose à tout visiteur de la mairie de Seytenga, une semaine après les attaques contre le village de Yattakou et le hameau de Koumbré. L’on comprend aisément que l’arrivée des autorités soit très attendue, car, de l’urgence, il n’est question que de cela.

Près de 3 000 personnes constituant plus de 400 familles ont dû se réfugier à Seytenga.

C’est la salle de rencontres du conseil municipal qui a abrité les échanges entre les autorités et les représentants des déplacés internes. Du bilan fait par le préfet du département de Seytenga, Sylvain BICABA, il ressort qu’il a été enregistré à ce jour 2 989 personnes déplacées, constituant 442 ménages. En termes d’assistance, la direction régionale de l’action sociale a fait don de 119 tonnes de vivres, de 15 cartons de savon et de 2 cartons de lampes solaires. D’autres personnes morales et physiques ont également posé des actes de solidarité envers les réfugiés.

Toujours selon le préfet, la distribution de ces dons, qui a débuté le 2 mai, a pu toucher 74 ménages à ce jour. Au niveau sanitaire, des mesures ont également été prises : campagne de vaccination, de dépistage et de prise en charge des enfants et des femmes enceintes. Après ce bilan, le gouverneur a pris la parole pour présenter ses condoléances aux familles éplorées. Le colonel-major Salfo KABORÉ a traduit tout le soutien des plus hautes autorités du pays à l’endroit des personnes affectées par cette tragédie.

Le gouverneur, le colonel-major Salfo KABORÉ, a promis que tout sera mis en œuvre afin de satisfaire les besoins les plus pressants.

A la suite de l’intervention du gouverneur, les représentants des déplacés ont eu l’opportunité d’égrainer leurs doléances. Leur principale attente se résume notamment à la possibilité de retour chez eux afin de récupérer les animaux et matériels qu’ils ont dû abandonner dans leur fuite. Si le gouverneur n’a pas voulu faire des promesses qu’il n’est pas sûr de tenir au regard d’un certain nombre de choses à prendre en compte, il a toutefois rassuré que tout sera mis en œuvre afin de leur garantir le minimum, qui est de manger et de boire, en attendant de trouver des solutions pour que les choses redeviennent comme avant, ce souhait si cher à tous.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Sahel

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Journée de dialogue et d’interpellation citoyenne de la commune de Fada N’Gourma, à Ouagadougou

Commune de Fada N’Gourma : Journée de dialogue et d’interpellation citoyenne (JDIC), le samedi 15 janvier 2022 à 10h à l’hôtel de ville de Ouagadougou

Commune de Fada N’Gourma : Journée de dialogue...

Commune de Fada N’Gourma : Journée de dialogue et d’interpellation citoyenne (JDIC), le jeudi 13 janvier 2022 à 09h à Fada N’Gourma

Session nationale de l’Observatoire national de prévention et de gestion des conflits communautaires (ONAPREGECC)

14 décembre 2021.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits