Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Cohésion sociale au Sahel : une trentaine de femmes et de jeunes filles (...)

Cohésion sociale au Sahel : une trentaine de femmes et de jeunes filles formées à l’utilisation des outils y afférents

La coordination régionale des femmes du Sahel, en collaboration avec la Direction régionale de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, a organisé, du 5 au 6 mai 2021 à Dori, un atelier de formation sur la cohésion sociale, la gestion pacifique des conflits et la culture de la paix. Développée à l’endroit des femmes leaders communautaires de la région du Sahel, cette activité a pu bénéficier de l’appui de l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM) à travers un projet dénommé : « Appui à l’amélioration de la confiance entre l’administration, les forces de défense et de sécurité et les populations dans le Nord et le Sahel du Burkina Faso. »

Dans le contexte sécuritaire et social difficile que vit le Burkina Faso, il est plus que nécessaire d’impliquer les femmes dans la prévention, la construction et la consolidation de la paix pour une meilleure cohésion sociale au sein des communautés, foi de la coordination régionale des femmes du Sahel et ses partenaires.

Contribuer au renforcement des capacités des amazones sur l’utilisation des outils sur la paix et la cohésion sociale en vue de leur permettre de sensibiliser au sein de leurs communautés, tel est l’objectif principal qui a donc été fixé par l’organisation de cette formation. Et la réalisation de cet objectif passe par la formation de ces leaders sur l’utilisation des outils en matière de paix et de cohésion sociale ou encore par le renforcement de leurs compétences sur les thématiques de la gestion des conflits et du civisme.

Selon Issouf LINGANI, chef de service femme et genre à la Direction régionale de la femme du Sahel, c’est une initiative à saluer parce que nous sommes dans une zone à haute insécurité. « Cette formation est venue à point nommé parce que les femmes seront invitées à être sur le terrain avec nous. Les femmes sont à 52% de notre population, elles ne peuvent pas être mises en marge de cette lutte. Il faut qu’elles s’impliquent pour qu’on puisse aboutir à des résultats probants. »

La présidente de la coordination, Sabine OUÉDRAOGO, née COMPAORÉ, a remercié la Direction régionale de la femme et surtout l’OIM, qui a accepté d’accompagner l’initiative. Elle croit fermement qu’une fois les femmes outillées, elles seront en mesure de mener des sensibilisations afin que le vivre-ensemble qui a été impacté puisse se rétablir au niveau de la région du Sahel. Elles étaient au total une trentaine de femmes et de jeunes filles issues des communes des quatre provinces de la région, à être concernées par cette formation.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Sahel

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

Opération « mana-mana : mon acte patriotique pour ma ville »

Le samedi 30 avril 2022 à Ouagadougou, au quartier Patte d’Oie, sur l’avenue de l’Insurrection populaire.

Reddition des comptes de la gestion des affaires locales à la Mairie de Poa

Le 5 février 2022, à partir de 09h00, dans l’enceinte de la mairie.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits