Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Journée de l’élève de l’AEES : l’utilisation responsable des réseaux sociaux et (...)

Journée de l’élève de l’AEES : l’utilisation responsable des réseaux sociaux et l’engagement communautaire au cœur d’un panel à Dori

Le bureau de l’Association des élèves et étudiants du Séno (AEES) a initié, ce 23 mai 2021, un panel sur l’utilisation responsable des réseaux sociaux, le leadership, ainsi que sur l’engagement communautaire, le civisme et la citoyenneté au profit des élèves des établissements scolaires de la ville de Dori. S’inscrivant dans le cadre de la 1re édition de la journée de l’élève de l’AEES, l’activité a connu un franc succès grâce à la forte mobilisation des élèves, suivie par une grande richesse des communications et des échanges. Une initiative parrainée par Oumar DIALLO, Secrétaire exécutif de l’association Sukra Seeno, par ailleurs ancien membre de l’AEES.

C’est un moment de partage d’expérience entre aînés et petits frères qu’il a été donné de voir ce 23 mai 2021 dans la salle multimédia de Dori. Des grands frères, venus spécialement de Ouagadougou pour la plupart, afin d’échanger avec leurs jeunes frères et sœurs sur des sujets d’actualité. Des thématiques dont la compréhension de leurs notions et de leurs implications vise à donner aux participants d’être des citoyens responsables, et donc utiles à leurs communautés.

L’ensemble des établissements scolaires de la ville de Dori a répondu présent à la rencontre.

« Cette activité s’inscrit dans un cadre pédagogique et surtout formateur parce que l’on a senti le besoin de renforcer les capacités des élèves. Ce qu’ils reçoivent à l’école, c’est déjà bien, mais il faut les entretenir sur certaines thématiques qui puissent leur permettre de jouer pleinement leur rôle dans la communauté au sein de laquelle ils vivent », souligne Souleymane MAÏGA, président de l’AEES. D’où l’importance d’évoquer des thèmes comme le leadership, l’engagement communautaire et l’utilisation responsable des réseaux sociaux.

Pour décortiquer ces différents thèmes, l’AEES a fait appel à son expertise interne, c’est-à-dire ses membres qui s’illustrent véritablement par leurs connaissances de l’univers des réseaux sociaux ou encore par leur engagement communautaire. A cet effet, pour le développement du thème se rapportant à l’utilisation responsable des réseaux sociaux, c’est Abdoul Wahab OUMAROU, communicateur de formation, qui a été sollicité. Yahiya Hama DICKO et Maïmouna BA ont, quant eux, été invités à partager leurs expériences en matière de leadership et d’engagement communautaire, avec une brèche sur le civisme et la citoyenneté.

De gauche à droite, le président de l’AEES et deux des communicateurs, Maimouna BA et Yahiya Hama DICKO.

Les communicateurs du jour, en adoptant une approche très participative, ont donné l’opportunité aux uns et aux autres de s’exprimer durant et après leurs interventions. Toute chose qui a permis aux participants d’apprendre davantage sur les thèmes abordés. Elève en classe de Tle D au Lycée privé Hama-Arba-DIALLO, Amadou MAÏGA se réjouit d’avoir pris part à la rencontre : « Les thèmes développés m’ont permis de comprendre davantage ce qui m’est nécessaire dans la société. Cela m’a permis aussi de me former moi-même pour la lutte que les grands frères ont commencée et que nous devons poursuivre », confie-t-il. Il n’a pas manqué d’émettre le souhait de voir, à l’avenir, l’organisation d’une telle initiative prendre en compte d’autres localités de la province.

Amadou MAÏGA, participant du Lycée Hama-Arba-DIALLO.

Aïssata DICKO, étudiante en première année de sociologie au Centre universitaire de Dori, pour sa part, dit n’avoir pas hésité à inviter des camarades qui n’étaient pas présents à la rencontre d’y faire le déplacement, et ce au regard de la richesse des échanges qu’il lui était donné de constater. Pour ses camarades qui n’ont pas pu y prendre part, elle promet de partager ce qu’elle a appris avec eux. Du côté des initiateurs du panel, la satisfaction était également au rendez-vous.

Selon le président de l’AEES, l’objectif visé est atteint : « Je suis très satisfait d’autant plus que le public cible n’était pas en total déphasage avec les sujets abordés. On a vu que les élèves avaient déjà des notions, ce que les échanges ont contribué à renforcer. On a également beaucoup appris avec eux parce qu’au-delà de ce que nous sommes venus leur donner, nous avons beaucoup reçu. Au sortir de cette salle, nous avons des jeunes désormais engagés et utiles à leur communauté », se réjouit M. MAÏGA.

Soulyemane MAÏGA, président de l’AEES.

Sur la question de l’absence de participation des élèves d’autres localités, le président a laissé entendre que cela est dû au manque de moyens. « Au départ, il était question d’inviter des élèves des autres localités, ne serait-ce que quelques représentants, mais les moyens ont fait défaut malheureusement », explique-t-il. Toutefois, selon toujours lui, des réflexions sont déjà engagées afin de pouvoir toucher l’ensemble des communes de la province. « Nous comptons mettre en place des cellules au niveau des différentes communes afin de pouvoir y réaliser toutes les activités que nous menons au profit des élèves de Dori. »

La photo de famille à l’issue du panel.

Après cette journée, d’autres activités sont prévues par l’association, toujours dans l’esprit de contribuer à l’épanouissement des élèves. De ces activités, l’on a, entre autres, une conférence sur l’orientation des nouveaux bacheliers dans le mois de juin, des cours de vacances au profit des élèves désireux de rehausser leur rendement scolaire, un tournoi inter-établissements de football qui prendra en compte les équipes de la ville de Dori, une journée de don de sang, l’organisation de débats d’arts oratoires et des campagnes de sensibilisation sur des thématiques.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Correspondant, Sahel

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Rencontres-débats d’ARGA Burkina sur " Les processus démocratiques face à la persistance des crises institutionnelles et au retour des coups d’états

Vendredi 26 Novembre 2021 à Ouagadougou.

Le Laboratoire Citoyennetés reçoit une délégation de Solidar Suisse conduite par son Président Carlo Sommaruga

17 novembre 2021.

Formation des acteurs communaux sur la gestion des crises humanitaires dans un contexte sécuritaire difficile

Du 17 au 19 novembre 2021, dans la commune de Yamba (Est).

Thème : « Rôle et responsabilités des communautés, stratégies de résilience pour les femmes et prise en charge des enfants. »

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits