Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Journées régionales des communautés du Sahel : une 4ème édition placée sous le (...)

Journées régionales des communautés du Sahel : une 4ème édition placée sous le signe de la consolidation du vivre-ensemble

Le consortium Union Fraternelle des Croyants (UFC) et Solidar suisse, dans le cadre du projet : « Dialogue inclusif pour un « mieux-vivre-ensemble » pour la paix et la sécurité dans la région du Sahel », a organisé, le 22 mai 2021, au centre pour la paix Dudal Djam de Dori, la 4ème édition des journées régionales des communautés et le 2ème symposium sur le dialogue civilo-militaire. Un thé-débat et un défilé des différentes communautés vivant à Dori ont constitué les activités majeures de cette journée.

« Renforcer la confiance mutuelle pour consolider le vivre-ensemble dans la région du Sahel », c’est sur ce thème évocateur que ces journées régionales des communautés du Sahel et du 2ème symposium sur le dialogue civilo-militaire ont planchés. Présidées par le Gouverneur de la région, le colonel-major Salfo KABORÉ, et parrainées par le ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Zéphirin DIABRÉ, ces journées ont connu une grande mobilisation des populations, mais également de personnalités telles que le général Kouamé LOUGUÉ, ancien ministre de la Défense, Claudine LOUGUÉ, ancien ministre de la Santé, l’évêque de Dori, Monseigneur Laurent DABIRÉ, et l’Emir du Yagha, Boureima LY.

Des participants à la cérémonie d’ouverture.

Dans son mot introductif lors du thé-débat, François Paul RAMDÉ, Coordonnateur de l’UFC Dori, au nom du consortium, est revenu sur les objectifs du projet de dialogue inclusif : « Trois objectifs sont poursuivis à travers ces activités : contribuer à la promotion de l’interculturalité pour raffermir le vivre-ensemble dans notre région ; nous voulons aussi participer à déconstruire les préjugés sur les relations civilo-militaires en vue d’améliorer la confiance entre les populations civiles et les Forces de défense et de sécurité, enfin, nous voulons créer des espaces de dialogue pérennes pour les groupes socioculturels mais aussi pour les populations et les FDS. »

François Paul RAMDÉ, Coordonnateur de l’UFC Dori.

Prenant la parole à son tour, le représentant du parrain a laissé entendre que le vivre-ensemble passe par la magnification des différences. « L’organisation conjointe de la 4ème édition de la journée régionale des communautés et du 2ème symposium sur le dialogue civilo-militaire est à saluer à plus d’un titre, parce que c’est un cadre de valorisation des identités culturelles de la région, mais plus, un cadre de brassage et de connaissance mutuelle entre les communautés. C’est de nos brassages et rencontres que nous arriverons à construire cette Nation unie et prospère où chacun aura sa place pour mieux jouer son rôle », souligne Dieudonné BADINI.

Cette vision du représentant du parrain est partagée par le gouverneur Salfo KABORÉ. Il a rappelé que dans la région du Sahel, des communautés d’origine diverse vivent en parfaite harmonie, mais aussi qu’une telle initiative encourage les populations à cultiver le vivre-ensemble. « Les journées des communautés et de dialogue civilo-militaire sont une manifestation qui favorise le brassage et l’interculturalité, compris comme l’acception et le respect des différences que les groupes sociaux ont les uns envers les autres. Nous nous devons de travailler à préserver et à renforcer la coexistence pacifique et la cohésion, facteurs d’épanouissement individuel et collectif », exhorte le premier responsable de la région.

Quelques autorités présentes au thé-débat.

Après ces discours, place au thé-débat. Le coordonnateur de l’UFC explique le choix de cette approche : « Le thé-débat, fait culturel au sahel, permet aux civils et aux Forces de défense et de sécurité de mieux se connaître et de s’apprécier afin de relever ensemble les défis communs. » Ce thé-débat fut l’occasion pour des personnes ayant vécu au Sahel de partager les expériences d’une époque où la région était l’une des destinations privilégiées de beaucoup de citoyens burkinabè et étrangers.

La communauté peulh lors du défilé.

La dernière activité de la journée a été l’organisation d’un défilé. Et c’est au total 22 communautés originaires du Burkina Faso et d’ailleurs qui y ont participé, permettant ainsi au public de découvrir quelques facettes culturelles de chacune d’entre elles. C’est par une visite de stands des communautés par les autorités que les portes de cette édition se sont refermées.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Correspondant, Sahel

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Cadre de concertation communale de Sapouy

Vendredi 15 octobre 2021 à partir de 8h, dans la salle de conférences de la mairie.

Troisième session ordinaire de l’année 2021 du conseil municipal de Sapouy

Jeudi 14 octobre 2021 à partir de 9h, dans la salle de conférences de la mairie.

Restitution communale des plans d’actions communautaires dans le cadre de l’ATPC dans le village de Kation, commune de Sapouy

Jeudi 7 Octobre 2021 à partir de 8h dans la salle de conférence de la mairie

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits