Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Services sociaux de base : des acteurs locaux de l’Oubritenga outillés pour (...)

Services sociaux de base : des acteurs locaux de l’Oubritenga outillés pour leur meilleure gestion

Le Laboratoire Citoyennetés a organisé, du 27 au 28 mai 2021, à Ziniaré, une session de formation au profit de structures de gestion, de réseaux d’organisations de la société civile et des administrations des communes de Loumbila, de Dapelgo et de Ziniaré, tous ayant un important rôle à jouer dans la gestion des ouvrages hydrauliques. Une formation qui vise à outiller ces différents acteurs de la province de l’Oubritenga afin d’améliorer l’accès des populations, y compris les personnes déplacées internes (PDI), aux services sociaux de base, dont l’eau.

Renforcer les capacités des structures de gestion sur leur rôle et responsabilités, c’est l’objectif global fixé par le Laboratoire Citoyennetés à travers l’organisation de cet atelier de 48 heures qui a regroupé près d’une quarantaine de participants venus des communes de Loumbila, de Dapelgo et de Ziniaré. Cette formation s’inscrit dans le cadre du programme « Démocratie et Participation-Développement communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun », financé par Solidar Suisse.

Bié TIONO, chargé de programme au Laboratoire Citoyennetés, a rappelé que l’un des objectifs du projet est de faciliter l’accès des populations aux services sociaux de qualité. « On voit qu’au niveau des différentes communes, des ouvrages sont réalisés mais il y a souvent un problème de gestion. On a jugé bon d’outiller ces différents acteurs afin qu’ils puissent être capables de mieux gérer ces ouvrages », explique M. TIONO, avant de souligner qu’avec l’arrivée des déplacés internes dans ces communes, il faut tenir compte de ceux-ci dans la gestion des ouvrages.

Durant les deux jours, les communications ont tourné autour du rôle et des responsabilités des protagonistes dans la gestion des ouvrages, dont les associations des usagers de l’eau (AUE). Des outils simplifiés et adaptés de gestion des ouvrages ont ensuite été mis à la disposition des participants avant qu’un accent ne soit mis sur la prise en compte des personnes déplacées internes dans la gestion des ouvrages d’accès aux services publics de base. Le développement de chacune de ces communications a été rythmé par des échanges très participatifs entre participants.

A la fin de la formation, les participants ont apprécié positivement l’initiative du LC et de son partenaire Solidar Suisse. Venu au nom de l’association communale de la gouvernance locale de Ziniaré, Wendmanegdé OUÉDRAOGO estime que cette formation va permettre aux acteurs de reprendre la situation en main afin que la gestion des ouvrages puisse être de qualité. « Quand on regarde la réalité sur le terrain, on sent une nécessité d’agir pour pouvoir sauver ce qui peut l’être. Avec la mise en place des associations des usagers de l’eau, c’est vrai qu’il y a des outils de leur gestion, mais le fait de revenir là-dessus permet à leurs responsables de se familiariser davantage ave ces outils et de prendre conscience de la situation », estime M. OUÉDRAOGO, qui fait remarquer au passage qu’effectivement l’arrivée des PDI a engendré d’autres problèmes liés à l’accès à l’eau potable.

« Le Laboratoire Citoyennetés a touché du doigt le vrai problème que vivent nos communautés, surtout en matière d’eau avec le non-fonctionnement des AUE », se réjouit, pour sa part, Achille ILBOUDO du regroupement des OSC pour la promotion de la citoyenneté de la commune de Dapelgo. « Cette formation nous a encore rappelé le rôle des OSC, qui est de veiller, d’interpeller et de faire des plaidoyers pour le bénéfice des populations. Ce qui veut dire qu’à l’issue de cette formation, en tant qu’OSC, on sait qu’on a une partition à jouer auprès des AUE en les accompagnant à travers les sensibilisations, mais aussi auprès des autorités afin qu’elles puissent avoir du soutien », poursuit M. ILBOUDO.

Après cette formation des acteurs de la province de l’Oubritenga, il est prévu également, dans les prochains jours, d’outiller ceux des provinces du Kourwéogo et du Ganzourgou, toujours dans la région du Plateau central.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Correspondant, Sahel

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Tenue de la 4ème session ordinaire du conseil municipal de Sapouy

Le mardi 7 décembre 2021, dans la salle de conférences de la mairie.

Tenue d’une session statutaire de l’ONAPREGECC à Sapouy

Le 2 décembre 2021, dans la salle de conférences de la mairie.

Rencontre-débat d’ARGA Burkina sur " Les processus démocratiques face à la persistance des crises institutionnelles et au retour des coups d’Etat

Vendredi 26 novembre 2021 à Ouagadougou.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits