Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Conseil régional du Sahel : 1ère session pour le comité technique de suivi de (...)

Conseil régional du Sahel : 1ère session pour le comité technique de suivi de la pépinière d’entreprises

En 2019, le Conseil régional du Sahel, avec l’appui d’Expertise France, a initié un dispositif d’accompagnement des jeunes et des femmes micro-entrepreneurs de la région dénommé ‘’Pépinière d’entreprises’’. Après une première phase qui a connu un franc succès, les deux partenaires ont jugé bon de reconduire le projet pour une deuxième phase qui a connu un démarrage le 12 avril 2021. C’est dans ce cadre qu’il a été organisé, ce 3 juin 2021, la 1ère session du comité technique de suivi avec pour objectif, d’abord, de faire le point sur l’état d’exécution des activités prévues, ensuite, de relever les difficultés rencontrées et, enfin, de faire des recommandations pour une bonne suite de la mise en œuvre du projet.

« L’expérience ayant bien fonctionné, nous nous sommes dit qu’il était bon de poursuivre le projet parce que ce sont des activités qui sont appelées à se pérenniser. Nous pensons que cela va intensifier les résultats engrangés et surtout permettre à d’autres partenaires de visiter la pépinière et voir le type d’activités qu’ils peuvent apporter pour plus de résultats. » Cette déclaration d’Aboubacar SAWADOGO, chef de projet à Expertise France, laisse voir le bien-fondé de l’initiative de la deuxième phase de la Pépinière d’entreprises, dans laquelle est inscrite l’organisation de sessions du comité technique de suivi.

Cette première session¨, présidée par le 1er vice-président du Conseil régional du Sahel, Issa TINDANO, a regroupé les principaux acteurs de mise en œuvre du projet, à savoir : la direction régionale de la jeunesse, celle du commerce, l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), le Centre de formalités des entreprises (CEFORE), la mairie de Dori, Expertise France, et le représentant des artisans.

Selon le coordonnateur du projet, Cheick Sy TRAORÉ, l’organisation d’un tel cadre d’échange est capitale. « Dans la mise en œuvre des activités de la Pépinière d’entreprises, il est prévu des instances de gouvernance, dont les sessions du comité technique de suivi. On organise ces différentes sessions pour essayer de statuer sur les activités réalisées, le rythme de réalisation des différentes activités, parcourir les différentes difficultés et faire des recommandations, cela dans le but d’accélérer, dans la mesure du possible, la mise en œuvre des activités de ce projet », soutient-il.

D’importantes activités prévues
Pour cette deuxième phase, l’on note plusieurs activités au programme. Il s’agit, entre autres ,de : l’aménagement du site et la construction d’infrastructures, l’acquisition et l’installation d’équipements, la réalisation d’actions de communication et de visibilité, l’octroi d’un fonds d’appui à l’amorçage, l’appui à la formalisation des micro-entreprises hébergées par leur inscription au statut de l’entreprenant, la tenue de sessions d’animation collectives, l’accompagnement des micro-entreprises sortantes pour leur installation, et la capitalisation des activités de la pépinière.

De façon globale, la mise en œuvre de ces activités est bien appréciée par les participants à cette session. Cependant, des difficultés qui empêchent la bonne conduite des actions ont été soulevées, notamment le problème d’eau sur le site de la pépinière ou encore le problème d’ouvrage sanitaire. Et les participants de formuler des recommandations en vue de faciliter la suite de l’exécution des activités.

La pépinière, faut-il le rappeler, a pour objectif de favoriser le développement des micro-entreprises portées par les jeunes et les femmes de la région du Sahel dans les domaines de la tannerie, la maroquinerie, la mécanique automobile et la savonnerie. Cofinancée à hauteur de plus de 70 millions de francs CFA par le Conseil régional et Expertise France, cette deuxième phase va s’étendre sur 14 mois et touchera 30 bénéficiaires composés de 15 résidents et 15 personnes déplacées internes.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Correspondant, Sahel

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du plan d’action opérationnel financé par le Laboratoire Citoyennetés au profit de la commune de Manni, des séances de formation sont prévues au profit des élus locaux sur le processus d’élaboration du budget participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 9h à Manni

Commune de Manni : Séances de formation des élus locaux et agents de l’administration communale de la mairie sur le processus d’élaboration du Burkina participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 09h à Manni.

Prévention et gestion des conflits : le Programme DEPAC-2 forme des observateurs de l’APDG sur l’outil « KoboCollect »

Du 17 au 22 août 2021 à Fada N’Gourma

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits