Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Région du Sahel : une campagne de plaidoyer pour améliorer les conditions de (...)

Région du Sahel : une campagne de plaidoyer pour améliorer les conditions de vie des communautés frontalières

L’Association Sauvons le Sahel (SOS le Sahel) a organisé, le 9 juin 2021, à Dori, un atelier d’information et de sensibilisation des acteurs régionaux sur le mémorandum de la campagne de plaidoyer pour « Porter la voix des communautés frontalières » de la région du Sahel au Burkina Faso. Une initiative qui vise à faire un plaidoyer auprès de ces autorités de la région pour une amélioration des conditions de vie des communautés frontalières.

Après des séances de concertation avec les représentants des populations (comités de protection communautaires, organisations de la société civile, etc.), un certain nombre de préoccupations et de besoins des populations frontalières ont été recueillis par SOS le Sahel. Cet atelier est donc l’occasion pour elle de présenter ces besoins aux élus locaux, aux autorités administratives ainsi qu’aux forces de défense et de sécurité afin que des mesures adaptées soient prises pour améliorer les conditions de vie des communautés.

Des travaux menés par l’association et ses partenaires sur le terrain, il ressort que les besoins des populations sont énormes dans ce contexte d’insécurité. Il s’agit, entre autres, de : l’autonomisation et l’implication particulière des femmes dans l’ensemble des initiatives pour la cohésion sociale et la paix ; la multiplication des patrouilles des forces de défense et de sécurité ; la mise en place de mécanismes de dialogue entre FDS et communautés ; l’accès aux services sociaux de base ; la création d’opportunités économiques en particulier pour les jeunes et les femmes.

Il est question également de l’amélioration des mécanismes de gestion des conflits entre éleveurs et agriculteurs, le renforcement des mécanismes de dialogue locaux et de résolution de conflit ; du renforcement des capacités des communautés sur la médiation communautaire et les violences basées sur le genre ; de la consolidation des échanges et des liens transfrontaliers. Une fois ces besoins présentés, les acteurs ont promis de mettre tout en œuvre afin qu’ils soient réellement pris en compte au grand bonheur des populations.

Il faut noter que cet atelier a vu la présence du représentant du gouverneur de la région du Sahel et de participants venus des communes de Dori, de Gorom-Gorom, de Markoye, et de Falagountou. Il s’inscrit dans le cadre du projet : « Renforcer la résilience des communautés frontalières face aux conflits et à la violence armée dans le Liptako-Gourma », financé par l’Union européenne et exécuté par le Conseil danois pour les Réfugiés à travers une plateforme collaborative de plaidoyer rassemblant des Organisations de la société civile.

Cette plateforme vise à porter la voix des communautés frontalières auprès des institutions locales, régionales, nationales et autres acteurs internationaux. C’est dans ce sens que l’Association Sauvons le Sahel a été mandatée pour coordonner la mise en place des actions de la plateforme dans la région du Sahel de concert avec les autres Organisations de la société civile membres dont la vision commune est de contribuer à la protection des populations vulnérables face à la crise sécuritaire.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Correspondant, Sahel

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du plan d’action opérationnel financé par le Laboratoire Citoyennetés au profit de la commune de Manni, des séances de formation sont prévues au profit des élus locaux sur le processus d’élaboration du budget participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 9h à Manni

Commune de Manni : Séances de formation des élus locaux et agents de l’administration communale de la mairie sur le processus d’élaboration du Burkina participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 09h à Manni.

Prévention et gestion des conflits : le Programme DEPAC-2 forme des observateurs de l’APDG sur l’outil « KoboCollect »

Du 17 au 22 août 2021 à Fada N’Gourma

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits