Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Cohésion sociale : l’AJDS forme des jeunes de la région du Sahel pour (...)

Cohésion sociale : l’AJDS forme des jeunes de la région du Sahel pour l’animation de clubs de paix

L’Association Jeunesse pour le Développement du Sahel (AJDS) a lancé, le 14 juillet 2021, à Dori, une session de formation des membres des comités de gestion des clubs des jeunes pour la paix. L’objectif de cette formation est de renforcer les capacités des jeunes afin de leur permettre d’être des vecteurs de la promotion de la culture de la paix et de la cohésion sociale au sein de leurs différentes communautés.

C’est une formation qui entre en droite ligne de la mise en œuvre du projet de Prévention de la Radicalisation et de l’Extrémisme Violent (PREVI) dans les régions du Nord, du Centre-Nord et du Sahel du Burkina Faso. Ce projet est financé par l’Ambassade des Pays-Bas au Burkina Faso et piloté par le consortium Association Jeunesse pour le Développement du Sahel (AJDS) et le Centre Diocésain de Communication (CDC) de Ouahigouya.

Les participants sont venus des provinces de l’Oudalan, du Yagha et du Séno.

Et c’est au total une quarantaine de jeunes des communes de Gorom-Gorom, Sebba, Titabé, Dori, Falagountou, Seytenga, Sampelga et Bani qui ont été conviés à cette session prévue pour se dérouler sur deux jours. A l’ouverture des travaux, Djalika DICKO, représentante du consortium, a salué la présence effective des participants qui, selon elle, témoigne de l’importance qu’ils accordent à la cohésion sociale et à la paix pour la région du Sahel. Elle a rappelé le rôle clé que les jeunes ont à jouer dans cette quête de la paix avant de les exhorter à œuvrer pour la bonne mise en œuvre du projet.

Noufo DEMBÉLÉ, secrétaire de la province du Séno, représentant par ailleurs le haut-commissaire, a, pour sa part, encouragé et félicité l’ensemble des acteurs qui, malgré la situation et les préoccupations du moment, consentent de multiples efforts nuit et jour dans le but d’instaurer un climat de paix et de sécurité dans la région. Il n’a pas manqué, au nom du haut-commissaire, de traduire sa gratitude à l’Ambassade des Pays-Bas au Burkina Faso pour avoir financé ce projet au profit de la jeunesse et des femmes de la région.

De gauche à droite, le chargé de projet PREVI, le Secrétaire de la province du Séno et la représentante du consortium.

Au programme de ces 48 heures de formation, des modules sur la cohésion sociale, l’extrémisme violent et la radicalisation seront développés à l’endroit des participants. L’objectif étant de renforcer leurs capacités afin de leur permettre d’être des vecteurs de la promotion de la culture de la paix et de la cohésion sociale au sein de leurs différentes communautés. Il faut noter qu’était également présent à l’ouverture des travaux le directeur régional de la jeunesse du Sahel, venu apporter tout son soutien à l’initiative du consortium.

Pour rappel, le projet PREVI est né de la crise sécuritaire que traverse le Burkina Faso depuis 2015. L’AJDS est chargée de sa mise en œuvre dans huit (08) communes de la région du Sahel tandis que le CDC développera des actions dans huit (08) autres communes des régions du Nord et du Centre-Nord. D’une durée de trente-six (36) mois, il se propose d’œuvrer à la prévention de la radicalisation et à la lutte contre l’extrémisme violent sous toutes ses formes, et ce en faveur de la frange jeune et surtout des femmes de la région du Sahel.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Correspondant, Sahel

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits