Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Sécurité au Nord : le Laboratoire Citoyennetés forme les acteurs de la (...)

Sécurité au Nord : le Laboratoire Citoyennetés forme les acteurs de la société civile sur l’action humanitaire

Le Laboratoire Citoyennetés a organisé, du 7 au 9 juillet 2021, un atelier de renforcement des capacités des acteurs de la société civile sur l’action humanitaire. Cet atelier, qui se tient dans le cadre du DEPAC-2 financé par la Coopération suisse, vise à permettre aux OSC et aux autres acteurs locaux engagés dans l’action humanitaire de mieux comprendre les enjeux, les mécanismes et les règles de l’action humanitaire au Burkina Faso. Il s’est tenu à Gourcy, dans la salle de conférences des CITÉS. Madame le haut-commissaire du Yatenga, Aminata TARNAGDA, a dirigé les travaux.

L’insécurité grandissante au Burkina Faso cause de nombreux malheurs. Elle est la cause de cette crise humanitaire historique que vit le pays. Depuis 2015, le nombre d’attaques terroristes s’est intensifié, ce qui a causé des pertes en vies humaines et le déplacement massif des populations.

Florent BAKOUAN, SP/CONASUR.

Selon le Secrétaire permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation, en février 2021 le Burkina Faso enregistrait 1 121 960 personnes déplacées, ce qui, selon lui, représente 118 874 ménages. Ces nombreux déplacés sont accueillis dans 269 communes. Face à cette situation préoccupante qui nécessite des réponses urgentes, la Coopération suisse se mobilise aux côtés de l’État et des autres partenaires pour y trouver des solutions.

Armand Joseph KABORÉ, SP/Laboratoire Citoyennetés.

Selon le Secrétaire permanent du Laboratoire Citoyennetés, Armand Joseph KABORÉ, sa structure veut trouver les solutions à travers un processus participatif. A l’en croire, ce processus est entamé depuis novembre 2019 à travers un séminaire, qui a permis de dégager des priorités d’action qui ciblent les collectivités territoriales et les Organisations de la société civile, qui font la veille et l’interpellation. Ainsi, selon lui, chaque cible, lors du séminaire, a pu bien déterminer ses priorités. Pour les collectivités territoriales, les priorités se situaient au niveau de la coordination des actions humanitaires à l’échelle des communes ; la planification de la réponse humanitaire, les moyens techniques et financiers pour réagir efficacement aux crises humanitaires. Les OSC, quant à elles, avaient pour priorité de mieux comprendre les règles et mécanismes de l’action humanitaire, afin de pouvoir accéder aux données relatives à l’action humanitaire et être mieux impliquées aux processus de priorisation des actions d’urgence. C’est donc pour répondre à ces priorités que le Laboratoire Citoyennetés tient cet atelier de formation.

Cette action de développement du Laboratoire Citoyennetés entre dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’appui à la Décentralisation et à la Participation citoyenne. Elle cible la commune de Tangaye, commune lourdement impactée par cette crise dans la région du Nord. La mise en œuvre de cette activité est appuyée par le Secrétariat permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (Conasur).

Les participants en pleins travaux de groupe.

Durant trois jours, plus de 60 acteurs intervenant dans les actions humanitaires ont pu renforcer leur compétence dans le domaine humanitaire, ce qui leur pemettra de mener des actions concertées pour une sortie de crise. De ce fait plusieurs modules ont été développés par le Secrétaire permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation, Florent BAKOUAN. Le contenu de ces modules a été discuté de façon interactive, ce qui a permis de dégager une prochaine étape qui sera consacrée à la concrétisation matérielle à travers le lancement de la phase d’analyse des plans de contingence.

Pour le maire de la commune de Tangaye, Issa YAMPA, cette approche du Laboratoire Citoyennetés est salutaire, d’autant plus qu’elle est une structure qui est restée à leurs côtés malgré les difficultés que rencontre la commune. Il a apprécié très positivement cette démarche participative et inclusive qui répond aux besoins des communautés de sa cité.

Boris Wend-La sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits