Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Sahel : la cuisine et l’énergie solaire à Gorom-Gorom

Sahel : la cuisine et l’énergie solaire à Gorom-Gorom

La préservation de l’environnement est de nos jours un souci majeur qui préoccupe plus d’un. Dans ce combat quotidien pour la sauvegarde du faible patrimoine écologique et la restauration de l’écosystème dans la commune de Gorom-Gorom, l’association Daagnal Roobé s’y investit pleinement. Elle a de ce fait mis à la disposition des populations des cuisinières et des dispositifs d’éclairage solaire, puis initié des formations gratuites sur l’utilité et l’utilisation de ces outils.

En effet, Daagnal Roobé est une organisation créée en 2015 à Gorom-Gorom par des jeunes engagés à apporter le développement dans la province de l’Oudalan, et précisément dans la commune de Gorom-Gorom. En ce sens, elle a mené des activités en vue de créer des conditions d’adaptation aux changements climatiques.

A l’issue de la mise en œuvre de leurs activités, on a pu faire un constat sur une prolifération des panneaux photovoltaïques sur les toitures des maisons et l’utilisation des cuisinières solaires comme moyen de cuisson de certains repas à moindre coût. En conséquence, on peut dire que Daagnal Roobé a gagné son pari en démontrant aux populations que c’est possible de s’éclairer et de cuire les repas grâce à la chaleur solaire.

Cette innovation vient introduire de nouvelles habitudes au sein des ménages de la commune de Gorom-Gorom. Elle changera considérablement les pratiques culinaires et va ainsi contribuer de manière continuelle à la transition énergétique.

Les plats de cuisson.

Notons également qu’au-delà de la promotion des énergies renouvelables, ces nouvelles pratiques viennent soulager les femmes qui souffrent tous les jours avec l’utilisation du bois comme combustible pour la cuisine. En effet, le bois de chauffe, pendant sa combustion, crée de la fumée, qui non seulement est dangereuse pour la santé des cuisinières, mais également détériore la qualité des repas. C’est pourquoi de nombreuses femmes vantent le mérite de l’utilisation de la cuisine solaire car elle est à 100% naturelle, sans fumée toxique, moins coûteuse, et offre un goût authentique des repas, puis préserve l’environnement.

Le soleil fournit une énergie renouvelable, propre et inépuisable. Cette énergie est en abondance surtout dans les localités sahéliennes comme Gorom-Gorom. C’est pourquoi les enjeux écologiques exigent d’aller vers ces énergies pour la survie des espèces vivantes dans la région.

Daagnal Roobé ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Elle entend poursuivre ses actions, notamment en multipliant les sensibilisations auprès des populations réfractaires à ces innovations et en disponibilisant les cuiseurs solaires pour une meilleure accessibilité.

Les témoignages recueillis auprès de certains usagers sur l’utilisation des cuiseurs solaires dans la commune de Gorom-Gorom sont illustratifs. En voici quelques-uns :
« Depuis que nous utilisons la cuisine solaire, nous remarquons une différence : le goût de nos plats. Nos plats ont l’air plus appétissants et ont une bonne saveur. »

Explication sur le mode d’utilisation de la cuisinière solaire.

« La cuisine solaire constitue une solution pour nous dans la diminution de la coupe abusive du bois. En effet, c’est l’utilisation du bois pour la cuisine qui renforce la demande et accentue la coupe. Elle représente à cet effet une solution contre le changement climatique, la disparition des forêts. En outre, la cuisine solaire bénéficie de quelque potentiel à son intégration. Le fait que le Burkina Faso soit un pays ensoleillé est un atout très important à l’utilisation de la cuisine solaire dans les ménages. »

« La cuisine solaire est plus efficace : rapidité de cuisson des mets, la cuisson est parfaite en ce sens qu’il y a une bonne répartition de la chaleur, tout le contraire du bois et du charbon que prennent beaucoup de temps pour la cuisson et ont une mauvaise cuisson des aliments, surtout le bois qui fait couler nos larmes à causes de la fumée qu’il dégage. »

« Nous trouvons que la cuisine solaire est accessible et moins cher. Nous pourrions grâce à la cuisine solaire faire des économies sur notre budget au lieu de le dépenser dans l’achat du bois, du charbon et de gaz. »

Tini TRAORÉ, Observatrice Civitac, Gorom-Gorom

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

Opération « mana-mana : mon acte patriotique pour ma ville »

Le samedi 30 avril 2022 à Ouagadougou, au quartier Patte d’Oie, sur l’avenue de l’Insurrection populaire.

Reddition des comptes de la gestion des affaires locales à la Mairie de Poa

Le 5 février 2022, à partir de 09h00, dans l’enceinte de la mairie.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits