Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Café littéraire à l’Université de Fada : les étudiants partent en croisade pour (...)

Café littéraire à l’Université de Fada : les étudiants partent en croisade pour la diffusion et la promotion du livre africain

« La lecture aide à enrichir notre vocabulaire, à apprendre ou à ne pas oublier la conjugaison, la grammaire… La lecture nous aide à relier le passé au présent et à préparer le futur. L’instruction, le savoir se construisent par la lecture et la passion des écrits. » C’est ainsi que l’on peut résumer le crédo du Club lecture et recherche du département d’histoire et archéologie à l’Université de Fada.

Pendant que l’année académique tire doucement à sa fin, ces jeunes, en partenariat avec l’association la Cène Littéraire, ont entrepris d’aller en croisade pour la promotion du livre, pour mettre des mots et du baume sur les maux de la région. Le jeudi 8 juillet 2021, il est 9 h environ. Ployant sous une atmosphère enfiévrée, l’amphithéâtre principal de l’Université de Fada N’Gourma refuse du monde. Une cinquantaine d’étudiants et étudiantes sont là, les uns « bouquinent », d’autres en grappes de trois ou d’une demi-douzaine échangent passionnément sur telle œuvre ou tel auteur.

Il est 10h30 exactement quand Dr Salifou IDANI, vice-président de l’Université de Fada N’Gourma, accompagné des autres officiels, Mahamadou KANTAGBA, animateur culturel de la Cène Littéraire, et Osé TINDANO, président du Club Lecture et recherche, pénétrèrent dans l’amphi. La salle se tut : le Café littéraire peut commencer.

Pour ces étudiants, il existe un lien entre lecture et études en histoire. Un Nexus à renforcer, clament-ils.

Le Café littéraire, cadre d’échange et de partage d’expériences de la lecture, est une activité de l’association « La Cène littéraire ». C’est pour répondre au besoin de la formation et de l’implication de la jeunesse dans les processus de développement de l’Afrique en général et du Burkina Faso en particulier que ces jeunes ont décidé de diffuser le livre africain, justifie prolixement Mahamadou KANTAGBA.

Mobiliser les jeunes pour assurer la diffusion et la promotion du livre africain
L’œuvre au programme de ce café est celle de la Nigériane Ayòbámi ADÉBÁYO, lauréate 2020 du Prix littéraire « Les Afriques », concours organisé par la Cène littéraire. Les étudiants prennent la parole pour partager leurs impressions sur l’ouvrage. Une œuvre de belle facture qui a mis en lumière des problèmes dans le couple. Commence alors une véritable rhétorique entre les étudiants sur les thèmes de l’œuvre dans une atmosphère bon enfant. Ils recensent entre autres des thèmes comme la sécurité, la salubrité et la place qu’occupe la femme dans nos sociétés. Il importe, diront les étudiants, de remercier la responsable de la Cène littéraire, Agnès Flore ZOA, et sa maison d’édition, qui mettent gracieusement l’œuvre à la disposition du public burkinabè.

Dans son allocution, le patron de l’activité, Dr IDANI, enseignant-chercheur au département d’histoire, a salué une telle initiative qui, selon lui, est une réponse concrète à la lutte contre l’obscurantisme. C’est le manque de savoir et de connaissance qui entraîne tous les maux que nous connaissons aujourd’hui, laissent-il entendre, avant d’inviter ses poulains à la lecture et à la culture de l’esprit critique : « Les réseaux sociaux commencent à envahir toute la chaîne du système éducatif, mais rien ne vaut la lecture. Je vous y invite ardemment. A travers avec ça [la lecture] le niveau [des étudiants] va beaucoup être relevé. »

Pendant l’hymne national, Dr IDANI en vert.

Une activité qui inaugure une série de plusieurs "Cafés littéraires" dans les 13 régions du pays. Il est 11h38 quand le Café referme ses rideaux après avoir fait don d’un lot de livres à l’Université de Fada. Un seul mot d’ordre dorénavant : partir en croisade pour semer la connaissance et promouvoir le livre africain.

Tûwênd Nooma Jean Damase ROAMBA, Observateur Civitac, Fada N’Gourma

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du plan d’action opérationnel financé par le Laboratoire Citoyennetés au profit de la commune de Manni, des séances de formation sont prévues au profit des élus locaux sur le processus d’élaboration du budget participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 9h à Manni

Commune de Manni : Séances de formation des élus locaux et agents de l’administration communale de la mairie sur le processus d’élaboration du Burkina participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 09h à Manni.

Prévention et gestion des conflits : le Programme DEPAC-2 forme des observateurs de l’APDG sur l’outil « KoboCollect »

Du 17 au 22 août 2021 à Fada N’Gourma

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits