Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Bonne gouvernance locale : la commune de Fada N’Gourma, une bonne élève en (...)

Bonne gouvernance locale : la commune de Fada N’Gourma, une bonne élève en matière de transparence budgétaire

En marge de la quatrième édition de sa journée de redevabilité, tenue le 10 juillet passé, le Conseil municipal de Fada N’Gourma, par la voix de son président Jean-Claude LOUARI, a présenté à l’assemblée et à ses concitoyens de la cité de Yendabri deux trophées que la municipalité a glanés dans l’année 2020.

Il s’agit du deuxième prix de la transparence budgétaire décerné à la commune de Fada N’Gourma pour ses efforts dans le renforcement de la transparence budgétaire. Le prix est composé d’un trophée sur lequel est gravée une loupe, symbole du contrôle citoyen, grossissant les courbes de l’évolution budgétaire qui indique la corrélation entre transparence budgétaire et croissance économique. Initié par le Centre d’Information, de Formation et d’Etudes sur le Budget (CIFOEB), le prix de la transparence budgétaire célèbre le mérite de trois communes qui s’y sont illustrées. La municipalité, à l’instar des autres communes lauréates (Dédougou et Bobo-Dioulasso), a bénéficié d’un appui à hauteur de 200 000 F CFA en soutien à la journée de reddition des comptes qu’elle organise chaque année ainsi qu’une attestation de mérite.

A l’extrême gauche et à l’extrême droite respectivement les trophées des 1er et 2e prix sur la transparence budgétaire. Au milieu, un trophée de l’Office national d’identification (ONI) qui récompense les efforts de la commune dans l’administration des cartes nationales d’identité.

Selon le CIFOEB, la mairie de Fada N’Gourma a fourni des efforts en termes de transparence budgétaire conformément à la loi n°65-2009/An du 21 décembre 2009 modifiant la loi n°055-2004/An du 21 avril 2004 portant code général des collectivités territoriales au Burkina Faso, qui stipule en son article 11 que les habitants de la collectivité territoriale ont droit à l’information sur la gestion des affaires locales ; et de redevabilité comme le précise la loi n°008-2013/AN du 23 avril 2003 portant code de transparence dans la gestion des finances publiques au Burkina Faso, qui indique particulièrement en son article 2 que « les citoyens, à la fois contribuables et usagers des services publics, sont clairement, régulièrement et complètement informés de tout ce qui concerne la gouvernance et la gestion des fonds publics. Ils sont mis en capacité d’exercer, dans le débat public, leur droit de regard sur les finances de toutes les administrations publiques ».

« Il n’y a pas de déception, c’est l’ordre normal des choses. Nous sommes en train de travailler pour reprendre la première place », rassure le bourgmestre.
Sacrée 1ère en 2019, la mairie de Fada N’Gourma a cédé la couronne en 2020 pour se contenter de la deuxième place. Interrogé, le bourgmestre LOUARI se veut cérébral. Pas question de décourager, ou dormir sur les lauriers : « Les critères ont évolué et nous allons évoluer avec. Il n’y a pas de déception, c’est l’ordre normal des choses [...] Nous sommes en train de travailler pour reprendre la première place. »

Le maire de la commune urbaine de Fada N’Gourma, Jean-Claude LOUARI.

Et pour ce faire, le bourgmestre et son Conseil municipal comptent notamment améliorer leur « capacité de rendre compte » mais également leur « capacité à exécuter les chantiers dans les délais ». Situation somme toute imputable à certains nombres de difficultés de terrain. « Une concertation et un plaidoyer sont en train de se faire avec les partenaires pour fluidifier la disponibilité aussi des ressources pour qu’elles puissent être prises en compte dans les différents documents de planification », termine-t-il.
« C’est une première expérience réalisée avec 5 communes pilotes qui va s’étendre à d’autres communes », a indiqué, quant à lui, le CIFOEB.

Tûwênd Nooma Jean Damase ROAMBA, Observateur Civitac, Fada N’Gourma

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du plan d’action opérationnel financé par le Laboratoire Citoyennetés au profit de la commune de Manni, des séances de formation sont prévues au profit des élus locaux sur le processus d’élaboration du budget participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 9h à Manni

Commune de Manni : Séances de formation des élus locaux et agents de l’administration communale de la mairie sur le processus d’élaboration du Burkina participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 09h à Manni.

Prévention et gestion des conflits : le Programme DEPAC-2 forme des observateurs de l’APDG sur l’outil « KoboCollect »

Du 17 au 22 août 2021 à Fada N’Gourma

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits