Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Grognes dans la Gnagna : les manifestants battent une fois de plus le (...)

Grognes dans la Gnagna : les manifestants battent une fois de plus le macadam

Les populations de la Gnagna sont descendues dans les rues ce samedi 31 juillet 2021 pour répondre à l’appel du « Mouvement U GULMU FI ». Partis du rond-point de la préfecture, passant par l’école Bentia, les manifestants ont rejoint le marché central, puis ont emprunté la route RN18 avant de prendre d’assaut la préfecture afin de remettre leur plateforme revendicative aux autorités, tout en leur demandant de ne pas faire la sourde oreille. »

C’est une marée humaine qui s’est réunie ce samedi 31 juillet 2021 dans la Gnagna pour battre une fois de plus le macadam, répondant ainsi à l’appel du « Mouvement U GULMU FI ». En rappel, l’appel avait été lancé au cours d’une conférence de presse tenue au siège du MBDHP à Fada le samedi 10 juillet 2021 passé. Cet appel consistait en l’annonce d’une nouvelle « levée des boucliers » avec une marche régionale.

Les populations répondent présent à l’appel.

Le ton est donné à 9h41mn. Le président de la sous-section provinciale du Mouvement burkinabè des droits de l’Homme et des peuples (MBDHP) de la Gnagna, en la personne de Gnagna Michel HARO, le porte-parole du Mouvement RN18, Lamoussa KOMONDI, et le représentant des travailleurs, Julien MOYENGA, prennent la tête du peloton. Des pancartes sont brandies çà et là sur lesquelles on pouvait lire : « Exécution correcte et à temps du bitume de la RN18 », « Sécurité des personnes et de leurs biens ». Il y avait également des haut-parleurs, des appareils de sonorisation qui émettaient des bruits insoutenables, des coups de sifflets en à point finir ; bref, tout le cocktail était parfait pour se faire entendre. Tous en chœur les marcheurs entonnèrent un chant pour manifester « leur soif de justice ».

Lamoussa KOMONDI, Julien MOYENGA et Michel HARO à la tête du peloton.

La plateforme des manifestants
A 11h, les manifestants prennent « d’assaut » la préfecture, munis de leur plateforme revendicative.
• Droit politique de la jeunesse
• Le droit à la sécurité
• Le droit à la mobilité dans la province
• Le droit à l’éducation
• Le droit à la santé
• Le droit à l’eau potable, à l’électricité et à l’assainissement
• Gouvernance vertueuse.
Ce sont les sept points de revendication que leur porte-parole Lamoussa KOMONDI a transmis aux autorités. Il a par ailleurs déclaré que le CMA de Bogandé était doté d’un appareil échographique inutilisé, faute de personnel qualifié. Il appelle donc les autorités à affecter un médecin échographe dans leur CMA. « Nous voulons juste la satisfaction de notre plateforme revendicative », déclare le porte-parole, avant de poursuivre : « Nous estimons n’avoir plus rien à dire aux autorités. » Il termine ses propos en promettant de rester aux aguets jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Lecture de la plateforme par M. KOMONDI.

Pour sa part, le président de la sous-section du MBDHP, Michel HARO, se dit satisfait de l’engouement. Tout en remerciant les différents sympathisants qui n’ont ménagé aucun effort pour la bonne tenue de l’évènement, il a tenu à saluer les populations pour leur participation massive. Néanmoins, il n’a pas manqué de signifier son mécontentement suite à l’absence des transporteurs et des commerçants qu’il estime être les premiers bénéficiaires de la route.

M. HARO expliquant les objectifs de la marche aux populations.

« Dans un futur très proche, le Mouvement va ressortir », conclut Lamoussa KOMONDI.

Landry NIKIÈMA, Observateur Civitac, Bogandé

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Rencontres-débats d’ARGA Burkina sur " Les processus démocratiques face à la persistance des crises institutionnelles et au retour des coups d’états

Vendredi 26 Novembre 2021 à Ouagadougou.

Le Laboratoire Citoyennetés reçoit une délégation de Solidar Suisse conduite par son Président Carlo Sommaruga

17 novembre 2021.

Formation des acteurs communaux sur la gestion des crises humanitaires dans un contexte sécuritaire difficile

Du 17 au 19 novembre 2021, dans la commune de Yamba (Est).

Thème : « Rôle et responsabilités des communautés, stratégies de résilience pour les femmes et prise en charge des enfants. »

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits