Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Première session ordinaire du cadre de concertation communale à Dédougou : (...)

Première session ordinaire du cadre de concertation communale à Dédougou : Une occasion en or pour comprendre la question « genre » et capitaliser les potentialités de la région du Mouhoun

Le vendredi 30 juillet 2021 à 9h 00 dans la salle de conférence de la mairie, s’est tenue la première session ordinaire du cadre de concertation communale (CCco) de Dédougou. A l’ordre du jour il était question d’harmoniser les points de vue des différents acteurs impliqués dans la réalisation des activités du développement communal.

Cette rencontre a été le fruit de l’action conjuguée du Laboratoire citoyennetés qui a mis en œuvre le Programme d’Appui à la démocratie locale et à la participation citoyenne phase 2 et de Solidar Suisse qui a assuré le financement. Elle a par ailleurs été animée par Monsieur Karim Lomboza KONDE, le maire de la ville de Dédougou, qui après son allocution a déclaré ouverte la session du CCco. L’objectif recherché à travers cette session a été de sensibiliser tous les acteurs afin qu’ils mettent en œuvre tous les moyens nécessaires au développement de la commune en prenant en compte la notion de genre mais aussi les potentialités socioéconomiques et culturelles locales
.

Monsieur le Maire et ses deux adjoints

Les travaux de cette session ont porté sur deux communications à savoir : l’importance de la prise en compte du genre dans le processus du développement local et les potentialités de la commune de Dédougou.

La première communication a été présidée par Mme BATIONO/MEDA Odette, Directrice Provinciale de la Femme de la Solidarité Nationale de la Famille et de l’action Humanitaire du Mouhoun (DPFSNFAH) . Elle était secondée par son collègue Monsieur BONONGO Sylvain, agent de la DPFSNFAH. Cette communication a porté sur l’importance de la prise en compte du genre dans le processus du développement économique. En résumé il a été question d’éclaircissement dans un premier temps, par monsieur BONONGO, sur la notion du genre. En effet, d’après lui : « le genre est le résultat d’un processus de socialisation transmis de génération en génération ». Il existe une définition nationale du concept genre issu d’un cadre de concertation nationale qui est la suivante : « le genre doit être analysé sous l’angle des disparités entre homme et femme en examinant les différences sociales dans le but d’une plus grande justice sociale et d’un développement équitable ». L’égalité de genre est un droit primaire. Elle ne veut pas dire que l’homme et la femme sont pareils, mais se réfère plutôt à un traitement égal de l’homme et la femme dans les lois et politiques. Elle veut aussi permettre l’égalité dans l’accès aux ressources dans les familles et communautés. L’équité consiste en une intervention équitable visant à satisfaire les femmes et les hommes.

Madame la directrice a ensuite pris la parole pour parler de l’importance de la prise en compte du genre dans le processus de développement. Dans ce module il a été question de la prise en compte du genre. C’est à dire, faire en sorte que les problèmes de tous les acteurs soient pris en compte et intégrés. Impliquer tout le monde, les femmes et les vulnérables dans les luttes contre la pauvreté. La prise en compte du genre dans le processus de développement local permet le développement à tous les niveaux socioéconomiques, et politique.

Des participants à la formation

Des échanges suite à cette communication ont eu lieu permettant ainsi aux différents participants d’exprimer leurs avis et expériences.
Puis est venu le tour de Monsieur BAYILI Pibohe, administrateur des services financiers de la Direction Régionale des Etudes de Planification (DREP) de présenter la deuxième communication qui a porté sur les potentialités de la boucle du Mouhoun. Il a dans un premier temps fait la présentation de la commune de Dédougou avant de parler des potentialités proprement dites. Aux Titres des potentialités, il y’a principalement l’agriculture. Avec ses terres fertiles cette région est communément appelée «  le grenier du Faso ». Elle regorge également d’infrastructures, une faune abondante, un environnement propice à l’élevage et la pêche, un environnement juridique clarifié. Il y’a aussi un minimum d’acquis sur le plan sanitaire (CSPS, cabinet et cliniques), éducationnel, du sport et des loisirs pour ne citer de cela. Toute une panoplie de potentialités favorables à l’essor de la localité.

Au sortir de la formation, nous avons recueilli le point de vue du Maire de la commune :

Monsieur le Maire de Dédougou

« Je suis optimiste dans ce que je fais. Pour parler de ce cadre de concertation, vous avez vu l’engouement ; comment les acteurs se sont intéressés : l’assiduité, la présence, la discipline constatées, sont la preuve d’un bon départ. Dans les échanges il n’y’a pas eu de propos déplacés. Je pense qu’avec la problématique qu’on a posé ici nous avons des opportunités grâce à notre potentiel. Mais au constat, nous savons que nous ne prenons pas toujours en compte le concept de genre dans toute sa dimension ainsi que les concepts connexes tels que l’égalité et l’équité. Et c’est des questions qui ont été bien débattues ici. Une des recommandations fortes c’est d’ailleurs justement que ces concepts qui ne sont pas nouveaux soient actualisés partout dans les villages et secteurs. Nous allons nous saisir de cette opportunité pour que cette recommandation soit mise en œuvre. L’appel que je lance à tous les acteurs, c’est de nous mobiliser, fédérer nos énergies pour saisir les opportunités du moment, maitriser les risques pour conjurer nos peurs parce que dans la peur on ne fait rien ».

Rosine LOMPO, Observatrice Civitac, Zorgho

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du plan d’action opérationnel financé par le Laboratoire Citoyennetés au profit de la commune de Manni, des séances de formation sont prévues au profit des élus locaux sur le processus d’élaboration du budget participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 9h à Manni

Commune de Manni : Séances de formation des élus locaux et agents de l’administration communale de la mairie sur le processus d’élaboration du Burkina participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 09h à Manni.

Prévention et gestion des conflits : le Programme DEPAC-2 forme des observateurs de l’APDG sur l’outil « KoboCollect »

Du 17 au 22 août 2021 à Fada N’Gourma

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits