Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Djibo/Artisanat : Près d’une trentaine de femmes formées aux grands (...)

Djibo/Artisanat : Près d’une trentaine de femmes formées aux grands métiers

Le 13 août 2021, il a été organisé à Djibo, la cérémonie de sortie de près d’une trentaine de femmes ayant pris part à une formation sur les métiers à tisser quatre (4) pédales. Cette sortie intervient après dix (10) jours de formation initiées par le projet Djibo-Tongomael de renforcement du Plateau Technique des Métiers et des artisans pour un meilleur ancrage territorial (PRODTONPTM II).

Cette formation qui s’est déroulée du 02 au 12 août 2021 entre en droite ligne avec la mise en œuvre du projet Djibo-Tongomael de renforcement du Plateau Technique des Métiers et des artisans pour un meilleur ancrage territorial (PRODTONPTM II). « Elle fait suite à l’intention du projet de renforcer les capacités de ses membres en teinture, tissage, tannerie-cordonnerie, et en éducation financière », explique Youssouf DIALLO, coordonnateur du projet.

Une participante en pleine démonstration de ce qu’elle a appris durant la formation

Après donc dix (10) jours de formation sur les métiers à tisser quatre (4) pédales, elles sont désormais aptes à exercer dans différents métiers de l’artisanat. Toute chose qui suscite une vive reconnaissance des participantes à l’endroit du projet. Mahezan Yimanya COULIBALY fait partie des bénéficiaires de la formation. « Nous sommes très contentes parce que ça va nous aider à bien s’occuper de nos familles », estime celle qui dit n’avoir, auparavant, jamais tissé avec ce type de machines avant cette formation.

Tout en traduisant sa gratitude aux initiateurs du projet pour cet accompagnement, madame COULIBALY a émis le souhait de voir le soutien se poursuivre. Et le coordonnateur du projet de rassurer que tout sera mis en œuvre pour que les femmes profitent pleinement de cette formation en leur permettant d’avoir beaucoup de commandes. Il sera question aussi, selon monsieur DIALLO, de travailler à ce qu’elles puissent, à leur tour, partager leurs connaissances avec celles qui n’ont pas pu bénéficier de la formation.

Mahezan Yimanya COULIBALY, bénéficiaire de la formation en tissage

Mais, déjà, le coordonnateur du projet se dit très satisfait, lui qui a suivi la formation de bout en bout. « J’ai vu des femmes très motivées et une formatrice très expérimentée. » L’occasion donc pour lui de remercier non seulement la formatrice qui a accepté de faire le déplacement depuis Ouagadougou, mais aussi aux femmes qui, malgré leurs occupations, ont accepté de suivre la formation pendant dix (10) jours. L’accompagnement des autorités a également été salué.

Après cette session de renforcement de capacités, il est prévu des formations en gestion financière. Selon M. DIALLO, l’objectif est d’apprendre aux femmes à bien gérer les petites économies qu’elles auront. Ces formations seront suivies par un accompagnement en création de micro entreprises afin de les aider à obtenir des micro crédits pour leur installation. « Sur 100 femmes, nous avons prévu d’ici la fin du projet de subventionner 40 en micro financement pour leur permettre de s’installer à leur propre compte », fait remarquer le coordonnateur du projet.

La plupart des participantes sont déjà membres du Plateau Technique depuis deux ans

En rappel, les participantes à la formation sont membres du Plateau Technique des Métiers de Djibo, un espace aménagé et équipé pour former, perfectionner et accompagner vers la création de micro entreprises. Il s’inscrit dans le cadre d’un projet financé par l’Union Européenne à travers Expertise France ; lequel projet bénéficie de l’accompagnement de la mairie de Djibo et de la Croix Rouge. D’une durée de 14 mois, il va toucher 40 femmes et 60 jeunes (filles et garçons de 15 à 35 ans) artisans, parmi lesquels 55 résidents et 45 déplacés internes du territoire des communes de Djibo et de Tongomayel.

Toujours dans sa volonté d’autonomiser les femmes en leur permettant d’être des spécialistes du domaine des métiers des grands tissages et surtout de vivre de cette pratique artisanale, le projet a ajouté une nouvelle section, à savoir la coupe-couture. La formation qui va s’étendre sur 5 mois est prévue pour démarrer en septembre après le recrutement des bénéficiaires.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Correspondant, Sahel

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du plan d’action opérationnel financé par le Laboratoire Citoyennetés au profit de la commune de Manni, des séances de formation sont prévues au profit des élus locaux sur le processus d’élaboration du budget participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 9h à Manni

Commune de Manni : Séances de formation des élus locaux et agents de l’administration communale de la mairie sur le processus d’élaboration du Burkina participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 09h à Manni.

Prévention et gestion des conflits : le Programme DEPAC-2 forme des observateurs de l’APDG sur l’outil « KoboCollect »

Du 17 au 22 août 2021 à Fada N’Gourma

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits