Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Diapaga : Le pont de Gama, un calvaire pour les usagers

Diapaga : Le pont de Gama, un calvaire pour les usagers

Namounou est coupé du reste du monde. En effet, depuis près de 4 mois la RN 19 abritant un chantier de construction du pont de Gama n’est plus fréquentée par les véhicules. Et est légitime de se demander si l’entreprise en charge des travaux de ce pont, n’est pas complice du calvaire que subi les usagers de ce tronçon .

A cet effet, nous avons recueilli le ras-le-bol des usagers de ce tronçon :
Depuis le début des travaux de ce pont ces principales questions sont restées sans réponse :
Quelle institution a attribué le marché ?
Qui est cet entrepreneur qui a bien voulu démarrer les travaux en saison pluvieuse connaissant la dangerosité de ce pont ?
Est-ce réellement un entrepreneur ou un arrangement entre amis ?
Le marché aurait-il été attribué par affinité ?

Matériel Abandonner par l’entrepreneur

De toutes les façons les résultats sont actuellement visibles :
✓ Aucun camion ou Car n’ose emprunter ce tronçon ;
✓Même pour les motos il faut nécessairement débourser une somme minimale de 1000f pour se faire aider.

Des jeunes aide les usager à traverser
Prix : 1.000F

Ecoutons des propos de quelque usagers :
« Elle a attendu le début de l’hivernage pour démarrer. Pire encore même nous les profanes en la matière, nous voyons que le matériel utilisé pour cet ouvrage n’est pas du tout adapté. Le chantier à peine commencer s’est interrompu pour des raisons qu’on ignore. Ce qui est choquant est que l’entreprise est venue gâter ; car au lieu de nous permettre de circuler sur le radier, elle y a fixé le socle du pont. Le pont est inachevé et même un tricycle ne peut y passer même à sec.

L’état du Pont de Gama

« Les véhicules passaient par Mardaga via Panyonguidi jusqu’à la semaine surpassée où cette voie aussi s’est dégradée en partie, à environ 6 Km de Mardaga. Quand il plut en plus de l’eau, il a fallu attendre plusieurs jours que la mauvaise partie sèche avant que les véhicules ne puissent passer. Même les motorisés sont obligés parfois de passer par Tansarga via Kogoli et parfois via Kpandanfoani, Pintenga une distance de près de 100km avec un état de voie qui laisse à désirer. Par conséquent depuis le mercredi 18 août 2021, les véhicules de Namounou en provenance du Niger, et de Ouagadougou sont toujours bloqués à la gare de Diapaga ».

Luc COMBARY, Observateur Civitac Tapoa

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Cadre de concertation communale de Sapouy

Vendredi 15 octobre 2021 à partir de 8h, dans la salle de conférences de la mairie.

Troisième session ordinaire de l’année 2021 du conseil municipal de Sapouy

Jeudi 14 octobre 2021 à partir de 9h, dans la salle de conférences de la mairie.

Restitution communale des plans d’actions communautaires dans le cadre de l’ATPC dans le village de Kation, commune de Sapouy

Jeudi 7 Octobre 2021 à partir de 8h dans la salle de conférence de la mairie

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits