Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Hausse du prix de l’engrais chimique : un probable handicap pour la (...)

Hausse du prix de l’engrais chimique : un probable handicap pour la campagne agricole 2021

Cette année, le prix de l’engrais chimique a connu une hausse sur le marché. De la somme de 15 000 F CFA, le prix est passé à 21 000 F CFA. A Sapouy, nombreux sont les paysans que cette situation affecte.

L’engrais est un fertilisant utilisé dans la production agricole. Il enrichit le sol, permet aux plantes de résister aux maladies et permet d’obtenir de bons rendements. On distingue l’engrais chimique et l’engrais organique. Sur le terrain, la plupart des producteurs utilisent l’engrais chimique au regard de sa rapidité en matière de résultats. Le type d’engrais chimique utilisé à Sapouy est le NPK. C’est un engrais composé d’azote, de phosphore et de potassium. Au Burkina Faso, l’Etat subventionne l’engrais chimique. Cependant pour cette campagne agricole 2021, beaucoup d’agriculteurs n’ont malheureusement pas bénéficié de l’engrais subventionné. Ils se ravitaillent donc avec les particuliers à des prix exorbitants. Une situation qui décourage les producteurs.

Production d’engrais organique.

Prosper SONDO est un petit producteur de maïs et de Sorgho rouge. Chaque année il avait pour habitude de cultiver sur 4 hectares mais cette année il a semé 1 hectare de Sorgho rouge. «  Il faut que l’Etat baisse le prix de l’engrais sinon nous allons vendre le sac de Maïs à 30 000 F CFA l’année prochaine. Le prix de l’engrais est trop élevé donc je n’ai pas semé de maïs. J’ai semé 1 hectare de Sorgho rouge qui ne demande pas beaucoup d’engrais. Pour 1 hectare de sorgho deux sacs d’engrais suffisent largement ».

Prosper SONDO, agriculteur dans la province du Ziro.

Marcellin ZOMA un autre producteur exploitait 6 hectares les années précédentes. Pour cette campagne, il a semé 1 hectare et demi de Sorgho rouge et 2 hectares de maïs. Lui aussi est affecté par la hausse du prix de l’engrais. « Actuellement, l’engrais coûte 21 000 F CFA alors que nous payions le sac avec la subvention de l’Etat à 12 000 F CFA. Au marché, même le prix le plus élevé était de 15 000 F CFA. Pour deux hectares, il faut au minimum 4 sacs d’engrais. Vraiment ce n’est pas du tout facile pour nous » Il renchérit que le peu d’engrais qu’il a pu mettre est emporté par les pluies intermittentes. Les agriculteurs craignent un faible rendement pour cette campagne agricole.

Marcellin ZOMA, agriculteur dans la province du Ziro.

Pour Marcellin ZOMA les commerçants profitent mieux de la subvention que les paysans. « Quand l’engrais de l’Etat arrive, ce sont les grands commerçants qui en bénéficient. Ces deniers vont les revendre pendant que les petits producteurs ne peuvent même pas avoir deux sacs pour travailler ».
Les agriculteurs souhaitent que la campagne agricole de cette année se passe bien et que les récoltes soient bonnes malgré les difficultés.

Elza NONGANA, Observatrice Civitac, Sapouy et Léo

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du plan d’action opérationnel financé par le Laboratoire Citoyennetés au profit de la commune de Manni, des séances de formation sont prévues au profit des élus locaux sur le processus d’élaboration du budget participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 9h à Manni

Commune de Manni : Séances de formation des élus locaux et agents de l’administration communale de la mairie sur le processus d’élaboration du Burkina participatif

Les 20, 21 et 22 septembre 2021 à 09h à Manni.

Prévention et gestion des conflits : le Programme DEPAC-2 forme des observateurs de l’APDG sur l’outil « KoboCollect »

Du 17 au 22 août 2021 à Fada N’Gourma

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits