Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Région de l’Est : formation des Chefs de circonscriptions administratives (...)

Région de l’Est : formation des Chefs de circonscriptions administratives (CCA) en prévention et gestion alternative des conflits

Dans la dynamique de formation continue des Chefs de circonscriptions administratives (CCA), la Direction générale de la promotion de la cohésion sociale (DGPCS) a organisé, le 13 septembre dernier, un atelier de renforcement des capacités des cinq hauts-commissaires et des vingt-sept préfets de la région de l’Est sur les mécanismes de prévention et de gestion alternative des conflits.

Organisé par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD) à travers la Direction générale de la promotion de la cohésion sociale, cet atelier a permis aux CCA de la région de l’Est d’analyser les différentes phases et d’échanger sur les outils de prévention et de gestion des conflits, d’une part, mais aussi de partager les expériences et de convenir d’une synergie d’action en matière de prévention et de gestion des conflits, d’autre part.

En effet, les hauts-commissaires sont les présidents de l’Observatoire provincial de prévention et de gestion des conflits communautaires, le démembrement provincial de l’Observatoire national de prévention et de gestion des conflits communautaires (ONAPREGECC), et les préfets, quant à eux, président au destin de la structure dans les départements. Ils ont donc un grand rôle à jouer pour faciliter la résolution locale des conflits.

Une vue partielle des participants venus de différentes provinces de la région.

Dans son discours, le Secrétaire général de la région de l’Est (SGR-Est), Amidou SORÉ, a salué, au nom du gouverneur, cette initiative de la DGPCS et a exhorté les CCA à toujours travailler pour la prévention des conflits et la médiation pour la réconciliation des parties en conflit quand ceux-ci surviennent. Sans toutefois vouloir trancher en faveur de l’une ou de l’autre partie au conflit, pour ne pas envenimer la situation. Dire qui a raison ou qui a tort est du « ressort de la Justice », a-t-il insisté, et de rappeler que l’idéal est de travailler à prévenir les conflits au niveau communautaire.

Depuis 2018, en effet, le Burkina Faso connaît des conflits de plusieurs ordres liés notamment à l’exploitation des ressources naturelles et au contrôle du pouvoir politique. La région de l’Est, touchée par le phénomène des attaques terroristes, reste l’une des zones où les conflits communautaires se développent sur fond de plusieurs facteurs, d’après une étude de l’ONG Interpeace en 2020.

Au cours de l’année 2020, environ 1 050 conflits ont été recensés par le MATD sur l’ensemble du territoire national, dont 741 sont liés au foncier et 91 à la chefferie coutumière. A ces conflits s’ajoutent les attaques terroristes avec leurs corollaires de représailles qui divisent quelquefois les communautés.

« Nous sommes dans un contexte de défis sécuritaires et nous savons que si les crises sont mal résolues ou si elles restent impunies, elles peuvent constituer le lit de frustrations et de radicalisation ouvrant la voie au terrorisme », avait déclaré la Secrétaire permanente de l’ONAPREGECC, Korotimi KABORÉ/OUANGRÉ, à Lefaso.net le 3 septembre dernier, lors de la formation des membres des Observatoires provinciaux du Gourma, de la Tapoa et de la Komandjari.

Le Directeur de la cohésion sociale, le Docteur Siaka OUATTARA, a, quant à lui, nourri le vœu que cet échange avec les Chefs de circonscriptions administratives participent à la résorption des différents conflits qui pourraient subvenir.

Tûwênd-Nooma Jean Damase ROAMBA et Amal BANGOU, Fada N’Gourma

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits