Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Inégalités et justice fiscale au Burkina Faso : CERA/FP plaide pour un (...)
Inégalités et justice fiscale au Burkina Faso : CERA/FP plaide pour un changement

Le Centre d’études et de Recherches Appliquées en Finances Publiques (CERA/FP) en partenariat avec OXFAM Burkina ont organisé les 16 et 17 septembre 2021 à Ouagadougou, un cadre d’échange entre les hommes de médias, les OSC et les parlementaires sur la campagne ‘justice fiscale’. L’objectif était d’une part d’impliquer plus les médias et les OSC dans la sensibilisation sur la justice fiscale et d’autres part, de plaider auprès des parlementaires pour une fiscalité progressive qui répondrait aux besoins et réalités des citoyens. La rencontre s’est tenue entre les organisateurs, les médias et les OSC. Les parlementaires n’ont pas pu répondre présent à l’invitation.

Sur la communication donnée par M. Hermann DOANIO, Secrétaire Exécutif de CERA/FP, on peut retenir que les inégalités se creusent au Burkina Faso et partout dans le monde. Elle crée encore un fossé entre le riche et le pauvre et menace la cohésion de nos sociétés. Mais loin d’être une fatalité, elles peuvent être combattues si l’on se donne les moyens

M. Hermann DOANIO, Secrétaire exécutif de CERA/FP

Bien que l’accès aux services sociaux de base ait connu une amélioration, les inégalités de genre selon le statut économique et régional demeurent encore importantes. Si l’incidence de la pauvreté a également diminué, le niveau des inégalités économiques demeure encore élevé. Avec la pandémie de la covid-19 que connait le pays depuis 2020, on se demande si les inégalités ne connaitront pas une exacerbation. Le communicateur fait noter que l’évasion fiscale constitue aujourd’hui un problème réel au Burkina Faso sans une réponse adéquate du politique. Dans les grandes entreprises, les révélations sur les dividendes recors reversées aux actionnaires et sur les écarts ne sont pas suivies d’actions correctrices à la hauteur des forfaits. Il s’agit là d’une fiscalité insuffisamment ré distributive.

L’intérêt de cet atelier avec les élus du peuple et avec l’ensemble des médias partenaires selon Yoropo Abdoul DEMBÉLÉ, Président du Conseil d’Administration de CERA/FP, c’est de « porter auprès des députés qui sont la voix du peuple et à travers les OSC, faire des analyses et remonter auprès des députés les grandes préoccupations qui sont liées aux conditions de vie des populations. Il s’agit de montrer aux députés qu’aujourd’hui nous sommes dans un contexte où malgré les grandes décisions qui sont prises et les grands moyens qui sont déployés pour faire en sorte que le burkinabè puisse vivre dans les meilleures conditions, les politiques qui sont mises en œuvre ont des insuffisances. ».

M. Yoropo Abdoul DEMBÉLÉ, Président du Conseil d’Administration de CERA/FP

Selon CERA/FP, il s’agit de faire en sorte qu’au niveau du gouvernement les politiques de mobilisation des ressources soient conduites de façon transparente, équitable et progressive pour faire en sorte que les citoyens qui contribuent à la mobilisation des ressources puissent le faire à la hauteur de leur moyen. Il s’agit également de travailler à ce que la fiscalité ne constitue pas un outil d’accentuation des inégalités entre les citoyens.

Pour ce qui concerne la question de la justice sociale

« Au Burkina, nous avons un système fiscal qui est appliqué et nous estimons qu’il y a des efforts à faire dans son application. Il ne faut pas que cette fiscalité soit appliquée au détriment des plus démunis. » affirme monsieur DEMBÉLÉ. Selon lui, jusqu’à présent, le système fiscal burkinabè reste toujours à la faveur d’une certaine classe sociale. « Nous voulons donc montrer aux députés à travers des chiffres, que beaucoup d’efforts peuvent être faits pour améliorer notre système de collecte des ressources et redistribuer ces ressources pour les citoyens aujourd’hui qui en ont le plus grand besoin.
Les participants ont fait des propositions qui seront portées auprès des parlementaires pour une fiscalité plus adaptée aux citoyens.

Céline SÉOGO, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Boucle du Mouhoun/Dédougou : un nouveau cimetière pour répondre aux besoins funéraires croissants de la ville
L’inauguration officielle du cimetière municipal de Dédougou a eu lieu ce lundi 03 juin 2024 sous le patronage du président de la Délégation spéciale régionale de la Boucle du Mouhoun, représenté par son (...) Lire la suite
Boucle du Mouhoun/examens scolaires session de 2024 : le clap de départ donné dans les écoles Centre de Dédougou
Le Gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babou Pierre BASSINGA, a donné le clap de départ le mardi 4 juin 2024, de l’administration des des épreuves écrites des examens scolaires de la (...) Lire la suite
Développement local : le panel de Fara fait le point de ses activités sur les réalisations du PUDTR
Le mardi 28 mai 2024, la salle de réunion des producteurs de coton de Fara a abrité la journée de dialogue OSC/autorités locales de la commune de Fara sur les réalisations du PUDTR. Cette activité a (...) Lire la suite
Toute l'actualité