Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Filière des tubercules : les producteurs dans la commune de Léo organisés (…)
Filière des tubercules : les producteurs dans la commune de Léo organisés en coopérative

Pour un développement de la filière des tubercules, les différents producteurs de tubercules se sont organisés en coopérative dans la commune de Léo. Cette coopérative a pour mission, de fixer les prix des tubercules sur le marché, de percevoir des taxes auprès des vendeurs de tubercules sur la place du marché, et de permettre aux producteurs d’obtenir des financements et prêts.

Abdoul Zoumakanan NÉBIÉ est le président de la coopérative des producteurs de tubercules de la commune de Léo depuis trois (3) ans.

Président de la coopérative des producteurs de tubercules dans la commune de Léo

Il a pour mission de veiller au respect des décisions prises au cours des différentes réunions des différents bureaux. « Je veille à ce que les prix fixés pour la vente des tubercules soient respectés sur le marché. Je veille aussi à ce que le conditionnement des tubercules dans les sacs ne dépasse pas la limite adoptée par la coopérative. Il y’a un niveau de remplissage des sacs que les vendeurs ne doivent pas dépasser ». La coopérative est composée de plusieurs bureaux à savoir : le bureau des producteurs d’igname, de patate douce et de manioc.

Abdoul Shamad Bignan, producteur de tubercules dans la commune de Léo

Abdoul Shamad NIGNAN, producteur de tubercules affirme que les prix des sacs des tubercules varient en fonction des périodes. « Nous nous retrouvons avec les différents bureaux pour fixer les prix ». Selon lui, chaque vendeur de tubercule au marché paye la somme de cinq cent (500) francs CFA comme taxe chaque jour de marché quel que soit la hauteur de son tas. « La perception des taxes n’est pas régulière. Pour cette année, nous n’avons pas encore commencé alors que la patate a commencé à se vendre depuis bientôt un (1) mois maintenant ». La difficulté majeure que nous rencontrons est la mévente, renchérit-il. A l’en croire, ils sont obligés de baisser les prix sur le marché lorsque les tubercules sont en abondance pour éviter la mévente et au regard de la conservation des tubercules.

Image d’ignames en vente au marché des tubercules

La coopérative a bénéficié d’une boutique commerciale octroyée par la Banque Africaine de Développement (BAD). Cette boutique a pour but de servir de magasin de conservation des tubercules, de lieu de vente des tubercules et de bureaux pour la coopérative.

Elza NONGANA, Observatrice Civitac, Sapouy et Léo

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
Le 17 juillet 2024, la Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la société (…) Lire la suite
Toute l'actualité