Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Filière des tubercules : les producteurs dans la commune de Léo organisés en (...)

Filière des tubercules : les producteurs dans la commune de Léo organisés en coopérative

Pour un développement de la filière des tubercules, les différents producteurs de tubercules se sont organisés en coopérative dans la commune de Léo. Cette coopérative a pour mission, de fixer les prix des tubercules sur le marché, de percevoir des taxes auprès des vendeurs de tubercules sur la place du marché, et de permettre aux producteurs d’obtenir des financements et prêts.

Abdoul Zoumakanan NÉBIÉ est le président de la coopérative des producteurs de tubercules de la commune de Léo depuis trois (3) ans.

Président de la coopérative des producteurs de tubercules dans la commune de Léo

Il a pour mission de veiller au respect des décisions prises au cours des différentes réunions des différents bureaux. « Je veille à ce que les prix fixés pour la vente des tubercules soient respectés sur le marché. Je veille aussi à ce que le conditionnement des tubercules dans les sacs ne dépasse pas la limite adoptée par la coopérative. Il y’a un niveau de remplissage des sacs que les vendeurs ne doivent pas dépasser ». La coopérative est composée de plusieurs bureaux à savoir : le bureau des producteurs d’igname, de patate douce et de manioc.

Abdoul Shamad Bignan, producteur de tubercules dans la commune de Léo

Abdoul Shamad NIGNAN, producteur de tubercules affirme que les prix des sacs des tubercules varient en fonction des périodes. « Nous nous retrouvons avec les différents bureaux pour fixer les prix ». Selon lui, chaque vendeur de tubercule au marché paye la somme de cinq cent (500) francs CFA comme taxe chaque jour de marché quel que soit la hauteur de son tas. « La perception des taxes n’est pas régulière. Pour cette année, nous n’avons pas encore commencé alors que la patate a commencé à se vendre depuis bientôt un (1) mois maintenant ». La difficulté majeure que nous rencontrons est la mévente, renchérit-il. A l’en croire, ils sont obligés de baisser les prix sur le marché lorsque les tubercules sont en abondance pour éviter la mévente et au regard de la conservation des tubercules.

Image d’ignames en vente au marché des tubercules

La coopérative a bénéficié d’une boutique commerciale octroyée par la Banque Africaine de Développement (BAD). Cette boutique a pour but de servir de magasin de conservation des tubercules, de lieu de vente des tubercules et de bureaux pour la coopérative.

Elza NONGANA, Observatrice Civitac, Sapouy et Léo

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Rencontres-débats d’ARGA Burkina sur " Les processus démocratiques face à la persistance des crises institutionnelles et au retour des coups d’états

Vendredi 26 Novembre 2021 à Ouagadougou.

Le Laboratoire Citoyennetés reçoit une délégation de Solidar Suisse conduite par son Président Carlo Sommaruga

17 novembre 2021.

Formation des acteurs communaux sur la gestion des crises humanitaires dans un contexte sécuritaire difficile

Du 17 au 19 novembre 2021, dans la commune de Yamba (Est).

Thème : « Rôle et responsabilités des communautés, stratégies de résilience pour les femmes et prise en charge des enfants. »

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits