Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Karpala célèbre la fin de la poussière

Karpala célèbre la fin de la poussière

Le samedi 2 octobre 2021, les habitants de Karpala ont célébré la fin de la poussière dans leur quartier à travers une course cycliste dame, qui a concerné 110 femmes et jeunes filles. Cette activité s’est tenue sur le thème « Cyclisme et lutte contre la covid-19 ».

La « course cycliste Fin de la poussière à Karpala » est à sa troisième édition. Elle est l’initiative de Omar NABALOUM qui, depuis trois ans, célèbre la fin de la poussière avant son effectivité. Cette célébration anticipée de la fin de la poussière depuis sa première édition est une lutte, au mieux, un plaidoyer auprès des autorités du pays, pour solliciter le bitumage de la voie de Karpala autrefois réputée être la cité de la poussière.

Pour le promoteur NABALOUM, le cyclisme comme moyen de revendication est une forme de sagesse, qui se démarque des autres pratiques peu recommandables.

La course qui est l’activité phare de cette cérémonie a concerné la gent féminine. Ce choix n’est pas anodin, selon le promoteur NABALOUM. En effet, il dit avoir constaté que les femmes sont les premières à emprunter nos voies dès les premières heures, avec les vélos pleins de charges, et baignant dans la poussière. C’est donc aussi une occasion de les magnifier et de les encourager.

Quand les femmes sont à l’œuvre.

L’occasion était belle pour lui de sensibiliser la population sur la Covid-19, conformément au thème : « Cyclisme et lutte contre la Covid-19 ». Il a invité chacun à prendre sa santé au sérieux, en se faisant vacciner. « N’écoutez pas les paroles des uns et des autres, qui se font vacciner avec leur famille, et dénigrent publiquement le vaccin qu’eux-mêmes ont reçu. » Il a donc permis de disponibiliser gratuitement le vaccin anti-Covid « Johnson and Johnson », pour tous ceux qui le désiraient.

Le vaccin Johnson and Johnson, est administré aux participants qui le désirent

La course qui a concerné 110 femmes de l’arrondissement 11 de Ouagadougou (Karpala) a eu lieu sur un des nouveaux goudrons réalisés. La course a été faite en quatre tours, soit 6 km au total. Elle a mis en compétition des femmes de tous âges : la plus âgée, qui frôle la soixantaine, a reçu un vélo et une somme de 35 000 F CFA ; la plus jeune, 14 ans environ, a reçu un vélo avec la somme de 20 000 F CFA. Chacune des participantes a reçu un kit alimentaire. Et les cinq premières ont été primées avec un vélo chacune, et une somme d’argent proportionnellement au mérite individuel. La première de cette édition, Clarisse BULGO, du secteur 51, a reçu une moto Best (Rato), en plus de son enveloppe spéciale.

Clarisse BULGO, Lauréate de cette édition, reçoit une moto.

Les artistes invités à cette heureuse cérémonie ont apporté leur contribution. L’artiste musicien TABI, dans sa prestation, a sensibilisé la population sur la violence et la vengeance.

Une démonstration en art martial était également au rendez-vous avec les acrobates de « Faso Shaoling ».

Bibich Sérénité, le concepteur de Ouaga-Zougoulou, a, quant à lui, harangué la foule avec du live.

A l’issue de la cérémonie, la satisfaction était le maître mot, surtout chez Clarisse BULGO, qui, dans sa grande émotion et perchée sur sa nouvelle moto, n’a pu balbutier que des remerciements.

Le promoteur NABALOUM n’a pas caché sa satisfaction par rapport à la réussite de cette troisième édition de course cycliste Fin de la poussière à Karpala. Revenant sur les motivations de l’initiative, il nous confie que : « On disait que nos filles utilisaient la poussière comme fond de teint. En voyant une voiture peu propre en ville, on disait que la voiture venait de Karpala. Et nous nous sommes dit : « Nous n’allons pas brûler de pneu, nous n’allons pas ériger des barricades pour demander des goudrons. Mais nous allons aller par la manière souple, et intelligente. C’est ainsi que nous avons commencé à fêter la fin de la poussière avant même sa fin. » Il a conclu en précisant que cette édition est une stratégie en douceur, car il y a bien d’autres artères de l’arrondissement qui demeurent impraticables en temps de saison pluvieuse où la boue remplace la poussière.

Yves Joël YANOGO, Observateur Civitac, Ouagadougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier à mi-parcours du Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun

Le Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun organise un atelier à mi-parcours 2021-2022 de son intervention dans les deux régions. Cet atelier se tiendra le 30 novembre 2022 à partir de 9h, à Ouagadougou.

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits