Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Le Sao Naaba sur le trône du CES en remplacement de Moïse NAPON
Le Sao Naaba sur le trône du CES en remplacement de Moïse NAPON

Le président du Faso, Roch Marc Christian KABORÉ, a procédé à l’installation du nouveau président et des membres du Conseil économique et social (CES) ce jeudi 21 octobre 2021. Fort de 90 membres, le CES est chargé de donner son avis sur les questions à caractère économique, social et culturel.

Institution à caractère consultatif, le Conseil économique et social (CES) est chargé de donner son avis sur les questions à caractère économique, social ou culturel. Doyenne des institutions consultatives du « pays des Hommes intègres », le CES vient d’être renouvelé à plus de 90%, selon les propos du président du Faso, Roch Marc Christian KABORÉ.

Photo des membres du Conseil économique et social (CES).

Pour lui, à travers l’éventail de compétences que constituent ses membres, l’institution « renforcera la démocratie participative et contribuera efficacement au développement économique et social de notre pays ». « Cette mandature porte le sceau d’une nouvelle dynamique. Cette institution républicaine est un puissant instrument de consolidation du dialogue démocratique entre acteurs et décideurs de la nation. L’institution doit anticiper les changements socio-économiques, culturels et environnementaux. C’est pourquoi notre loi fondamentale acte l’importance de cette institution », a souligné le président du Faso. A l’endroit du nouveau président du CES, le Président du Faso l’a exhorté à fournir des efforts pour l’atteinte des objectifs dévolus à l’institution.

Pour le nouveau président du CES, le Sao Naaba (Bonaventure OUÉDRAOGO à l’état civil), l’engagement du chef de l’État aux côtés de son institution traduit sa volonté à « faire du CES un puissant outil de concertation et un précieux conseil pour l’exécutif ».

Fort conscients de la tâche qui leur incombe désormais, les membres du CES, à travers leur président, se sont engagés à travailler pour être à la hauteur des attentes. Ainsi, ils marquent leur mandat par le sceau de la créativité et de l’innovation. Ils veulent ainsi travailler avec sagesse et rigueur.

Le nouveau président du CES installé dans ses fonctions par le président du Faso.

Bonaventure OUÉDRAOGO et ses camarades entendent travailler en suivant six axes qui sont, entre autres, la révision du cadre juridique de l’institution, le développement de la culture de redevabilité, l’accroissement de la pertinence des avis et le renforcement de l’action du CES au niveau international.

En guise d’information, il faut se rappeler que le Conseil économique et social (CES) a été créé en 1959 et a pour mission de donner son avis sur les questions à caractère économique, social ou culturel.

Clarisse KABORÉ, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité