Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Education : l’Association Asmae met en place le projet "Yam Wekré"

Education : l’Association Asmae met en place le projet "Yam Wekré"

Asmae-Association Sœur Emmanuelle, est une ONG de solidarité internationale indépendante et laïque fondée en 1980 par Sœur Emmanuelle, religieuse franco-belge connue pour ses œuvres caritatives en Égypte, notamment dans les bidonvilles du Caire. Asmae est une association spécialisée dans le développement de l’enfant et reconnue d’utilité publique. Ce jeudi 21 octobre 2021 à Ouagadougou au Burkina Faso, elle a officiellement lancé son projet dénommé "Pour une petite enfance épanouie". Ce projet vise l’accompagnement social des enfants de moins de six ans d’une part, et d’autre part, la généralisation de l’outil pédagogique ”Yam Wekré” avec la collaboration de ses partenaires et du ministère de l’Éducation nationale. Co-financé par Asmae et l’Agence Française de Développement (AFD), à hauteur d’environ 700 000 euros, soit plus de 400 millions de francs CFA, le projet s’étend jusqu’en juillet 2024 et va toucher 1000 enfants.

L’association agit dans huit pays (Burkina Faso, Égypte, Inde, Liban, Madagascar, Mali, Philippines et France.), en partenariat avec les populations locales pour l’éducation et la protection de l’enfance dans cinq domaines :

  • La prévention de la déscolarisation et de l’échec scolaire,
  • La protection et éducation de la petite enfance,
  • La prévention et prise en charge des enfants en danger,
  • L’accompagnement de l’adolescence,
  • Le soutien aux enfants en situation de handicap.

Son action vise à soutenir le développement des enfants les plus démunis afin qu’ils deviennent des adultes autonomes, acteurs de leur devenir et de celui de leur communauté. Les principaux bénéficiaires sont les enfants, les plus vulnérables, issus de familles pauvres, venant des bidonvilles, de la rue, ou encore handicapés ou maltraités.

C’est pour améliorer l’accès aux services de développement de la petite enfance au Burkina Faso qui est toujours à un stade embryonnaire, que l’association a lancé ce projet avec le soutien de ses partenaires et du ministère en charge de l’éducation nationale. Rappelons qu’au Burkina, il n’y seulement trois crèches publiques et un taux de préscolarisation de 6%. Malgré les efforts et les investissements de l’Etat, ces chiffres sont malheureusement encore plus faibles dans les zones ciblées par les attaques terroristes.

« Certes, le taux de préscolarisation est faible. Mais avec la stratégie en cours, nous voulons atteindre un taux de 15% à l’horizon 2025. Nous sommes en train de développer des “centres multi accueil” qui représentent un dispositif léger qui seront installés dans les marchés, les écoles de formations professionnelles et partout où il y a un besoin », a confié Etienne Gnoumou, directeur de l’éducation préscolaire.
Ce projet intitulé « Pour une petite enfance épanouie », vise à toucher du doigt les réalités des besoins des enfants de moins de six ans dans les régions du Centre, des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun et du Nord.

Etienne Gnoumou, directeur de l’éducation préscolaire. Ph : Lefaso.net

Ces actions ont pour but, selon la représentante de l’ONG, de donner accès à des services de la petite enfance appropriés et adaptés au contexte de vie, à un plus grand nombre d’enfants et qui permettront leur développement sociocognitif. L’objectif c’est d’atteindre un taux de 15% de préscolarisation d’ici à 2025.

”Yam Wekré” qui signifie « éclosion de l’intelligence » est un imagier composé de 310 images réparties en 29 thèmes (la famille, les animaux...) toutes élaborées sur la base du programme préscolaire.

« Grâce à ces images-là, l’animateur, l’éducateur et les petites mamans ou petits papas peuvent créer de nombreuses activités pédagogiques en utilisant le ”Yam Wekré” qui permet aux enfants d’apprendre en s’amusant », a expliqué la responsable du projet et du partenariat, Rozenn KIENDREBEOGO.

Rozenn Kiendrebéogo, responsable projets et partenariats. Ph : Lefaso.net

Dans tous les pays où elle est présente, Asmae travaille en partenariat avec des associations locales et transmet des compétences dans diverses spécialités. Elle forme à des méthodes pédagogiques innovantes, donne les moyens de répondre au manque d’infrastructures, appuie la conception et la réalisation de nouveaux programmes.

Céline SEOGO, Observatrice Civitac, Ouagadougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Journée de dialogue et d’interpellation citoyenne de la commune de Fada N’Gourma, à Ouagadougou

Commune de Fada N’Gourma : Journée de dialogue et d’interpellation citoyenne (JDIC), le samedi 15 janvier 2022 à 10h à l’hôtel de ville de Ouagadougou

Commune de Fada N’Gourma : Journée de dialogue...

Commune de Fada N’Gourma : Journée de dialogue et d’interpellation citoyenne (JDIC), le jeudi 13 janvier 2022 à 09h à Fada N’Gourma

Session nationale de l’Observatoire national de prévention et de gestion des conflits communautaires (ONAPREGECC)

14 décembre 2021.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits