Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Commune de Poa : Les AUE formées à une meilleure gestion du service public de (...)

Commune de Poa : Les AUE formées à une meilleure gestion du service public de l’eau potable

Pendant 72h, soit du 03 au 05 novembre 2021, une soixantaine de membres des associations d’usagers de l’eau (AUE) de la commune de Poa, ont été formés sur la gestion du service public de l’eau potable en milieu rural, en lien avec le nouveau document cadre. La cérémonie de clôture intervenue le vendredi 05 novembre 2021, a connu la présence de Raogo Antoine SAWADOGO, président du Laboratoire Citoyennetés.

Ces 72h de travaux ont porté sur l’examen des plaintes liées à la qualité de l’eau, l’organisation et le fonctionnement des Associations d’Usagers de l’Eau (AUE) et les enjeux liés au service public de l’eau, entre autres. Autant de points qui ont permis de diagnostiquer le fonctionnement des AUE de la commune de Poa (Province du Boulkiemdé), renouvelées en début octobre. « Les membres ont eux-mêmes reconnus que depuis leur renouvellement, il leur manquait des séances de formation », a fait ressortir Casimir LOMPO, le formateur.

Les participants ont reçu les rudiments nécessaires pour mieux entretenir leurs points d’eau

Pour leur part, la soixantaine de participants à la formation dit avoir reçu les rudiments nécessaires pour mieux entretenir les forages de leurs localités. Mais bien avant, chaque AUE trouvait toujours sa formule pour entretenir ses points d’eau. « Dans notre village, nous avons 8 pompes pour lesquelles chaque chef de ménage contribue à hauteur de 1000 F CFA par an. Pour les femmes, nous réclamons juste 02 plats d’arachides et les jeunes contribuent pour 500 F CFA l’an », explique Tasséré KABORÉ, du village de Noessin.

Les participants ont présenté le plan d’action de leurs AUE

Présent à la cérémonie de clôture de l’atelier ce vendredi 05 novembre 2021, Raogo Antoine SAWADOGO, président du Laboratoire Citoyennetés, a prodigué des conseils aux AUE. Il a surtout déploré le fait que de nombreux points d’eau réalisés à 500 Millions de francs cfa environ, soient délaissés ou mal entretenus par les usagers. Plus loin, Raogo Antoine SAWADOGO a expliqué qu’à un moment donné au Burkina Faso, sur 15 000 forages positifs, plus de 8 000 étaient en panne et ne procuraient pas d’eau. Cela s’explique, à son sens, par la naissance de conflits autour de ces points d’eau.

Raogo Antoine SAWADOGO, président du Laboratoire Citoyennetés

« Soit à l’époque, les comités qui géraient les points d’eau s’étaient bagarrés pour l’inaccessibilité de l’eau par tout le monde, soit que les gestionnaires détournaient l’argent ; ou bien que les leaders communautaires devaient être servis en premier lieu au détriment des autres. Le constat était aussi que les éleveurs ne voulaient pas donner l’eau aux agriculteurs, ou bien que les agriculteurs ne voulaient pas que les animaux des éleveurs viennent boire dans le point d’eau », énumère Raogo Antoine Sawadogo

.

Ces 03 jours d’atelier ont abouti à la mise en place d’un plan d’action assorti d’un programme d’activités des Associations d’Usagers de l’Eau (AUE) des 10 villages de la commune de Poa. A côté, 03 villages pilotes, soit Niangado, Loaga et Poa ont été désigné pour l’appui-conseil technique des AUE pour le renforcement d’une gestion efficiente et durable des ouvrages hydrauliques. En rappel, cette activité du Laboratoire Citoyennetés intervient dans le cadre de la deuxième phase du programme décentralisation et participation citoyenne (DEPAC-2), financé par la Coopération Suisse.

Abdoul Aziz KABORÉ, Observateur Civitac , Centre-Ouest

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier à mi-parcours du Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun

Le Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun organise un atelier à mi-parcours 2021-2022 de son intervention dans les deux régions. Cet atelier se tiendra le 30 novembre 2022 à partir de 9h, à Ouagadougou.

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits