Vous êtes ica: Accueil > Actualité > 4e session ordinaire du Conseil municipal de Fada : Vote du budget primitif (...)

4e session ordinaire du Conseil municipal de Fada : Vote du budget primitif de 2022, impacté par la crise sécuritaire

La 4e session ordinaire de l’année 2021 du Conseil municipal de Fada N’Gourma tenue les 08 et 09 novembre 2021 à Fada N’Gourma, a été consacrée principalement au vote du budget primitif de 2022, « un budget au rabais, au regard des difficultés de la mobilisation financière. » selon le deuxième adjoint au Maire Fadel THIOMBIANO.

Le budget primitif constitue le premier acte obligatoire du cycle budgétaire annuel de la collectivité territoriale. Il s’étale sur l’année civile c’est-à-dire du 1er au 31 décembre. Il fixe les recettes et les dépenses prévisionnelles. A l’issue de la 4e session ordinaire, le conseil municipal a voté la somme de 1.209.478.172 F CFA. Un budget qui a été « déroulé de façon participative » à en croire le deuxième adjoint au maire Fadel THIOMBIANO. Il fait remarquer en outre qu’en raison de l’insécurité qui touche beaucoup de secteurs de l’économie communale, jumelée à la fin de l’intervention d’un certain nombre de partenaires dont le Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT), le Programme Sécurité Alimentaire à l’Est (PSAE), ont négativement impacté la mobilisation des ressources. « Le budget a été revu à la baisse. Comparé à l’année dernière, on avait 1 milliard pour affecter aux investissements directs. Pour 2022, c’est autour de 307 millions, le fonctionnement prenant une bonne partie », regrette-t-il. Et de se réjouir de la présence du grand projet d’urgence pour le développement territorial et de résilience (PUDTR) lourd de 10 milliards de FCFA, qui va permettre de « combler le grand vide et sauver 2022 ».

M. Fadel THIOMBIANO, deuxième adjoint au maire de Fada N’Gourma

Dans ce sens, le conseil municipal va également consentir en 2022, à la promotion de l’assainissement et à la lutte contre les inondations à travers la création de 30 km de caniveaux à travers la ville pour la prise en compte du réseau de drainage des eaux. « Nous pensons que toutes ces zones inondables vont trouver le sourire. », espère le deuxième adjoint du bourgmestre. Il s’agira aussi, grâce au PUDTR qui va « résoudre un tant soit peu les multiples difficultés auxquelles la commune est confrontée », de réaliser, selon M. THIOMBIANO, une salle polyvalente de 1000 places pour un coût de 2 milliards ainsi que d’autres structures sociales dont entre autres trois CSPS (Bougui, Bounkpa et au secteur 2 de Fada n’Gourma), un CEG à Koupiamanga, l’aménagement d’un terrain de sport -au secteur 10 ou secteur 11- qui se verra doter d’un gazon synthétique. Cela, « pour permettre aux jeunes de s’exprimer et aux anciens de faire du sport ». Il est prévu également l’inauguration de pistes rurales, et des infrastructures au profit des jeunes dont le montant total se chiffre à 200 millions.

Des conseillères présentes au deuxième jour de la session

Par ailleurs au nombre des investissements, il sera aussi question de la réfection de l’école de Benandeni qui a été construite par les populations elles-mêmes et qui a besoin de « faire peau neuve ». C’est pourquoi le CM y a alloué un montant de 27 millions.

Tûwênd Nooma Jean Damase ROAMBA, Observateur Civitac, Fada N’Gourma

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sensibilisation de jeunes femmes et filles-mères de la commune de Boussouma sur le vivre-ensemble, la paix et les violences basées sur le genre

Du 17/01/2023 au 20/01/2023 dans la commune de Boussouma.

Atelier à mi-parcours du Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun

Le Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun organise un atelier à mi-parcours 2021-2022 de son intervention dans les deux régions. Cet atelier se tiendra le 30 novembre 2022 à partir de 9h, à Ouagadougou.

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits