Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Situation sanitaire au Sahel : 48 formations sanitaires fermées sur les 134 (...)

Situation sanitaire au Sahel : 48 formations sanitaires fermées sur les 134 que compte la région

S’il y a un point à l’ordre du jour qui a requis une attention particulière des conseillers à l’occasion de la quatrième session ordinaire de l’année du Conseil rgional du Sahel, tenue les 23 et 24 novembre 2021, c’est bel et bien celui sur la situation sanitaire de la région. L’exposé de la situation fait par la direction régionale de la santé du Sahel dépeint un état des lieux peu reluisant malgré les efforts consentis pour le bien-être des populations par des acteurs comme le Conseil régional du Sahel.

De la communication faite par le représentant de la direction régionale de la santé du Sahel, Marc GANOU, il ressort qu’avec une population estimée à plus d’un million et demi d’habitants en 2021, la région du Sahel compte quatre districts sanitaires répartis dans les chefs-lieux de province que sont Dori, Sebba, Gorom-Gorom et Djibo. Ces districts couvrent 134 formations sanitaires, dont un (1) Centre hospitalier régional (CHR), trois (3) Centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA), cinq (5) Centres médicaux (CM) et cent dix-huit (118) Centres de santé et de promotion sociale (CSPS).

Le Conseil régional du Sahel, une collectivité engagée pour le bien-être des populations

Selon M. GANOU, le Conseil régional a, dans son rôle d’œuvrer pour le bien-être des populations, apporté un appui inestimable aux quatre districts sanitaires de la région. L’on peut retenir entre autres l’acquisition de quatre (4) ambulances au profit des districts sanitaires de la région, l’acquisition de deux (02) ambulances au profit des Forces de défense et de sécurité.

Plus de 400 millions de francs CFA injectés par le Conseil régional dans le secteur de la santé durant ce mandat.

On note aussi l’acquisition de matériels et d’outillages médicaux au profit du CHR de Dori, la construction de salles d’imagerie médicale à Sebba et Gorom-Gorom, et le soutien à la lutte contre le Covid-19, notamment pour la coordination des urgences sanitaires. Cet accompagnement du Conseil régional a nécessité la mobilisation de plus de 400 millions de francs CFA, non seulement sur budget propre, mais aussi grâce au soutien de son partenaire privilégié qu’est la société minière IAM Gold Essakane SA.

Malgré tous ces efforts des différents acteurs, l’insécurité qui sévit dans la région depuis plus de cinq (5) ans est venue ajouter une couche à la souffrance des populations en contraignant la fermeture de 48 centres de santé : 28 formations fermées sur les 49 que compte la province du Soum, 9 centres fermés sur les 30 de la province de l’Oudalan, et 6 services sur les 33 de la province du Séno, ainsi que 5 formations sanitaires sur les 21 de la province du Yagha.

Les priorités de la région en 2022
M. GANOU, dans sa communication, a aussi fait le point des priorités pour l’année 2022, en dépit de la situation qui prévaut. Il a évoqué la question du maintien de l’offre de soins de santé de qualité, à travers les stratégies novatrices et celle du développement des infrastructures sanitaires pour la gestion des urgences. Des propositions ont été faites aussi dans le sens du renforcement de la disponibilité de la logistique roulante, des produits de santé de qualité dans les formations sanitaires, et de la coordination efficace des interventions d’urgence en santé dans la région.

Marc GANOU, le représentant de la direction régionale de la santé du Sahel lors de sa communication.

Toujours sur les priorités, il a été émis des besoins relatifs à la production de l’information sanitaire de qualité prenant en compte les interventions d’urgence pour soutenir la prise de décision, et à la mobilisation des financements pour la gestion des urgences sanitaires. M. GANOU a souligné également des besoins pressants dont la réalisation effective est souhaitée d’ici à février 2022. Il s’agit notamment de la construction d’un CSPS en remplacement d’un Poste de santé avancé à Djibo, de l’aménagement d’une salle pour abriter un scanner au CHR de Dori, et de l’extension de la maternité du CMA de Sebba.

En plus de ces besoins, la direction régionale de la santé du Sahel dit avoir en perspective, toujours pour 2022 : l’équipement du centre de transfusion sanguine de Dori, la transformation du CSPS de Sampelga en centre médical, la construction d’une unité de pédiatrie au CMA de Sebba, la construction d’un bloc opératoire au CMA de Gorom-Gorom, la construction d’un CM à Sebba, la construction et l’équipement d’une salle de crise à la direction régionale de la santé du Sahel.

Le Conseil régional se dit toujours disponible à agir dans la limite de ses moyens pour une meilleure offre de santé.

Certains de ces besoins ont d’ailleurs été déjà pris en compte par le Conseil régional et sont en cours de réalisation selon le président de collectivité, Hamidou DICKO. Une fois de plus, le Conseil régional a réaffirmé son engagement à travailler aux côtés de la direction régionale, afin d’assurer aux populations du Sahel une offre de santé de qualité.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Correspondant, Sahel

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits