Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Cohésion sociale/Dori : l’ACODEV invite différentes communautés à échanger sur (...)
Cohésion sociale/Dori : l’ACODEV invite différentes communautés à échanger sur les mécanismes endogènes de prévention et de gestion des conflits

C’est par des échanges sur les mécanismes endogènes de prévention et de gestion des conflits que l’Alliance Communautaire pour le Développement (ACODEV) a mis un terme à ses activités entrant dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du projet Peacebuilding. C’était le 4 novembre 2021, au quartier Petit-Paris de Dori, où différentes communautés composées de populations hôtes et de déplacées internes, acteurs majeurs dans la consolidation de la paix et du vivre-ensemble, ont répondu à l’appel de l’ACODEV.

Cette journée de réflexion voulue par l’ACODEV a d’abord été marquée par les interventions des représentants des communautés. Du représentant des populations hôtes en passant par celui des déplacés internes, de la chefferie traditionnelle, de l’autorité religieuse ou encore du préfet du département de Dori, tous ont, unanimement, salué cette initiative qui se veut un cadre pour cultiver l’esprit de tolérance, et donc de cohésion sociale, entre les citoyens sans distinction aucune.

Ces différentes interventions ont été suivies par une séance de sensibilisation sur le vivre-ensemble et la cohésion sociale. Après avoir décrit des situations susceptibles de créer des tensions entre des citoyens d’une même communauté, l’animateur a invité les participants à partager les solutions qui, selon eux, pourraient être envisagées afin d’éviter d’en arriver à des conflits. Toujours dans l’optique de contribuer à renforcer les liens entre les communautés, cette journée a été l’occasion pour l’ACODEV, grâce à la mobilisation des femmes hôtes et déplacées internes en cuisine, d’offrir un repas communautaire aux participants.

Séance d’animation sur le vivre-ensemble et la cohésion sociale.

A la fin de la journée, des participants n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction sur le déroulement de l’activité. Pour le porte-parole des populations hôtes et PDI, Amidou SEBGO, il est très important que les uns et les autres puissent vivre en parfaite symbiose. Quant au représentant du préfet du département de Dori, Soumaïla ZONGO, il a laissé entendre que l’initiative de l’ACODEV est salutaire en ce sens qu’elle intervient dans un contexte où la cohésion sociale est mise à rude épreuve au Burkina Faso. Tout en félicitant les différents acteurs pour les efforts fournis en vue de promouvoir le vivre-ensemble, il a réitéré l’engagement de l’autorité administrative à toujours accompagner ce type d’actions.

Du côté de l’ACODEV, le résultat escompté semble être atteint au regard de la forte mobilisation des différents acteurs. Selon la chargée du projet, Maïmouna DICKO, le souhait de l’ACODEV c’est toujours être auprès de ces communautés pour les soutenir afin de trouver ensemble des solutions pour faire revenir la paix au Burkina Faso.

La journée a connu une forte mobilisation des femmes.

Il faut souligner que la phase 2 du projet a été mise en œuvre dans les régions du Sahel et du Centre-Nord par l’ACODEV, grâce au soutien technique et financier de Oxfam. Des sensibilisations sur la Covid-19 et sur le vivre-ensemble sont les activités qui ont marqué les six mois qu’aura duré le projet. Et bien que le projet soit à son terme, Maïmouna DICKO rassure que l’ACODEV ne va pas hésiter, dans la limite de ses moyens, de poursuivre ses actions afin de toucher le maximum de personnes.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Correspondant, Sahel

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité