Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Marché hebdomadaire de Bogandé : le rendez-vous du donner et du (...)

Marché hebdomadaire de Bogandé : le rendez-vous du donner et du recevoir

Zoom sur le marché dominical de Bogandé. Tous les dimanches a lieu le grand marché de Bogandé. Ce marché se tient hebdomadairement, comme dans toutes les autres communes que compte la province de la Gnagna. C’est un rendez-vous économique où a lieu la rencontre entre l’offre et la demande, moment privilégié pour les vendeurs de maximiser leurs profits et pour les acheteurs de se procurer le plus de produits à moindre coût.

Il est 11h02 ce dimanche 5 décembre 2021 quand nous arrivons au marché central de Bogandé. L’affluence est déjà au rendez-vous. « Monsieur, j’ai de la bonne cotonnade de chez nous qui vous ira à merveille », nous lance un commerçant. « Ne voulez-vous pas une belle montre pour votre poignet ? » demanda un autre vendeur. « Tenez, monsieur, ce pantalon est à votre taille », nous proposa une vendeuse.

Difficile de se frayer un passage au milieu de toute cette foule du fait de l’occupation anarchique du moindre espace par les marchands. Assis ou débout par-ci et par-là, ces marchands exposent toutes sortes de produits : ustensiles de cuisine, chaussures, fruits et légumes, jouets, pagnes, produits de pharmacopée traditionnelle. Des marchands de toutes les tranches d’âges : jeunes, vieux, femmes et enfants.

Marcel NATAMA, vendeur de vêtements, communément appelés friperies : « Mon commerce va bien ; les gens achètent mon produit et je suis content, car je gagne pas mal de bénéfice. »

Même son de cloche chez Issa DAYAMBA, vendeur de chaussures : « Au cours de ce marché atypique, je me fais au minimum 13 000 F CFA de bénéfice à chaque fois que je viens vendre. Les affaires marchent très bien pour moi. »

Stand de Marcel NATAMA.

Un marché de référence
Basile BOURGOU, habitant de Manni, assis devant sa marchandise composée de chaussures pour hommes, femmes et enfants, des nattes et des sacs en plastique. Selon lui, les clients préfèrent attendre les jours de marché pour faire leurs achats. « Regardez, l’affluence est grande et vous ne verrez nulle part cette affluence », ajoute-t-il.

Isabelle HARO, commerçante de Piéla, à son tour, dit préférer ce marché hebdomadaire parce qu’il y a de l’affluence par rapport aux marchés ordinaires. Même si elle reconnaît au passage un léger ralentissement des affaires à cause de la situation sécuritaire que connaît la région. « C’est surtout dans ce marché que je fais de bonnes affaires », souligne-t-elle.

Moussa LANKOANDÉ, commerçant de Manni : « J’ai fait le trajet depuis Manni afin de pouvoir écouler mes céréales. Je viens régulièrement dans ce marché depuis une quinzaine d’années maintenant. Avec l’engouement qu’il y a, on ne peut que faire de bonnes affaires », dit-il tout joyeux, avant de poursuivre : « La situation sécuritaire du pays va mal, mais on fait comme on peut pour nourrir la famille ; on n’y peut rien. »

Du côté des acheteurs, on ne se plaint pas non plus. Aïcha LANKOANDÉ est ici pour se procurer des vêtements : « Ç’aurait été un jour ordinaire que j’aurais déboursé plus de 3 500 F CFA, alors qu’aujourd’hui je n’ai déboursé que 2 200 F CFA », nous confie-t-elle.

« J’ai eu ces plateaux à 6 000 F CFA ; c’est une bonne affaire pour moi car ils ne coûtent pas moins de 8 000 les autres jours », lance Bibata TINDANO, l’air satisfaite.

Moussa LANKOANDÉ.

En ce qui concerne la rentabilité, les avis sont quelque peu divergents. « Les marchés hebdomadaires sont plus rentables que les marchés ordinaires », affirme Louis THIOMBIANO, vendeurs de produits cosmétiques. Même son de cloche chez Abdoul Karim YEMPABOU, vendeur de pagne.

Landry NIKIÈMA, Observateur Civitac, Bogandé

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits