Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Deuxième journée de redevabilité du CR de l’Est : les élus régionaux rendent (...)
Deuxième journée de redevabilité du CR de l’Est : les élus régionaux rendent compte de leur gestion

Plus de 4 milliards de F CFA ont été investis par le Conseil Régional de l’Est de 2016-2021 dans des secteurs régaliens aussi variés que sont l’éducation, la formation professionnelle, la santé, les ressources animales, l’agriculture, l’environnement, la culture, le sport et les loisirs, les infrastructures routières, le commerce et l’industrie, l’amélioration du cadre de vie, l’eau et l’assainissement, le renforcement des capacités des acteurs ainsi que sur la bonne gouvernance. C’est le plus grand enseignement de la deuxième journée de redevabilité du Conseil régional tenue ce 10 décembre au sein de la collectivité territoriale.

Cette activité, organisée par Parpouguini LOMPO le Président du Conseil Régional (PCR) et les élus régionaux et qui a regroupé les différentes composantes de la société répondait au besoin de se prêter à l’exercice de la bonne gouvernance et de la transparence. Ils ont présenté aux populations le bilan de cinq années de leur présente mandature.

L’éducation est le secteur qui a le plus bénéficié d’investissement dans ce quinquennat. En effet, 1.652.000.000 FCFA ont été injectés dans la réalisation d’infrastructures scolaires dont entre autres trois (03) lycées d’enseignement secondaires, d’un lycée technique Régional [Lycée technique régional Kupiendieli], ainsi que pour l’équipement de 282 jeunes en kits d’installation. S’ensuit le secteur des infrastructures routières à travers la réalisation de plusieurs pistes rurales notamment pour un coût de 1 milliard 455 millions 350 705 FCFA. Quant au secteur de la santé, d’un coût global de plus de 211 millions, celui-ci ci a connu la réalisation de maternités, de latrines et de 92 kits médicotechniques, un groupe électrogène de 630 KW au profit du CHR de Fada N’Gourma.

Face à sa population, le PCR LOMPO a également dressé la situation dans le secteur de l’eau, de l’assainissement et du cadre de vie qui connu la réalisation de 12 forages communautaires, de infrastructures hydrauliques et d’hygiènes, de latrines pour un coût global de plus 172 236 000 FCFA et le coût des investissements des travaux en cours s’élèvent quant eux à 174 236 000 FCFA. Le secteur pastoral n’est pas passé sous silence. En termes d’investissement, il a bénéficié de plus 132 millions de FCFA pour la conservation et la restauration d’espaces pastoraux à savoir des zones de pâture, aires de repos et les pistes à bétail et la réalisation d’infrastructures socio-économiques et de forages pastoraux.

Le PCR LOMPO pendant son grand oral

De même, les secteurs de l’agriculture ( 175 millions) de FCFA, l’environnement ( 30 millions), la culture ( 33 millions), le commerce et l’industrie ( 63 millions) ainsi que le renforcement des capacités et la bonne gouvernance (223 millions) ont tous été passés au peigne fin.

S’il y a des motifs de satisfaction, le PCR a toutefois tenu à relever les difficultés qui ont hypothéqué l’action de la collectivité. Il s’agit en première considération de la situation sécuritaire et de la faible mobilisation des ressources financières.

Dans un contexte de crise de la gouvernance et de confiance entre administrés et administrateurs, la tenue de cette journée de redevabilité est un pari réussi pour les élus locaux du Conseil régional dont la charge est d’implanter et d’insuffler la vision du développement par le bas au niveau régional.

Tûwênd Nooma Jean Damase ROAMBA, Observateur Civitac, Fada N’Gourma

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité